Les chiens, les chats et le Covid19 : la contamination est-elle possible ?

Dans , 16 avril 2020

Depuis le début de l’épidémie, nous sommes nombreux à nous demander si nos amis les bêtes sont susceptibles d’être contaminées elles aussi par le coronavirus par le biais de l’homme ou, au contraire, si elles peuvent nous le transmettre ? 

Beaucoup de propriétaires d’animaux de compagnie craignent que leur bête préférée attrape le coronavirus ou bien qu’elle soit porteuse du virus et puisse les infecter. Il est vrai que les coronavirus sont des virus d’origine animale se transmettant à l’homme par le biais d’un animal vecteur, comme la chauve-souris ou le pangolin, pour le COVID-19. Mais pas de panique ! À ce jour, « il n’y a pas de démonstration scientifique sur le risque de contamination de l’homme par le virus à partir des animaux domestiques ou bien le risque de contamination […] d’un animal domestique à partir d’un malade ayant le COVID-19 », explique l’Académie nationale de médecine. Cependant, elle précise que « ces risques ne peuvent être écartés ». 

Pas de preuves de contamination par votre animal

Le virus responsable du COVID-19 est très proche du SARS-CoV, ce dernier ayant causé l’épidémie de Sras en 2003 et ayant été isolé chez plusieurs espèces animales, dont les chiens, les chats ou encore certains rongeurs. La plupart ne présentaient toutefois aucun signe clinique.

Jusqu’alors, deux chiens et un chat ont été contaminés par leurs propriétaires infectés par le COVID-19. Il est à noter que les tests PCR effectués sur ces animaux se sont avérés faiblement positifs, mettant en évidence l’ARN viral et non pas le virus vivant. Par ailleurs, aucun signe clinique n’était avéré, hormis pour le chat, qui a présenté des symptômes digestifs et respiratoires (mais il est maintenant rétabli !).

Pour l’Académie nationale de médecine « rien n’indique en revanche que les chiens peuvent à leur tour contaminer des personnes non infectées ».

Les précautions à prendre pour éviter les risques de contamination passive

Votre animal de compagnie ne peut pas vous transmettre le virus, mais trois mesures de précaution sont tout de même les bienvenues :

– vous laver fréquemment les mains après vous être occupé de votre animal, surtout s’il a été caressé ;
ne laissez pas votre animal vous lécher le visage ;
si vous êtes atteint du COVID-19, séparez-vous de votre animal de compagnie pendant la période où vous pouvez être contagieux, en le confiant à un proche, par exemple.

Nettoyer ses animaux, oui, mais pas n’importe comment !

Même si « les animaux de compagnie, comme les chiens et les chats, ne sont pas impliqués dans la propagation de l’épidémie », comme le souligne l’Organisation mondiale de la santé, certain(e)s maîtres(sses) souhaitent néanmoins désinfecter leurs animaux. Malheureusement, certain(e)s d’entre eux(elles) s’y prennent mal et ont recours à du gel hydroalcoolique ou à de la Javel pour ce faire. Quelle erreur ! Comme le précise une vétérinaire de Haute-Savoie, ces méthodes sont à proscrire : « Le danger premier est la brûlure, soit par contact, soit par ingestion si l’animal lèche son pelage ». Certains chats ont aussi été victimes de coma éthylique, après avoir été lavés au gel hydroalcoolique. Donc si l’envie vous prend de nettoyer votre animal au retour d’une promenade, utilisez de l’eau et un savon adapté. Et rien d’autre !

N’oubliez pas que votre animal de compagnie reste avant tout un ami bien plus qu’un danger, surtout en cette période de confinement !

 

© Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.