Idée reçue n°2 : la cure thermale, c’est pour les riches

Dans 9 novembre 2021

Dernière mise à jour le 30 mars 2022.Curiste dépensant des sous pour sa cure

Médecine thermale, curistes ou centres thermaux… La cure thermale véhicule un certain nombre de préjugés. On rétablit la vérité pour vous aider à y voir plus clair. Deuxième idée déconstruite : une cure thermale est-elle exclusivement réservée à celles et ceux qui en ont les moyens ?

Quand on parle de cure thermale, on pense souvent aux frais que celle-ci engendre. Entre les soins, le transport, l’hébergement, la restauration… Il est vrai qu’une cure thermale représente un certain coût. Mais si l’on creuse le sujet, on comprend finalement que le curiste n’a pas à payer de sa poche l’entièreté de la cure thermale. On vous explique pourquoi.

La Sécurité sociale rembourse une grande partie de la cure thermale

Les soins thermaux

Les bienfaits du thermalisme étant médicalement reconnus, les cures thermales conventionnées sont couvertes par l’Assurance maladie, contrairement aux thalassothérapies. Cela se traduit sous deux formes de remboursements cumulés :

  • Un remboursement lié à la surveillance médicale : cela correspond aux rendez-vous pris avec le médecin thermal sur place, qui sont souvent au nombre de trois pendant l’intégralité de la cure thermale. La prise en charge s’élève à 70 % sur la base d’un tarif conventionnel fixé à 80 €.
  • Un remboursement lié aux soins thermaux reçus : il s’agit ici des soins réalisés pendant la cure. Le prix varie en fonction de l’orientation traitée et des types de soins. En moyenne, le coût s’élève à 500 €. La prise en charge est de 65 % quel que soit le coût total des soins.

Les centres thermaux peuvent aussi demander de régler un complément tarifaire, qui est modifié chaque année tout en restant plafonné. Cela représente en moyenne 20 € par cure thermale.

À lire aussi :  Comment se déroule la journée type d’un curiste ?

Le transport et l’hébergement

La Sécurité sociale peut également prendre en charge une partie des frais de transport et d’hébergement sous la condition suivante : vos ressources annuelles ne doivent pas dépasser un plafond fixé à 14 664,38 €.

Si vous remplissez cette condition, vous verrez vos frais de transport remboursés à hauteur de 65 % sur la base du tarif d’un billet SNCF aller/retour en 2e classe, et ce peu importe le moyen de transport. Concernant l’hébergement, vos frais seront remboursés à 65 % sur la base d’un forfait fixé à 150,01 €.

Femme prenant le train pour aller en cure thermale

Il est à noter que si vous souffrez d’une affection longue durée, la prise en charge de la Sécurité sociale pour votre cure thermale s’élève à 100 %. De même pour les frais de transport et d’hébergement, si là aussi vous ne dépassez pas les 14 664,38 € de revenus par an. Cela vaut également si vous effectuez votre cure thermale dans le cadre d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle.

Les mutuelles peuvent compléter une partie du prix restant

C’est une chose à laquelle les futurs curistes ne pensent pas forcément : se renseigner auprès de leurs mutuelles pour obtenir un complément de remboursement. En effet, certaines mutuelles prennent en charge le remboursement des médecines douces telles que les cures thermales. Cela se fait sous forme de forfaits de cure, qui peuvent varier entre 100 et 300 € en général.

Des mutuelles telles que Malakkof Médéric Humanis, Harmonie Mutuelle ou MBA Mutuelle proposent des forfaits pour les cures thermales. N’hésitez pas à vous renseigner directement auprès de votre mutuelle pour savoir si vous pouvez en bénéficier.

Curiste faisant des économies

Comment demander le remboursement de sa cure thermale conventionnée ?

Pour demander le remboursement de votre cure thermale, vous devez adresser le formulaire de demande de prise en charge d’une cure thermale à votre caisse d’assurance maladie. Ce formulaire contient un questionnaire de prise en charge, à faire compléter par votre médecin traitant, ainsi que la déclaration de ressources, remplie par vos soins.

Et vous, combien vous coûte votre cure thermale en moyenne chaque année ? Partagez votre expérience et vos bons plans en commentaire !

21 commentaires

  • E. LS dit:

    Oui, il faut être aisé pour faire une cure, c’est trop souvent considéré comme du confort. Ces centres de cure sont plus des centres commerciaux que des centres médicaux. Le coût de l’hébergement est non négligeable + le transport.

