Hémiplégie : une cure thermale pour favoriser la rééducation

Dans , 19 octobre 2022

Hémiplégie cure thermale

L’hémiplégie est un déficit moteur d’un côté du corps survenant à la suite d’une lésion cérébrale. La cure thermale pour l’hémiplégie contribue au processus de rééducation nécessaire pour améliorer la mobilité et l’autonomie des patients.

L’hémiplégie se définit comme une paralysie unilatérale entraînant une perte de motricité plus ou moins complète des membres (bras et/ou jambe) et parfois du visage, d’un seul côté du corps. Il s’agit d’une atteinte du système nerveux central, à l’instar d’autres pathologies comme la maladie de Parkinson. On distingue deux types d’hémiplégies :

  • l’hémiplégie spasmodique, caractérisée par une raideur des muscles affectés ;
  • l’hémiplégie flasque, qui induit une perte de tonus musculaire.

Quels sont les symptômes d’une hémiplégie ?

L’hémiplégie se manifeste principalement par une difficulté à bouger le bras et/ou la jambe du côté atteint. Ces problèmes moteurs s’accompagnent fréquemment des symptômes suivants :

  • troubles du tonus musculaire (spasticité) ;
  • mouvements anormaux (syncinésies) ;
  • troubles sensitifs ;
  • troubles neuropsychologiques, etc.

Les patients hémiplégiques présentent le signe de Babinski : le frottement du bord extérieur du pied provoque une extension du gros orteil, au lieu d’une flexion. Ce test met en évidence une lésion du système nerveux central.

Comment devient-on hémiplégique ?

L’origine de l’hémiplégie est une lésion des neurones moteurs reliant le cortex cérébral à la moelle épinière. Cette lésion se trouve du côté opposé au(x) membre(s) atteint(s) : une lésion de l’hémisphère gauche du cerveau entraîne une paralysie à droite, et vice versa.

Dans la grande majorité des cas, la lésion est consécutive à un accident vasculaire cérébral (AVC). Les autres causes possibles sont :

  • les tumeurs cérébrales primaires ou secondaires ;
  • des traumatismes crâniens ;
  • une infection touchant le cerveau : abcès, méningite, tuberculose, VIH, etc.

S’il s’agit d’une séquelle d’AVC, l’hémiplégie survient brutalement avant de régresser plus ou moins complètement. À l’inverse, une installation et une aggravation progressives des symptômes orientent le diagnostic vers une tumeur ou un abcès.

Hémiplégie cerveau

Quel est le traitement de l’hémiplégie ?

La prise en charge vise dans un premier temps à soigner la pathologie à l’origine de l’hémiplégie (AVC, tumeur, etc.) pour stopper son évolution. Dans un second temps, on cherche à réduire les séquelles au niveau de la motricité et du langage grâce à la rééducation et à l’orthophonie. Enfin, la cure thermale pour l’hémiplégie s’inscrit comme un traitement complémentaire dans ce processus de réadaptation.

En quoi consiste la cure thermale pour l’hémiplégie ?

Les patients hémiplégiques peuvent effectuer une cure thermale dans l’orientation thérapeutique « neurologie » (NEU) sur prescription médicale. D’une durée de trois semaines, les cures thermales conventionnées comportent les soins thermaux suivants, dispensés du lundi au samedi :

  • bains thermaux avec douche en immersion ;
  • douches générales au jet ;
  • douches de forte pression sous immersion en piscine ;
  • cataplasmes et bains de boue thermale ;
  • massages sous affusion d’eau thermale ;
  • mobilisation en piscine.

En complément des soins d’hydrothérapie remboursés par la caisse d’assurance maladie, les établissements thermaux proposent aux curistes un programme d’éducation thérapeutique : rééducation orthophonique, ergothérapie, accompagnement psychologique, gymnastique douce, sophrologie, relaxation, etc.

Bain thermal hémiplégie

Quels sont les bienfaits de l’eau thermale sur l’hémiplégie ?

Le thermalisme constitue une solution complémentaire naturelle et sans effets secondaires pour accélérer la rééducation des patients hémiplégiques. Les propriétés thérapeutiques des eaux thermales riches en sels minéraux et oligo-éléments, combinées à la prise en charge globale contribuent à :

  • soulager les douleurs ;
  • augmenter la mobilité des membres ;
  • stimuler la motricité et le langage ;
  • calmer l’anxiété ;
  • retrouver une meilleure autonomie ;
  • améliorer la qualité de vie du curiste.

Où faire une cure thermale pour l’hémiplégie ?

Vous pouvez suivre une cure contre l’hémiplégie dans l’une des trois stations thermales françaises possédant l’agrément « neurologie » :

Vous souhaitez en savoir plus sur les centres thermaux, la demande de prise en charge et l’organisation du séjour thermal ? Téléchargez notre guide gratuit de la cure thermale.

© AdobeStock


Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.