Techniques de cure

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
  • Aérobain

    Voir « bain avec aérobain ».

  • Aérosol individuel

    Inhalation de particules d’eau thermale de 2 à 5 microns, à l’aide d’un masque.

  • Aérosol manosonique

    Émission de vibrations sonores avec pressurisation à intervalles réguliers par commande manuelle du curiste.

  • Aérosol sonique

    Un vibreur sonique à basse fréquence, couplé sur les aérosols individuels transmet aux particules une certaine énergie.

  • Affusion

    Consiste à verser de l’eau en nappe et d’une faible hauteur sur une partie du corps.

  • Application de boue naturelle localisée

    Application de boue chaude sur les articulations.

  • Application de plancton thermal

    Application de compresses de plancton thermal, composé organique naturel vivant dans les sources thermales sulfureuses.

  • Bain avec aérobain

    Bain individuel en baignoire d’eau minérale naturelle parcourue de bulles d’air comprimé pour un massage de l’ensemble du corps.

  • Bain avec douche sous-marine

    Douche manuelle sous pression réglable, administrée par un agent thermal à l’aide d’un jet sous-marin dans un bain général.

  • Bain avec eau mère

    Bain général en baignoire avec eau thermale, additionnée d’eau mère (eau concentrée en sels minéraux et oligoéléments obtenus après évaporation de l’eau thermale).

  • Bain avec insufflation de gaz carbonique ou carbogazeux

    Immersion des membres inférieurs en baignoire dans une eau thermale chargée de gaz carbonique.

  • Bain carbo-gazeux

    Bain où du gaz carbonique est insufflé dans l’eau thermale.

  • Bain d'eau thermale

    Bain où l’eau thermale circule en permanence.

  • Bain de boue général en apesanteur sous pasteurisation continue

    Le patient est immergé dans un bain de boue thermale (kaolin + eau thermale).

  • Bain de gaz sec

    Le curiste est allongé sur un lit pendant 10 minutes enveloppé dans un manchon alimenté en gaz thermaux à 42 °C.

  • Bain de limon thermal diffusé

    Bain en baignoire bouillonnante d’eau thermale additionnée de limon thermal gardant une consistance fluide.

  • Bain de vapeur collectif

    Après une douche générale, le patient est introduit dans une pièce où est vaporisée de l’eau thermale à température élevée.

  • Bain en baignoire hydromassante

    Bain bouillonnant à jets d’air et d’eau qui massent l’ensemble du corps, selon le choix du programme déterminé par le médecin thermal.

  • Bain en immersion ou hydromassage

    Bain individuel en baignoire d’eau minérale naturelle parcourue de jets d’eau à pression variable.

  • Bain en piscine d’eau thermale

    Bain où l’eau thermale circule en permanence ce qui crée une importante vasodilatation sous-cutanée.

  • Bain nasal

    À l’aide d’une pipette, le patient emplit les cavités nasales d’eau thermale afin d’en imprégner les muqueuses.

  • Berthollaix®

    Fauteuil de soins qui diffuse de la vapeur et des mini-jets de gaz thermal.

  • Berthollet

    Voir « vapeur thermale dirigée ».

  • Cataplasme de boue (kaolin)

    En application locale sur les zones indiquées par le médecin thermal, les cataplasmes de boue, personnalisés pour chaque patient, est chauffé à 45°C avant d’être placé sur la zone à traiter.

  • Compresse d’eau mère

    Application localement d’une compresse d’eau mère tiède (eau concentrée en sels minéraux et oligo-éléments obtenus après évaporation de l’eau thermale).

  • Compresse d’eau thermale

    Appliquée localement sur les régions à traiter : cou, épaules. Elle constitue un traitement extrêmement doux réservé aux patients fragiles, en substitut aux applications de boue ou de vapeur.

  • Couloir de marche

    Déambulation dans une piscine d’eau thermale où le curiste est immergé jusqu’au bassin. Le sol, recouvert d’aspérités, masse les voûtes plantaires et des jets d’air comprimé assurent un massage léger ascendant des voies veineuses superficielles.

  • Cure de boisson

    1 à 2 verres d’eau par jour sur prescription médicale. La cure de boisson est un traitement complémentaire toujours associé à d’autres soins.

  • Cure de diurèse

    Cure de boisson (voir définition plus haut) visant l’augmentation de la quantité des urines émises.

  • Douche à affusion

    Douche d’eau thermale en pluie sur la colonne vertébrale se pratiquant en position allongée.

  • Douche à forte pression

    Douche en piscine, à l’aide d’un jet sous-marin à direction et pression variable.

  • Douche artéritique

    Douche à très haute température et faible pression pratiquée par le curiste et dirigé sur les masses musculaires.

  • Douche baveuse

    Administrée avec une lance munie d'un embout plat, sans pression, c'est à dire en laissant seulement couler l'eau, ses vertus sédatives agissent sur des localisations diverses (lombaire, hépatique...).