  • CHAULOIER dit:

    la cure est faite pour les personne aisées voir riches ou prises en charge par la communautés… les frais occasionnés par ce luxe qui n’, en est pas un pour les personnes qui en ont vraiment besoin sont très lourds pour le français moyen qui pourtant font « tourner » le pays.
    dès qu l’ont dépasse un certain niveau de revenu(qui est très bas au niveau ), pas d’indemnité pour le logement, ni pour le déplacement etc.
    C’est pour cela que beaucoup d’entre nous supportent leurs maux.

  • Article qui oublie de mettre en relief :

    1 ) que les soins sont pris en charge dans 95% des cas , y compris pour les curistes en ALD non pas à 65% ou 100% comme annoncé à tort dans cet article, mais en réalité à 92% ou à 57% du fait de l’instauration du supplément de facturation qui est rarement pris en charge par les mutuelles (seuls les rares assurés inscrits à la Complémentaire Santé Solidaire échappent à cette taxe librement soutirée, puis librement utilisée par les thermes!) en moyenne, 95% des curistes payent de leur poche entre 40 et 60€, tandis que le prix du carburant pour se rendre en cure explose,…tout comme les tarifs des locations et de l’hôtellerie en général, tandis que les retraites baissent de facto depuis des années. C’est pourquoi 20 000 curistes ont déjà renoncé à la cure en 2019 par rapport à l’optimum de 2018.

    Ce mouvement de renonciation aux soins thermaux pour des raisons économiques s’amplifie mais il est simplement masqué et aggloméré aux renonciations majoritairement en lien avec l’affaire du Covid.

    C’est donc l’addition de ces deux phénomènes qui permet de comprendre pourquoi 50% des curistes ont renoncé entre 2019 et 2021 (600 000 curistes en 2018 et seulement 300 000 en 2021).

    2) Il faut vraiment gagner une misère (1 223 € brut/mois, d’autant plus que toutes les ressources du foyer comptent, y compris les prestations sociales versées par la CF : RSA, APL, etc.) pour obtenir l’indemnisation à 65% ou 100% du trajet et l’obole pour l’hébergement (entre 97 € et 150 € selon les cas).

    3) Une location en pleine saison peut facilement monter à 800 € et plus dans de nombreuses stations.
    La Fédération Française des Curistes Médicalisés (FFCM) http://ffcm-curistes.wix.com/ffcm
    et le Conseil des Exploitants thermaux estiment que le reste à charge d’un curiste qui doit s’héberger est en moyenne de 1 100 € par an.

  • Rectification suite à frappe incomplète : dans 95% des cas les cures sont prises en charge à 92% (ALD, AT, MP, etc) ou à 57% (assurés soumis au ticket modérateur) du fait de la taxe de 8% (complément de facturation qui est un reste à charge soutirée par les établissements.)

    Seuls les assurés bénéficiaires de la Complémentaire Santé Solidarité (CCSS) échappent à cette taxe de 8%

  • Elisabeth Lecoq dit:

    Personnellement je pense que la cure représente quand même un budget, même avec l’aide de sa mutuelle. Car, à moins d’habiter juste à côté du centre de cure, ce qui n’est pas donné à tout le monde il faut prendre en compte le trajet (de la Région Parisienne c’est forcément assez loin …), l’hébergement (hors saison touristique minimum 500 à 700 € pour un petit logement, dont le remboursement par une bonne mutuelle dépassera rarement 150 €, sans compter qu’une bonne mutuelle ça se paye). Par contre, c’est vrai qu’à condition de ne prendre aucun supplément dans les soins, la cure en elle-même est assez bien remboursée. Ce sont donc bien les « à côtés » indispensables (trajet – hébergement) qui reviennent chers.

  • Hernandez dit:

    je ne dirai pas que c est pour les riches mais c est quand meme un budget car les mutuelles ne remboursent âs toute la totalite du reste a charge idem pour le logement et les frais de route la CPAM prend en charge mais la aussi fonction des ressources par contre parfois mieux vaut faire un sacrifice et prendre moins de medocs qui vous donnent d autres ennuis de santé

  • JOEL DIDIER dit:

    Je n’irai pas jusqu’à dire que les cures sont réservées aux riches mais… aux gens aisés ou qui se privent sur d’autres plaisirs, sûrement !! Pour notre part, 3 semaines à l’hôtel en demi-pension: 2300 euros, mais dans une journée, il y a 2 repas… 1500 Km dont une grande partie d’autoroute pour se rendre sur place, je vous laisse deviner l’addition. Sans compter « les petits à côté », cela fini par faire une belle somme. Quant aux participations de la S.S. il faut vraiment des revenus très faibles pour y avoir droit. Il est vrai que l’on peut considérer ces 3 semaines comme des vacances… ça aide à faire digérer l’ardoise !!! Bonne cure à tous.

