À bicyclette : du côté de la Villa Arnaga, à Cambo-les-Bains

Dans 24 juin 2020

Villa Arnaga - Cambo-les-Bains - Officiel du Thermalisme

Villa Arnaga – Cambo-les-Bains – ©F. Perrot

Grimpez sur le porte-bagages de L’Officiel du Thermalisme pour partir à la découverte d’un lieu remarquable abrité par chaque station thermale et profiter ainsi de votre temps libre lors de votre cure. Aujourd’hui, on pédale jusqu’à Cambo-les-Bains pour s’arrêter devant la somptueuse Villa Arnaga.

Au cœur du Pays basque, à quelques kilomètres seulement de Bayonne et de Biarritz, la station thermale de Cambo-les-Bains a accueilli des célébrités, telles que Edmond Rostand, l’auteur de Cyrano de Bergerac. C’est d’ailleurs après y avoir effectué une cure que l’écrivain est tombé sous le charme du lieu ( et comment résister ?).

Il a donc décidé d’y faire construire la fameuse Villa d’Arnaga, d’inspiration basque, entre 1903 et 1906. Pour lui, cette maison était une belle occasion de laisser libre cours à son imagination. Il fit de la décoration intérieure un véritable décor de théâtre. Il dessina et orna les 19 pièces de la villa (rien que ça !). 

La demeure s’est ensuite transformée en musée dédié à son propriétaire, en 1960. Des croquis, des écrits, des dessins et bien d’autres œuvres encore de l’écrivain y sont exposés. Une belle occasion de découvrir la vie artistique de l’artiste et de sa famille.

Lors de votre visite, prenez également le temps de vous promener dans le parc de 15 ha, autour de la maison, dessiné par Rostand lui-même. Du côté est, découvrez le jardin à la française, orné de bassins, de miroirs d’eau et d’une grande pergola, le tout mis en valeur par les montagnes pyrénéennes. Du côté ouest, vous pourrez vous balader dans un jardin à l’anglaise où de beaux parterres fleuris s’entremêlent, mélangeant les senteurs et les couleurs. 

Arnaga est ainsi classé « Monument historique », labellisé « Jardin remarquable », « Arbres remarquables » et « Maisons des Illustres ».

On pose notre bicyclette et on vous laisse profiter de ce petit trésor… jusqu’à la prochaine promenade !

© F. Perrot

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.