L’eau dans tous ses états : les minéraux et les oligo-éléments

Dans , 28 avril 2020

Chaque mardi, notre rendez-vous autour de l’eau. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser nous le demander !


Par Michel Bontemps

Fondateur et directeur général du Concours international des Eaux Gourmet AQUAE-Paris 2020.
Expert international des Eaux Gourmet et de santé

 


Les minéraux et les oligo-éléments

L’eau, c’est la vie. Une eau est composée de minéraux et d’oligo-éléments. Grâce à ce cocktail magique et à l’équilibre entre les ions, une eau acquiert son caractère unique et agit positivement sur notre organisme.  

Comment lire l’étiquette sur votre bouteille d’eau ?

Les caractéristiques minérales des eaux sont évaluées à partir du résidu sec. La quantité de résidu (à) sec correspond à la quantité de minéraux que l’eau contient après évaporation, quand on porte cette eau à 180 °C. Il s’exprime en milligrammes par litre. Il suffit de peser les minéraux pour obtenir cette indication. Rien de plus simple.

Ainsi, une eau dont le résidu sec est inférieur à 50 mg/l est très faiblement minéralisée (idéale, par exemple, pour les biberons des bébés). A contrario, une eau supérieure à 1 500 mg/l est fortement minéralisée (et facilite le transit intestinal).

Il faut donc d’abord regarder sur l’étiquette de votre bouteille le taux de résidu sec (il est obligatoirement mentionné) pour savoir à quelle eau vous avez affaire. Faites le test sur l’eau que vous buvez habituellement, quel est son taux de résidu sec ? 

Comme nous l’avons vu pour la définition des eaux thermales, les minéraux qui composent les eaux minérales sont divisées en 2 catégories : les cations et les anions.

La chimie verte

Les cations : voici un petit truc facile pour les reconnaître, leur nom se termine en général par « ium » : calcium (Ca2+), magnésium (Mg2+), potassium (K+), sodium (Na+).

Les anions : bicabornates (HCO 3-), sulfates (SO 3-), nitrates (NO 3-), chlorures (Cl-)…

Pour respecter la composition ionique de l’eau, la somme des charges dues aux cations est toujours égale à celles dues aux anions. Lorsque cet équilibre n’est pas respecté dans une analyse, on peut suspecter la présence d’un autre ion, qui n’aurait pas été détecté.

Chaque eau a son caractère propre et ses propriétés spécifiques selon sa teneur en minéraux (ions porteurs de charges électriques, positives dans un cas, négatives dans l’autre).

Les différents minéraux qui composent l’eau

Les cations

Le calcium : une eau est dite « calcique » lorsqu’elle contient au moins 150 mg de calcium par litre.Le magnésium : une eau magnésienne comporte plus de 50 mg/l.  

Le sodium : contrairement à des idées reçues, les teneurs en sodium mentionnées sur l’étiquette ne correspondent pas au seul chlorure de sodium (sel), mais au sodium sous toutes ses formes.

Le potassium : la concentration de potassium est assez faible en général dans les eaux minérales sauf dans certaines eaux gazeuses.

Les anions

Les bicarbonates : une eau dite « bicarbonatée » comprend en général plus de 600 mg de bicarbonates par litre.

Les sulfates : la concentration de sulfates dans l’eau n’excède pas les 200 mg/l, sinon il y a un effet laxatif.

Les nitrates : la limite règlementaire des nitrates dans l’eau est de 50 mg/l, mais certaines eaux garantissent une teneur nulle en nitrates.

Les chlorures : les eaux minérales faiblement chlorées ont une teneur de 5 mg/l de chlore alors que les eaux très fortement chlorées avoisinent les 200 mg/l.

Les oligo-éléments 

« Oligo », du grec ancien oligo, veut dire « peu abondant ». Présents en infimes quantités, les oligo-éléments sont une quinzaine, avec principalement : le fer, le zinc, la silice, le fluor, le cuivre, l’iode, le manganèse, le cobalt, le sélénium, le vanadium, le molybdène, le chrome…

Enfin, le pH (potentiel Hydrogène) d’une eau minérale est un indicateur très important. Il fait partie des propriétés chimiques de l’eau à part entière. Le pH donne une indication de l’acidité de l’eau. Il est défini par les quantités d’ions H+ et d’ions OH- présentes dans l’eau minérale. Si les quantités de ces deux ions sont égales, l’eau est considérée comme neutre et son pH a une valeur de 7, ce qui est la valeur de référence. En dessous de 7, l’eau est acide, car les ions H+ sont plus nombreux, et au-dessous de 7, l’eau est considérée comme alcaline ou ionisée alcaline.

Ces minéraux et ces oligo-éléments ont une action bénéfique pour la santé. Pour tout savoir sur les apports de l’eau minérale sur la santé, rendez-vous mardi prochain…

© Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.