  • villard pascal dit:

    moi je fais ma cure à 50 kms de chez moi et je fais les allers retour tous les jours cela revient moins cher qu’un loyer

  • villard pascal dit:

    moi je fais ma cure à 50 kms de chez moi et je fais les allers retour tous les jours cela revient moins cher qu’un loyer

  • parnisari gisele dit:

    tout le monde peut faire une cure, car c’est remboursé par sécurité sociale, et pour le logement il y a différents prix, la mutuelle donne une participation

    • Pascal VILLARD dit:

      pas toutes les mutuelles

    • De jabrun dit:

      Tout cela est vrai mais Pas pour tout le monde. la secu a un plafond lequel est tres bas, Les frais d’hébergement sont importants car la demande est souvent supérieure à l’offre, pour que votre mutuelle participe il faut avoir le contrat qui la mentionne et c’est pas donné . Sont donc pris en charge par la secu ceux qui n’ont pas beaucoup de revenus. Sans compter que l’on doit parfois avancer les frais comme ceux des trois visites médicales très chères pour ce que j’en ai vecu

  • Bras dit:

    Bonjour
    Pour nous aussi, la cure est un vrai budget.
    Un peu au dessus du plafond de ressources, nous n avons pas droit aux remboursements de Sécurité Sociale quant au logement et frais de transport. Il ne faut pas oublier les coûts des péages… nous avons cotisé toute notre vie, nous trouvons cela injuste de devoir se priver toute l année pour se faire soigner.

  • bonjour moi je suis obligée d’économiser toute l ‘année pour pourvoir partir en cure pour le logement et le transport et si ont veut profiter un peu car pour moi ses mes vacances en même temps mais je dirai pas que c’est que pour les riches.

  • bonjour moi je suis obligée d’économiser toute l ‘année pour pourvoir partir en cure pour le logement et le transport et si ont veut profiter un peu car pour moi ses mes vacances en même temps mais je dirai pas que c’est que pour les riches.

  • JLM80110 dit:

    Nous sommes retraités et juste au dessus du plafond de ressources. Total, entre le gas oil du camping car, et les campings, nous en sommes à un peu plus de 1200€ de notre poche. Alors, ou il faut avoir les moyens, ou bien se priver pendant le reste de l’année pour éponger cette dépense.

  • Pasteur dit:

    Ma cure thermale me revient entre 800 et 1100 euros .
    Hébergement,transport , des soins et activités, en supplément pour maximiser ma cure.Tous ces surplus, que je paie.Je reconnais,que cela est réservé aux gens
    qui ont des moyens. (Pour ma part, je me prive de certaines choses au cours de l’année, pour ma cure.)

  • BORDES dit:

    Ma cure me coûte au moins 700 euros ( hébergement et transport). je ne fais pas d’activités dans la mesure où j’ai eu fort mal tant l’année dernière que cette année et le médecin m’ayant interdit de choisir les activités qui sont proposées (au choix). Quand on a de faibles moyens, il y a une prise en charge des frais de transport et d’hébergement. Pour moi, la cure thermale n’est pas réservé qu’aux riches même si certains le font sentir… On peut être « chouchouter un peu plus » en payant 109 euros de plus (non pris en charge). Je ne marche pas dans ce système…

  • dominique PARREL dit:

    Ma cure thermale me coûte entre 700 et 1000€ en moyenne chaque année essentiellement pour l’hébergement et le transport et quelques activités telles que l’aquagym que je paye en supplément pour bénéficier au maximum des bienfaits l’eau thermale. C’est vrai les cures thermales sont réservées à celles et ceux qui ont les moyens.

  • Mercier dit:

    Bonsoir, je fais la cure thermale car j’en ai vraiment besoin mais soyons réaliste si vous n’avez pas d’argent devant vous (de côté) eh bien oui nous pourrions dire c’est pour les riches!!!! Il faut faire l’avance partout (chez le docteur, à la cure en arrivant déjà il faut payer , le loyer et les propriétaires en profitent, pardonnez moi il faut à deux un minimum entre loyer, frais médicaux , soins thermaux plus de 2000 euros !!! Excusez moi c’est énorme! Mais c’est vrai que la cure ets très bénéfique !cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.