  • Douche colonne

    Douche d’eau thermale dispensée en cabine fermée, grâce à trois rampes verticales comportant chacune six jets orientables.

  • Douche de forte pression sous immersion en piscine médicinale

    Variante à haute pression, de la douche sous immersion. Les effets sont ceux d’un hydromassage puissant et profond, rappelant le pétrissage avec une action pénétrante et soutenue.

  • Douche de vapeur

    Consiste à projeter un jet de vapeur sur le thorax du curiste afin de créer un phénomène de révulsion.

  • Douche de Vichy

    Couché, le curiste reçoit simultanément une douche sous affusion et un massage général à quatre mains. La pression et les fines gouttes d'eau chaude agissent comme un massage thermique.

  • Douche d’eau thermale térébenthinée

    Un appareil spécial permet à l’eau sous pression d’entraîner une proportion déterminée de térébenthine. Cette pratique permet une double absorption des vapeurs d’eau thermale térébenthinée, tant par les voies respiratoires que par les voies cutanées.

  • Douche filiforme

    Effectuée par le médecin thermal sur les brûlés, la douche filiforme consiste à utiliser un jet fin sous haute pression, réglable par la distance, afin d'assouplir la peau par décollement des plans et dermabrasion des plaques.

  • Douche générale

    Le patient est au centre de multiples jets d’eau chaude provenant de rampes verticales.

  • Douche générale au jet

    Douche administrée à une distance variable du patient au moyen d’une lance propulsant un jet d’eau thermale sous pression modulée et dirigée par l’agent thermal sur les zones du corps à traiter.

  • Douche gingivale

    Douche locale effectuée à l’aide d’une plaque endo-buccale percée d’orifices au travers desquelles l’eau thermale est projetée.

  • Douche intestinale

    Lavement évacuateur à l'eau thermale.

  • Douche locale

    Douche à faible pression et haut débit, administrée dans un lent mouvement de va-et-vient sur une zone localisée.

  • Douche nasale

    L’eau thermale est amenée par un tuyau sous faible pression et pénètre dans la fosse nasale par la narine supérieure du curiste, dont la tête est tournée sur un côté, et s’écoulant par la narine inférieure.

  • Douche nasale gazeuse

    À l’aide d’une canule à embout nasal, du gaz thermal est administré à faible pression sur les muqueuses des voies respiratoires supérieures.

  • Douche oscillante

    Balayage d’eau thermale diffusée en pluie sur toutes les parties du corps par une rampe mobile oscillatoire.

  • Douche pénétrante générale

    Le patient est allongé sur une table de soins. L’agent thermal dirige le long de l’axe corporel les jets multiples d’une rampe délivrant une douche en pluie de fort débit et faible pression, pour leur faire parcourir la zone délimitée par le médecin.

  • Douche pharyngienne ou pharyngée

    Réalisée à l’aide d’un pistolet à jets, de l’eau thermale est projeté au niveau des muqueuses du pharynx et des amygdales.

  • Douche sous immersion en piscine médicinale

    Soin en piscine équipée de jets automatiques intégrés dont chaque patient peut régler lui-même la hauteur, pour masser les zones du corps précisées par le médecin thermal.

  • Douche sous-marine

    Dirigée sur les articulations ou les zones douloureuses, la douche sous-marine est dispensée par un agent thermal en baignoire ou piscine.

  • Douche térébenthinée

    Projection par pulvérisation d’un mélange d’eau thermale et d’essence de térébenthine d’origine naturelle projeté sur la peau pendant 3 à 4 minutes à une température de 40°C sur les zones douloureuses.

  • Douche Tivoli

    Administrée à une distance variable au moyen d’une lance qui propulse un jet d’eau thermale sous pression modulée et dirigée sur l’ensemble du corps.

  • Electro-aérosol

    Par la création d’un champ électrique, les particules d’eau thermales sont stables et restent en suspension facilitant la pénétration dans les zones broncho-alvéolaires.

  • Émanatorium

    Salle emplie de brouillard d’eau thermale dans laquelle le curiste reste assis pendant un temps variable selon la pathologie et la tolérance personnelle.

  • Entéroclyse ou Goutte à goutte Intestinal

    Instillation douce par voie basse d’eau thermale.

  • Étuve générale

    Dans un caisson individuel, le patient est assis sur un banc percé de trous qui permettent à la chaleur des gaz de l’envelopper, la tête restant à l’air libre. L'arrivée des gaz chauds est à la base, une manette de réglage individuelle permet de moduler la chaleur, selon la prescription médicale, afin d'obtenir une abondante sudation.

  • Étuve locale

    Vaporisation d’eau thermale dans une étuve sur les mains et/ou les pieds.

  • Gargarisme

    Lavement de l’intérieur de la bouche et du fond de la gorge avec de l’eau thermale.

  • Humage individuel

    Variante du soin précédent avec émission, à la sortie du masque, de gaz thermaux.

  • Humage-nébulisation

    Le patient inhale un brouillard tiède de fines gouttelettes d’eau thermale à la sortie d’un masque.

  • Hydromassage

    Voir « bain en immersion ».

  • Hydroxeur®

    Baignoire hydromassante où l’air est mélangé à l’eau thermale pour produire des bulles microscopiques au moyen de buses

  • Illutation

    Application d’une couche de boue à l’eau thermale sur une partie du corps

  • Inhalation collective en lumière de wood

    Dans une salle équipée d’ultraviolets en lumière de Wood, des aérosols très fins sont émis à l’aide d’ultrasons permettant de se diffuser en profondeur dans les voies respiratoires.

  • Injection sous-cutanée de gaz thermal

    Injection de gaz thermal sous la peau par un tuyau doté d’une aiguille.

  • Insufflation tubaire

    Le gaz thermal sous pression est acheminé au moyen d’un sonde jusqu’au pavillon tubaire et à la trompe auditive.

  • Insufflation tubotympanique

    Il s’agit d’amener, avec une sonde, le gaz thermal sous pression, à proximité de la trompe d’Eustache et de la membrane tympanique.

  • Irrigation nasale

    À l’aide d’une canule à faible débit continu d’eau thermale, le patient effectue une véritable douche interne des cavités nasales.

  • Irrigation vaginale

    Instillation douce dans la cavité vaginale de l’eau thermale.

  • Manudouche

    Traitement spécifique et dédié aux affections des mains.

  • Massage à l’eau thermale

    Dispensées par un kinésithérapeute, ces séances sont effectuées sur une table de massage, aspergée de façon continue par des rampes de douche à l’eau thermale chaude.

  • Méthode de déplacement de proëtz

    Thérapie locale de drainage et lavage des sinus qui recourt à des poires et tubes de Proëtz

  • Mobilisation en piscine thermale

    Déambulation en piscine sous la direction d’un kinésithérapeute.

  • Nébulisation

    Projection d’eau thermale en fines gouttelettes à l’aide d’un nébulisateur.

  • Pédidouche

    Traitement spécifique est dédié aux affections des pieds.

  • Pédiluve

    Bain local traitant les affections rhumatismales des orteils, talons et chevilles.

  • Pipette nasale

    Le curiste, la tête inclinée sur le côté, fait passer de l’eau d’une narine à l’eau au moyen d’une pipette, afin d’évacuer les secrétions du nez.

  • Piscine de boue thermale

    Bassin permettant l’immersion complète du corps dans un mélange d’argile et d’eau thermale.

  • Piscine thermale de mobilisation (rééducation en piscine)

    Cette technique s’effectue dans des piscines d’eau thermale où, sous la direction de kinésithérapeutes Diplômés d’État, des mouvements de gymnastique médicale rééducative sont prescrits à chaque curiste, en fonction de sa pathologie.

  • Pulvérisation ano-périnéale

    Bain de siège avec jet dirigé, avec plus ou moins de pression selon les cas, sur la région ano-périnéale.

  • Pulvérisation buccale

    Un jet filiforme d’eau thermale, brisé par un tamis, est absorbé par le patient bouche ouverte.

  • Pulvérisation des membres

    Douches filiformes dirigées sur les membres inférieurs.

  • Pulvérisation externe générale

    L’eau thermale est finement pulvérisée sur le corps pour une meilleure absorption cutanée.

  • Pulvérisation pharyngée

    Projection d’un jet d’eau thermale sous pression, sur la paroi postérieure du pharynx, le curiste étant en position assise, bouche ouverte.

  • Radio-vaporarium

    Pulvérisée sous forme de vapeur à température ambiante, l’eau thermale pénètre dans les voies respiratoires.

  • Rééducation respiratoire

    Exercices, réalisés par le curiste sous la conduite d’un kinésithérapeute, visant à mieux respirer.

  • Rééducation vasculaire en piscine

    Les exercices dispensés assurent un travail de la pompe veineuse du mollet et abdominale en stimulant la respiration diaphragmatique du curiste.

  • Sudation en cabine individuelle

    Soin complémentaire qui entraîne la majoration de l’effet thermal.

  • Vapeur thermale dirigée

    Vapeurs d’eau thermale chaude dirigées sur le rachis cervical dorso-lombaire et les articulations.

  • Vaporarium

    Unités de soins closes où l’eau thermale pulvérisée créé une ambiance de vapeurs et de brouillard. Les curistes y restent un certain temps (selon prescription médicale).

Trouver une cure conventionnée

Vous souhaitez partir en cure mais manquez de renseignements ? Avec l’Officiel du Thermalisme à vos côtés, répondez à toutes vos interrogations.

Trouver un hébergement

Vous souhaitez partir en cure et avez besoin d'un hébergement pour le séjour ? Avec l’Officiel du Thermalisme à vos côtés, trouvez ce qu'il vous faut.


EN DIRECT DES STATIONS