Piscines fermées à cause des prix de l’énergie : les centres thermaux sont-ils impactés ?

Dans 6 septembre 2022

Fermeture piscines municipales

Dans l’incapacité de payer leurs factures énergétiques, une trentaine de piscines municipales ont choisi de fermer leurs portes en France. Du côté des établissements thermaux et de leurs piscines d’eau thermale, la question ne semble pas se poser pour le moment.

Les 113 centres thermaux français subissent, comme de nombreux autres secteurs, l’augmentation des prix de l’énergie. Pour autant, ces derniers ne considèrent pas fermer leurs piscines ou bassins d’eau thermale, malgré la hausse des factures de chauffage, comme c’est aujourd’hui le cas pour plusieurs piscines municipales.

Une facture énergétique multipliée par 6

Le constat est le même pour de nombreuses piscines municipales : les prix de l’énergie sont désormais trop élevés pour maintenir les piscines chauffées. Ainsi, la société Vert Marine a décidé de fermer une trentaine de ses piscines partout sur le territoire, dont celles de Nîmes (Gard), Limoges (Haute-Vienne) ou encore Versailles (Yvelines). L’exploitant affirme que sa facture énergétique est passée de 15 à 100 millions d’euros.

Impossible de compenser les coûts en augmentant le tarif d’entrée selon l’entreprise, celui-ci devant être triplé pour espérer maintenir l’activité. Aujourd’hui, les collectivités ne sont pas en mesure d’absorber le surcoût de leur côté non plus.  Or, aucun compromis ne semble être trouvé entre les sociétés exploitantes et les collectivités concernées, placées toutes deux sous contrat de délégation de service public.

Vers une intervention de l’État ?

Le gouvernement doit dévoiler très prochainement les actions mises en place dans le cadre du plan de sobriété énergétique, annoncé par la Première ministre et la ministre de la Transition énergétique en juin 2022. Ce dernier doit permettre de transformer durablement les habitudes de consommation d’énergie de la population française, en commençant par les entreprises et les établissements qui accueillent du public, comme les piscines.

Lors de la concertation du 30 août dernier, les ministres de la Transition énergétique et la ministre des Sports ont d’ailleurs déclaré : « S’agissant des piscines et des patinoires, un travail est notamment mené avec les représentants de ces acteurs et les collectivités pour trouver des solutions afin de réduire la consommation tout en préservant l’activité sportive et économique.»

 

Pour ne rater aucune information, pensez à vous abonner gratuitement à la newsletter hebdomadaire de L’Officiel du Thermalisme.

 

© AdobeStock


Sources :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.