MENU

L'Officiel du Thermalisme - logo

Bourbon-l’Archambault, une histoire de Bourbons et d’eau

Dans Actualités 10 mai 2019

Bourbon-l’Archambault est connue pour les vertus de son eau thermale. Toutefois, connaissez-vous son histoire ?

Un médecin en or

Bourbon-l’Archambault est situé dans la région Auvergne–Rhône-Alpes. La commune est connue pour la famille des Bourbons, la construction de la forteresse, qui a commencé dès le IXe siècle et qui s’est terminée au XIIIe.

Elle est tout aussi célèbre pour sa source chaude, dont les bienfaits n’étaient pas passé inapercus, depuis l’aube des temps, de la population locale. Les Romains, grands amateurs des thermes, décidèrent d’installer une garnison permanente. D’ailleurs, le nom Bourbon-l’Archambault est inspiré de Borvo, le dieu celte guérisseur.

Le lieu est populaire au 17e siècle grâce à Charles Delorme, médecin de la commune, qui a soigné plusieurs rois comme Henry IV, Louis XIII, Louis XIV, mais aussi de Madame de Sévigné, et enfin Madame de Montespan, qui est d’ailleurs décédée au therme de Bourbon. Les eaux étaient connues pour soigner les rhumatismes, mais aussi pour soigner les symptômes gynécologiques.

Confrérie des peignoirs blancs

Les premiers thermes sont construits en 1609 et 1646 sous les ordres de Gaston d’Orléans frère de LouisXIII

L’établissement actuel fut achevé en 1885 par l’architecte Charles Le Cœur, et les panneaux de céramique conçus par Léon Parvillee.

En 1644, l’hôpital thermal, civil et militaire est fondé. Les sous-officiers et officiers venaient en convalescence. Ces mêmes militaires ont d’ailleurs créé la confrérie des peignoirs blancs, qui consistait à se rassembler une fois par an, en août pour laisser parler le côté artistique de chacun. Il y avait également des défilés en ville, au sabre clair (sans porter de masque visible par tous), pour initier des personnes à l’agrandissement de la commune.

Le président de l’office de tourisme de Bourbon-l’Archambault, Dominique Gilbert nous raconte qu’une célèbre légende indique que la confrérie des peignoirs blancs existe aujourd’hui encore… D’ailleurs, il semblerait qu’il en fasse partie et, qu’ensemble, ils se réunissent au pied d’un tilleul menthe avec des graines provenant d’un pays imaginaire appelé le Canularistan.

Un, deux trois… puits

L’eau de Bourbon-l’Archambault provenait d’une source dite des Trois Puits, trois puits construits par Louis XIII. Cette source fut déviée puis fermée pour cause de pollution. Cependant, une nouvelle source appelée Trois Puits Est, offre un débit de 1 200m3 par jour.

L’eau thermale émane à 57 ° degrés, et provient d’une faille géologique. Elle est ensuite refroidie à 36 degrés, d’une manière naturelle et redistribuée pour les soins thermaux.

L’eau thermale de la commune est riche en chlorure, sodium et gaz carbonique. Une recette indiquée pour les affections rhumatismales inflammatoire comme la polyarthrite rhumatoïde, dégénérative comme les arthroses ainsi que les affections gynécologiques comme les infections chroniques.

Pour en savoir sur l’établissement thermale de Bourbon-l’Archambault, rendez-vous ici.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer