MENU

L'Officiel du Thermalisme - logo

Vous accompagner après un cancer du sein

Dans Actualités, Focus, Phlébologie, Une cure pour... 24 mai 2019

Les cures thermales peuvent être recommandées pour prendre en charge les lymphœdèmes ou vous accompagner pour regagner votre estime de soi après la maladie.

Le cancer du sein, premier cancer chez la femme, peut entraîner de nombreuses conséquences physiques et psychologiques. Les établissements thermaux proposent de les prendre en charge, dans le cadre de cures conventionnées ou des courts séjours, en prévention santé.

Traiter les lymphœdèmes

D’une part, les centres agréés en phlébologie peuvent vous proposer des cures conventionnées, prises en charge par l’Assurance maladie, afin de traiter les lymphœdème du bras.

Cette complication, fréquente après une opération ou une radiothérapie, résulte d’une accumulation anormale de liquide lymphatique dans les tissus conjonctifs. Ce qui provoque une augmentation de volume du bras.

Dans ce cas, la cure thermale peut permettre de diminuer l’œdème grâce à l’hydrothérapie. L’éducation thérapeutique intervient également, permettant notamment d’appréhender l’autodrainage lymphatique manuel. Un parcours, défini dans le programme national Thermœdème, qui prévoit :

  • exercices spécifiques en piscine ;
  • bain thermal bouillonnant préparatoire à des massages de type drainage lymphatique ou mobilisation tissulaire ;
  • douche tangentielle ;
  • application de compresses thermales ;
  • séances d’éducation thérapeutique ;
  • ateliers d’auto-apprentissage (autodrainage et autobandage)
  • suivi éducatif et évaluation téléphonique à 3 et 9 mois.

Améliorer l’estime de soi

D’autre part, certains thermes organisent des courts séjours (ou mini cures) comprenant des ateliers beauté ou diététique, des groupes de paroles, des activités physiques, etc. Ils ont pour objectif de vous soutenir si vous connaissez une diminution de l’estime de soi, par exemple après une ablation d’un sein. Et de vous aider à vous réapproprier votre corps.

D’ailleurs, l’étude PACThe a été menée par le Pr Yves-Jean Bignon, de l’université de Clermont-Ferrand (63), pour montrer les bénéfices des cures post cancer du sein. 251 personnes ayant suivi une chimiothérapie ont participé. Trois stations étaient impliquées : Vichy (03), le Mont-Dore (63) et Châtel-Guyon (63). Les résultats ont montré une amélioration de la qualité de vie des personnes en rémission. L’observation à cinq ans montre ensuite que les effets sont durables.

Où suivre une cure après un cancer du sein ?

Si vous souffrez d’un lymphœdème, votre médecin pourra vous orienter vers un établissement proposant l’orientation phlébologie.

En revanche, si vous souhaitez suivre une mini cure ou un programme spécifique post cancer du sein, contactez un des établissements suivants :

© Freepik

Les établissements traitant cette pathologie :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer