MENU

L'Officiel du Thermalisme - logo

Rhinites allergiques : une cure thermale pour dégager le nez et faciliter la respiration

Dans Une cure pour..., Voies respiratoires 30 avril 2019

En pleine saison printanière, vous avez peut-être le nez qui coule, la gorge qui gratte, des maux de tête récurrents… Beaucoup de symptômes contraignants qui cachent, sans doute, une forme de rhinite allergique. La cure thermale peut apporter un travail de fond.

Si vous faites partie des 30 % de Français touchés par les rhinites allergiques, vous vous reconnaîtrez surement dans les symptômes suivantes : inflammation des fausses nasales, difficultés à respirer, yeux qui brûlent ou encore irritations. Toutefois pour savoir si vous avez une rhinite allergique, il faudra passer des tests d’allergènes.

Communément appelée « rhume des foins », la rhinite allergique est une inflammation des muqueuses du nez. Cette réaction est liée à une hypersensibilité à un allergène, notamment le pollen. C’est pourquoi les personnes touchées sont souvent, également, atteintes d’asthmes.

Cette affection peut faire l’objet d’une cure, dans le cadre de l’orientation « voies respiratoires ». Celle-ci, en tant que traitement de fond, peut permettre de diminuer l’œdème, atténuant ainsi la gêne.

Que propose la cure thermale ?

Les rhinites allergiques peuvent se déclencher également avec le contact de la poussière, de la saleté ou encore de la pollution. Une cure thermale permettra de se retrouver dans un endroit sain. Différents soins sont proposés pour dégager le nez et faciliter la respiration :

  • Le bain nasal
  • le bain à base de gaz thermaux
  • La douche prélaryngée pour nettoyer la gorge
  • Le gargarisme
  • Les pulvérisations
  • L’Humage
  • La douche pharyngienne
  • Le Proëtz, qui permet de vider les sinus, etc.

Les résultats possibles

Le séjour thermal a pour ambition de diminuer les symptômes de la rhinite allergique. Les soins l’aideront à réduire l’inflammation des muqueuses situées dans le nez. De plus, la cure lui permet d’améliorer la perméabilité nasale et la ventilation des voies aériennes. Pour les enfants, celle-ci s’avère un recours thérapeutique et éducatif aux traitements.

Pour des résultats optimaux, il est conseillé de suivre des soins thermaux au moins une fois par un an.

En pratique

Pour être conventionnée, et donc prise en charge par l’Assurance maladie, la cure doit être prescrite par votre médecin traitant. Elle doit, par ailleurs, s’étaler sur 18 jours consécutifs.

Vous pouvez également suivre des courts séjours, qui sont alors libre en termes de durée. En revanche, ceux-ci ne font pas l’objet d’une prise en charge.

Une cure thermale prescrite pour le traitement des rhinites allergiques s’effectue dans un établissement thermal relevant de l’orientation thérapeutique Voies Respiratoires (VR).

L’établissement thermal de Digne-les Bains est spécialisé dans les allergies respiratoires (dont les rhinites). Pour en savoir plus sur les Thermes de Digne-les-Bains, cliquez ici.

L’ensemble des établissements indiqués pour l’orientation Voies Respiratoires et proposant des cures pour soulager les rhinites allergiques sont à retrouver en cliquant ici.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer