Le panier du mois de juillet, l’astuce n° 13 de Valérie Binet, diététicienne nutritionniste

Dans 30 juin 2020

Le mois de juillet arrive très bientôt et avec lui ses bons produits frais, idéaux pour vos soirées d’été ! La spécialiste nous dit tout aujourd’hui sur ce panier de saison et nous donne même quelques idées de (très bonnes) recettes.

Valérie Binet est experte en nutrition : consultation, outils de suivi, recettes et astuces. Rendez-vous sur le site www.valeriebinet.com pour en savoir plus.

 


Déconfinement : Astuce n° 13/Le panier de saison du mois de juillet

(source : https://agriculture.gouv.fr/) 

En juillet, la saison des salades et des grillades bat son plein, avec des fruits délicieusement juteux, des légumes colorés, des produits de la mer et des fromages qui arrivent à maturité.

Manger de saison, c’est respecter la biodiversité des espèces, préserver la nature et être acteur de la transition agro-écologique. Et en plus, c’est profiter de produits vraiment goûteux et riches en nutriments ! Savez-vous qu’une tomate consommée en été contient le double de vitamine C par rapport à une tomate ingérée en hiver.

Lire aussi :  Zoom sur la tomate, l’astuce n°12 de Valérie Binet, diététicienne nutritionniste

Les produits de saison : 

– ont plus de goût,
– répondent au bon moment à nos besoins nutritionnels,
– sont plus riches en vitamines, minéraux et antioxydants,
– sont moins traités,
– sont moins chers…

Les fruits

En juillet, c’est la pleine saison pour beaucoup de fruits d’été. En voici quelques-uns…

De couleur rouge, verte, jaune ou bleutée, la prune se décline en de nombreux plats estivaux : confitures, flans, tartes… La pleine saison de ce fruit juteux s’ouvre dès juillet et se poursuit jusqu’en octobre.

L’abricot est un fruit délicat qui se consomme tel quel, en tajine, tarte ou en accompagnement de viandes. C’est l’un des fruits préférés des Français. Sa pleine saison commence au mois de juin et s’étire jusqu’à fin août.

En cubes, en billes ou en sorbet, le melon se déguste en entrée ou en dessert. En France, on produit environ 166 000 tonnes de ce légume-fruit par an (source : Interfel). Le melon charentais jaune est la variété la plus répandue. Trois variétés de melons bénéficient d’une IGP (Indication géographique protégée) : le melon de Guadeloupe, le melon du Haut-Poitou et le melon du Quercy.

Lire aussi :  Zoom sur le melon, l’astuce n° 10 de Valérie Binet, diététicienne nutritionniste

Les produits de la mer

À l’instar des fruits et des légumes, il existe une saisonnalité pour les produits de la mer. Suivre cette saisonnalité permet de respecter le cycle de reproduction des espèces.

La palourde est un coquillage qui se consomme aussi bien cru que cuit. Attention : assurez-vous que sa coquille soit bien fermée et humide, car c’est un gage de fraîcheur. Veillez également à la laver plusieurs fois afin d’ôter le sable.

La limande est un poisson plat qui a une particularité physique étonnante : ses deux yeux sont situés du même côté. Entière ou en filet, elle se cuisine comme la sole ou le turbot et se marie bien avec les fruits secs.

Aussi connu sous l’appellation aiglefin ou haddock, l’églefin est un poisson des fonds sableux qui appartient à la même famille que le cabillaud. Sur les étals, sa peau brillante et ses yeux globuleux certifient sa fraîcheur. Il se conserve jusqu’à 6 mois au réfrigérateur.

Lire aussi :  Recette facile à faire chez soi : le carpaccio de poisson blanc et légumes printaniers, du chef Thomas Danigo

Les fromages

Certains fromages ont des saveurs plus prononcées en été. En voici quelques-uns…

Produit sur le plateau de l’Aubrac, le jeune Laguiole (prononcer « layole ») a un goût de lait plus marqué que le Laguiole plus ancien. Ce fromage d’Auvergne est fabriqué sur un territoire regroupant soixante communes des départements de l’Aveyron, du Cantal et de la Lozère. Il a obtenu son Appellation d’origine contrôlée (AOC) en 1961.

Le Maroilles AOP (Appellation d’origine protégée) est un fromage de lait de vache produit dans l’Aisne. Ce produit du nord de la France a une saveur corsée et une pâte crémeuse, salée. Le Maroilles gris bénéficie d’un temps d’affinage supplémentaire, ce qui renforce son goût.

