MENU

L'Officiel du Thermalisme - logo

Asthme : limiter les crises et mieux respirer au quotidien grâce à la cure thermale

Dans Une cure pour..., Voies respiratoires 10 mai 2019

L’asthme est une maladie respiratoire chronique qui se caractérise par une inflammation plus ou moins grave des voies respiratoires, notamment des bronches et des bronchioles. Elle se manifeste par des difficultés à respirer, une respiration sifflante, pouvant aller jusqu’à la suffocation. Dans le schéma thérapeutique de l’asthme léger et de l’asthme persistant modéré, la cure thermale peut parfaitement s’intègrer en complément d’un traitement de fond ou en relais.

La pathologie touche plus de 4 millions de personnes en France. Maladie chronique, elle apparaît sous forme de crises plus ou moins prononcées, tout au long de la vie. Deux grands types d’asthme sont aujourd’hui distingués : l’asthme allergique (allergisants comme les acariens, poils d’animaux, pollens, etc.) et l’asthme d’effort. En outre, les crises d’asthme peuvent se déclencher ou se voir aggraver par des situations favorisantes telles que le tabagisme, la pollution atmosphérique, voire même le sport.

Que se passe-t-il lors d’une crise d’asthme ?

Chez les personnes dites asthmatiques, les parois internes des bronches sont sujettes à une irritation et une inflammation permanente. Cette inflammation rend les bronches très sensibles. En présence de facteurs déclenchants, les parois internes de l’appareil respiratoire réagissent de manière excessive, les bronches se bouchent à cause de :

  • Contraction des muscles bronchiques, ils rétrécissent et compressent les bronches,
  • Réaction inflammatoire importante de la muqueuse bronchique, son volume augmente et laisse passer moins d’air
  • Sécrétion importante de mucus liée à l’inflammation de la muqueuse, obstrue d’autant plus le passage de l’air

Une personne qui va faire une crise d’asthme va tousser, suffoquer jusqu’à s’évanouir pour les plus intenses. La durée de la crise d’asthme varie de plusieurs minutes à quelques heures.

La maladie peut se déclencher n’importe quand au cours d’une vie. Elle peut être héréditaire ou bien alors être en lien avec d’autres pathologies telles que l’obésité. De plus, le stress et les émotions peuvent déclencher la crise pour les personnes asthmatiques.

Malgré les progrès des traitements et la prise en charge, l’asthme ne disparait pas. Cependant, d’après l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), 95 % des cas sont bien contrôlés. En revanche, l’affection cause 2 000 décès par an en France.

Quels sont les soins proposés lors d’une cure thermale pour l’asthme ?

La cure peut s’inscrire en complément ou à la suite d’un traitement. Elle permet aux patients d’apaiser les gênes causées par les symptômes de l’asthme, tout en se relaxant. Plusieurs soins sont proposés :

  • Gargarisme : Lavement de l’intérieur de la bouche et du fond de la gorge avec de l’eau thermale.
  • Bain nasal : à l’aide d’une pipette, le patient emplit les cavités nasales d’eau thermale afin d’en imprégner les muqueuses.
  • Pulvérisation : l’eau thermale est finement pulvérisée sur le corps pour une meilleure absorption cutanée.
  • Cure de boisson : 1 à 2 verres d’eau par jour sur prescription médicale. La cure de boisson est un traitement complémentaire toujours associé à d’autres soins.
  • Aérosol : inhalation de particules d’eau thermale de 2 à 5 microns, à l’aide d’un masque.
  • Humage
  • Douche nasale : l’eau thermale est amenée par un tuyau sous faible pression et pénètre dans la fosse nasale par la narine supérieure du curiste, dont la tête est tournée sur un côté, et s’écoulant par la narine inférieure.
  • Bains hydromassants : bain individuel en baignoire d’eau minérale naturelle parcourue de jets d’eau à pression variable.
  • Insufflation tubaire : le gaz thermal sous pression est acheminé au moyen d’un sonde jusqu’au pavillon tubaire et à la trompe auditive
  • Douche pharyngée : réalisée à l’aide d’un pistolet à jets, de l’eau thermale est projeté au niveau des muqueuses du pharynx et des amygdales.

Les résultats possibles

L’eau thermale permet de nettoyer les muqueuses irritées à cause de l’asthme et d’hydrater le patient. La cure peut être un soin annuel complémentaire pour soulager les symptômes de la maladie.

Elle va favoriser une meilleure respiration et permettra d’agir contre l’inflammation chronique. Elle va également aider à la réduction de la consommation médicamenteuse et aller pour certaines personnes, à limiter le nombre d’hospitalisations ou consultations en cas d’urgence.

Les personnes touchées par l’asthme, qui font une cure thermale vont ressentir les biens-faits de l’eau tout au long des mois suivants.

Affecté par l’asthme, vous souhaitez faire une cure ?

Atteint d’asthme chronique, la cure thermale doit être prescrite par votre médecin pour être conventionné. De plus, votre séjour s’entendra sur 18 jours. Il est d’ailleurs conseillé de réaliser une cure par an pour soulager les symptômes.

À savoir : La cure pour l’asthme relève de l’orientation Voies Respiratoires.

Si vous souhaitez retrouver l’ensemble des établissements qui traitent cette pathologie, veuillez cliquer ici.

Le 7 mai prochain aura lieu la journée mondiale de l’asthme, organisée par l’Association Asthme & Allergies. Un rendez-vous qui a pour objectif de dire stop à la maladie. Pour en savoir plus, cliquez ici.

@Freepik

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer