MENU

L'Officiel du Thermalisme - logo

Vichy, des sources qui vous veulent du bien

Dans A la source 26 avril 2019

Vous connaissez forcément la ville de Vichy, que ce soit pour les bienfaits de ses eaux thermales, pour ses pastilles octogonales et pour ses produits cosmétiques. Mais connaissez-vous son histoire ? D’où tient-elle son surnom de « Reine des villes d’eaux » ?

Napoléon III : un curiste ambitieux 

L’eau de Vichy a été découverte du temps des Gallo-Romains. Ces derniers ont exploité les deux sources les plus chaudes de la ville auvergnate : celles de l’Hôpital et de la Grande Grille. Vichy était alors mentionnée sous le nom de « Aquis Calidis », qui signifie « eau chaude » en latin.

Par la suite, plusieurs célébrités ont participé au développement de la station. À la fin du 17e siècle, en 1676 et 1677, la marquise de Sévigné, atteinte de rhumatismes, décide de se rendre dans les bains thermaux de Vichy.

Par ailleurs, au 19e siècle, un certain Napoléon III y soigne ses calculs rénaux. Le fameux curiste fait construire une gare dans la ville, puis des hôtels et un casino théâtre. À la fin du siècle, le tourisme prend donc de l’ampleur dans la cité bourbonnaise, qui devient la station thermale attitrée de la bourgeoisie.

D’ailleurs, c’est à cette époque que la Douche de Vichy, connue des amateurs de cures du monde entier, voit le jour. Créé en 1896, ce massage sous une pluie d’eau thermale à 35°C était originellement prodigué à deux mains. Aujourd’hui reprise en Espagne, en Allemagne et dans bien d’autres pays, la « Vichy Shower » a évolué vers un soin réalisé à quatre mains de manière synchronisée.

Autre élément phare de la station, le Palais des sources de Vichy est construit en 1903. Cet endroit emblématique permet aux visiteurs de goûter toutes les eaux de la ville, accessibles librement depuis plusieurs robinets.

À la source… des sources

Alors d’où viennent toutes ces eaux ? De neuf sources issues des volcans d’Auvergne. Et cela semble couler de source, mais tout vient de la pluie ! En s’infiltrant dans les failles, l’eau entre en contact avec les roches volcaniques et le magma à 4 000 mètres de profondeur. Alors, elle se réchauffe et deviennent riche en gaz carbonique, oligoéléments et minéraux. Ainsi se créent les Eaux de Vichy, qui contiennent des sels minéraux, mais peu de chlorure de sodium.

Sur l’ensemble des sources vichyssoises, cinq sont des sources d’eaux minérales utilisées pour les cures de boissons : Célestins, Lucas, Hôpital, Chomel et Grande Grille. Et quatre sont des sources d’eaux thermales servant aux soins thermaux (affections digestives et métaboliques, rhumatologie) : Boussange, Antoine, Dôme et Lys.

La recette coule de source

L’eau de Vichy est bonne pour la santé, d’accord, mais pourquoi ? La recette est dans les minéraux. Comme l’explique Yves-Jean Bignon, maire adjoint en charge du patrimoine et du thermalisme, l’eau des sources de la ville contient du bicarbonate. « Les eaux de Vichy sont toutes à caractères chimiques plus ou moins riches, souligne-t-il. Elles ont également du lithium. Pour moi, c’est la recette qui contribue à l’effet psychologique et relaxant de Vichy ».

Ces eaux montrent différentes propriétés :

  • digestives (neutralisation ses sécrétions acides, etc.) ;
  • réduction des graisses dans le sang ;
  • réduction des risques cardiovasculaires ;
  • diminution de l’acide urique ;
  • récupération après l’effort ;
  • ossification ;
  • apaisantes ;
  • antistress.

Nouveau séjour thermal à Vichy !

À partir du 1er mai 2019, les thermes de Vichy lancent un séjour post-cancer. Une nouvelle formule pour aider les curistes à retrouver un équilibre de vie, en dissipant au maximum le traumatisme par le biais de soins comme des massages à la bougie, des bains hydromassants d’eau thermale ou encore un suivi diététique.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer