Site icon L'Officiel du Thermalisme, le Mag de la Cure Thermale

En cure thermale à Divonne : notre sélection d’expositions à voir dans l’Ain

expositions ain divonne

 

Dans le département de l’Ain, faites le plein de culture avec 5 expositions à ne pas manquer pendant votre cure thermale à Divonne !

Vous êtes en cure thermale à Divonne-les-Bains et vous cherchez des activités pour découvrir la région entre deux soins thermaux ? La rédaction de l’Officiel du Thermalisme a fait pour vous le tour des expositions alentour. De quoi prendre un bain de culture pendant vos trois semaines de cure !

« Frontières infranchissables », à Divonne

Cette exposition en plein air vous invite à découvrir, jusqu’au 4 juillet 2021, le travail de l’artiste franco-libanaise Catherine Cattaruzza. Proposée en collaboration avec le service culturel de la ville, l’installation vous plonge, à travers 30 photographies grand format, au cœur des frontières et des zones de conflit : Liban/Israël, Chine/Corée du Nord…

Des œuvres à découvrir tous les jours, en accès libre, le long de la voie verte qui relie Divonne, en France, à Crassier, en Suisse.

« Friches, richesses d’une vallée », à Nantua

À une heure de la station thermale de Divonne, dans la commune de Nantua, l’exposition « Friches, richesses d’une vallée » vous accueille jusqu’au 31 août 2021. L’occasion de découvrir, en photos, les friches du Haut-Bugey. Et plus particulièrement le regard de l’artiste Pascal Defrasne sur ces bâtiments délaissés de la partie nord de la région historique du Bugey.

En accès libre, du mardi au samedi jusqu’au 30 juin 2021. Puis tous les jours du 1er juillet au 31 août 2021. Lundi au samedi : 9 h 30 à 12 h 30 / 14 h à 18 h. Dimanche : 9 h 30 à 12 h 30.

Le musée de la Résistance et de la Déportation de l’Ain, à Nantua

Restons à Nantua, dans le Haut-Bugey, où le musée de la Résistance et de la Déportation de l’Ain vous ouvre ses portes gratuitement. Le parcours de visite, complètement revu, met en lumière les enjeux du département de l’Ain dans la Seconde Guerre mondiale. L’exposition souligne ainsi l’engagement des femmes et des hommes du territoire pendant le conflit. L’installation « Prisonniers de guerre » met d’ailleurs en avant les parcours de soldats originaires de l’Ain ayant vécu la captivité lors du conflit.

Vous pouvez également profiter, tous les lundis, du 5 juillet au 30 août, de visites guidées de la ville sur les traces de la Seconde Guerre mondiale.

Le musée du Peigne et de la Plasturgie, à Oyonnax

Notre tour des expositions du département nous conduit ensuite à Oyonnax, à un peu plus d’une heure de route de Divonne. Plus particulièrement au musée du Peigne et de la Plasturgie, situé au cœur de la Plastics Vallée, qui présente la plus importante concentration d’entreprises spécialisées dans le plastique de toute l’Europe. Ce musée compte plus de 16 000 artefacts issus des arts et de l’industrie, collectés depuis presque un siècle.

D’ailleurs, si vous vous trouvez dans le coin le 3 juillet, c’est-à-dire pour la Nuit des Musées, vous pourrez découvrir les expositions « Les Lunettes du Tour » ou encore « Plastique Mythique ! », commentées à 20 h et 21 h.

« Wood ! », à Lochieu

Autre ville, autre matière… Après le plastique, place au bois ! Jusqu’au 1er novembre, à Lochieu, l’exposition « Wood ! » fait la part belle à ce matériau naturel et à ceux qui le travaillent. L’univers des tourneurs sur bois se trouve ainsi mis à l’honneur. Les 70 pièces exposées, œuvres d’une quarantaine d’artistes français, italiens et suisses, illustrent la technicité du tournage d’art.

Une exposition conçue par le musée du Bugey-Valromey en collaboration avec l’Aftab, l’association des tourneurs de la basse Vallée d’Aoste et l’association des tourneurs de Suisse romande.

 

Votre cure thermale dans le département de l’Ain vous a permis de découvrir d’autres expositions que vous souhaiteriez faire connaître ? N’hésitez pas à partager vos bons plans voyage en commentaire ci-dessous !

© Mairie de Divonne, Catherine Cattaruzza, Pascal Defrasne, Musée de la résistance et de la déportation de l’Ain, Musée du peigne et de la plasturgie, Département de l’Ain/A. Gaubert/Jean-Louis Fayolle

Quitter la version mobile