Grands Thermes de Bagnères-de-Bigorre : 200 ans et plein de projets !

Dans 16 janvier 2023

Les Grands Thermes de Bagnères-de-Bigorre

© Service Communication / Grands Thermes Bagnères-de-Bigorre

Marie-Hélène Blanque, directrice des Grands Thermes de Bagnères-de-Bigorre (Hautes-Pyrénées), dévoile les projets futurs du centre thermal et les nouveautés qui vous attendent en 2023, alors que ce dernier souffle cette année ses 200 bougies.

L’Officiel du Thermalisme : Ces dernières années, quels temps forts ont marqué les Grands Thermes de Bagnères-de-Bigorre ? 

Marie-Hélène Blanque : Le plus marquant, selon moi, est le fait d’être rentré dans une politique d’éco-responsabilité. Elle nous a permis de générer de nombreuses économies, de maîtriser et de réduire notre facture d’énergie, là où, aujourd’hui, beaucoup sont en souffrance. Nous avions commencé dès 2014 par le recyclage de la boue, puis poursuivi par l’optimisation de l’utilisation de l’eau thermale, etc. 

Nous avons d’ailleurs été récompensés par l’Association Française des Techniques Hydrothermales (AFTh) pour toute cette démarche, au dernier congrès thermal, où nous avons reçu le Prix de l’innovation.  

Quelles sont vos ambitions pour les années à venir ? 

L’objectif de cette année 2023 serait déjà de revenir à la fréquentation de 2019 de 8 000 curistes, qui était notre année record. Notre ambition, pour les dix ans à venir, serait d’arriver à la capacité maximale d’accueil du centre thermal, qui est de l’ordre de 14 000 curistes sur une saison. 

Des curistes se rendant à leurs soins aux Grands Thermes de Bagnères-de-Bigorre

© Service Communication / Grands Thermes Bagnères-de-Bigorre

Ensuite, ce serait de diversifier l’activité. Le premier projet en cours, qui verra le jour à la saison 2024, c’est l’ouverture de notre centre thermal Premium avec hébergement 4 étoiles inclus dans un esprit Belle Époque, avec la rénovation des thermes de La Reine et de l’Hôtel Bellevue. Les travaux ont démarré le 28 novembre dernier. 

Nous avons d’autres idées pour essayer de diversifier l’activité. Par exemple, nous sommes en train d’étudier pour les années futures l’ouverture d’un centre thermal de rééducation équin. 

Quelles nouveautés attendent les curistes pour la saison thermale 2023 ? 

Au niveau de l’infrastructure, nous avons réalisé des rénovations. Notamment avec le revêtement des piscines, qui est une nouveauté. L’année dernière, nous avions aussi investi dans la géothermie. Les patients, qui ne seraient pas venus nous voir depuis 2 ans, pourront découvrir cette année le confort d’un bâtiment chauffé en géothermie. 

Nous avons également des programmes spécifiques que nous avons améliorés : « InsPyr », un programme de rééducation respiratoire, qui peut parfaitement convenir à des personnes qui souffriraient de Covid-long. Il est accompagné de pratiques originales comme la gymnastique hypopressive. Nous avons aussi remanié un programme appelé « Protect’Dos » qui s’adresse à toutes les problématiques du dos. L’idée est que nos patients repartent chez eux avec des clés bien spécifiques. Enfin, nous lançons des pratiques originales de détente en Affections psychosomatiques comme le voyage sonore. 

Soin en baignoire aux Grands Thermes de Bagnères-de-Bigorre

© Service Communication / Grands Thermes Bagnères-de-Bigorre

Comme il s’agit des 200 ans des thermes, au-delà des soins, tout un programme d’animations est en train d’être finalisé. Il va s’échelonner sur toute l’année. Nous le mettons en place en collaboration avec la ville, le casino, les commerçants… Toute la cité thermale se mobilise sur cet événement ! 

 


Source :

  • Entretien avec Marie-Hélène Blanque, directrice des Grands Thermes de Bagnères-de-Bigorre, 16 janvier 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.