Le Fiumorbu (ou u Fiumorbo) est un fromage corse de chèvre et de brebis aux arômes rustiques. Son nom provient du fleuve éponyme. Avec sa pâte crémeuse, il se déguste traditionnellement en tartines avec de la confiture de figues.

Attention ! Les autorités sanitaires recommandent aux populations fragiles de ne pas consommer de lait cru, ni de fromages au lait cru. Ces préconisations concernent :

– les jeunes enfants, et plus particulièrement ceux de moins de 5 ans ;
– les femmes enceintes ;
– les personnes immunodéprimées, cest-à-dire les personnes déjà malades, très fatiguées, voire hospitalisées.

Les légumes

En juillet, les légumes juteux et colorés sont de retour.

Le poivron est plus ou moins poivré en fonction de sa couleur : le rouge s’avère plus sucré, tandis que le vert apparaît plus corsé. On en produit près de 32 000 tonnes par an dans l’Hexagone, principalement en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Nouvelle-Aquitaine (source : Interfel).

Originaire du Mexique, la courgette est un légume-fruit fragile qui ne se conserve que 3 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. Une fois blanchie 2 minutes dans de l’eau bouillante et coupée en rondelles, elle peut être congelée et conserver ses nutriments et sa fraîcheur.  

L’ail se conserve jusqu’à 8 mois dans une pièce à l’air sec et aéré. Pour qu’il soit digeste, il faut enlever le germe. En France, il existe de nombreuses variétés, comme l’ail blanc, dit « ail d’automne », et l’ail rose, dit « de printemps ». L’Ail blanc de la Drôme et l’Ail rose de Lautrec bénéficient tous deux d’une Indication géographique protégée (IGP). 

Idées recettes

Tartine de courgette au chèvre chaud, salade de roquette et tomates cerises

Ingrédients pour 4 personnes :

– 1 courgette
– 2 crottins de chèvre demi-sec
– 1 branche de romarin
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
– 200 g de roquette
– 200 g de tomates cerises
– 1 pincée de sel
– ½ citron
– 30 g de pignons de pin
– 1 feuille de papier sulfurisé

  1. Préchauffez le four à 200 °C.
  2. Lavez tous les légumes, puis séchez-les.
  3. Coupez la courgette en rondelles d’environ 1 cm d’épaisseur.
  4. Coupez les crottins en 4 tranches dans l’épaisseur.
  5. Répartissez les tranches de chèvre sur les rondelles de courgette.
  6. Décorez avec quelques brins de romarin et agrémentez de quelques gouttes d’huile d’olive.
  7. Déposez ces « tartines » sur la lèchefrite du four garnie d’un papier sulfurisé. Faites-les dorer sous le gril du four de 5 à 8 min (en surveillant pour qu’elles ne brûlent pas).
  8. Dans un saladier, déposez une pincée de sel, le jus d’un demi-citron, 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive. Mélangez, puis ajoutez la roquette.
  9. Coupez les tomates cerises en deux et déposez-les sur la salade de roquette.
  10. Dans une poêle antiadhésive, faites griller, sans matière grasse, les pignons de pin. Remuez régulièrement pour qu’ils ne brûlent pas. Parsemez-en la salade.
  11. Servez les tartines de courgette au chèvre chaud accompagnées de la salade.

Trifle de prunes à l’Amaretto

– 500 g de mirabelles (ou reines-claudes ou quetsches)
– 10 amarettis
– 2 jaunes d’œuf
– 60 g de sucre
– 30 g de maïzena
– 30 cl de lait
– 1 gousse de vanille
– 1 trait d’Amaretto.

  1. Lavez et séchez les mirabelles, puis ouvrez-les en deux pour ôter les noyaux.
  2. Concassez grossièrement les amarettis (conservez-en un peu pour la décoration).
  3. Dans une casserole, versez le lait.
  4. Ouvrez la gousse de vanille en deux, puis grattez les graines pour les déposer dans le lait. Portez à ébullition.
  5. Dans un saladier, déposez les jaunes d’œuf et le sucre. Battez au fouet jusqu’à ce que le mélange s’éclaircisse. Ajoutez la farine et incorporez-la en veillant à ce qu’il ne se forme pas de grumeaux. Versez sur ce mélange la moitié du lait bouillant. Fouettez pour obtenir un mélange homogène. Transvasez la préparation dans la casserole avec le reste du lait. Portez à ébullition, puis faites cuire 3 à 5 min sans cesser de fouetter, jusqu’à épaississement de la crème. Laissez refroidir. Parfumez d’un trait d’Amaretto. Mélangez bien.
  6. Dans des verrines, répartissez les amarettis concassés, la crème pâtissière, puis les mirabelles.

Très belle semaine !

© Pixabay / Karolina Grabowska – Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.