À quoi ressemble une cure thermale sous COVID-19 ?

Dans , 24 juillet 2020


Vous vous demandez à quoi va ressembler votre cure dans le contexte actuel ? Ce qui vous attend ? Nous vous expliquons dans cet article toutes les étapes de votre séjour : depuis votre arrivée dans l’établissement thermal jusqu’aux soins prodigués, en passant par le logement qui vous attend et les activités en dehors de la cure.

On commence par le commencement (c’est logique, n’est-il pas 😉 ) vous arrivez dans l’enceinte du centre thermal, et après ? Suivez le guide, on vous explique comment ça se déroule avant et une fois que vous êtes sur place.

Votre arrivée en cure : avant et sur place

Comme vous le savez, un protocole sanitaire très rigoureux a été confié à chaque centre thermal pour assurer une reprise d’activité en toute sécurité. La cellule COVID-19, présente dans chaque établissement, se charge désormais de faire appliquer les nouvelles règles sanitaires. Mais en quoi consistent-elles réellement ? Petit rappel.

Avant votre arrivée, chaque employé de l’établissement thermal est formé à la nouvelle situation sanitaire, et cela passe par :

– une connaissance approfondie de la maladie ;
– la bonne utilisation des équipements de protection individuelle ;
– la surveillance et le repérage des signes indicatifs du COVID-19 ;
– la conduite à adopter face à un possible cas.

Vous serez également soumis à une autoévaluation avant votre venue aux thermes, sur la base d’un référentiel. Le but de cette démarche est non seulement de savoir si des symptômes évocateurs du COVID-19 sont présents, mais également de déterminer si vous êtes considéré comme une personne à risque. Dans ce cas-là, un report de cure sera effectué.

Ça, c’est pour préparer votre venue. Une fois que vous y êtes, voici ce qui vous attend.

Vous arrivez dans l’établissement thermal avec le moins d’effets personnels possible afin d’éviter tout contact avec ces derniers. Pour information, vous avez le droit d’utiliser seulement les gants et les mouchoirs fournis par votre structure, pour plus de sécurité.

Le port du masque est évidemment obligatoire dans toutes les zones considérées comme « sèches » (accueil, couloirs, vestiaires, salles de conférences, etc.) et il vous faut suivre un trajet balisé dès le comptoir d’accueil, tout en vous soumettant à une distanciation d’1 mètre avec les autres curistes ou le personnel.

Tout au long de votre cure, votre suivi médical est renforcé en raison de la problématique du COVID-19, avec une visite médicale dès le premier jour, puis une surveillance médicale accentuée pendant le reste de votre séjour thermal.

Lire aussi :  Faut-il reporter votre cure en 2021 ? Le docteur Gramada vous répond

Vos soins : dans la zone de cure et en bassin

Après voir avoir vu ensemble comment se passe votre arrivée en cure, intéressons-nous au déroulement de celle-ci dans la zone de soins du centre thermal.

Tout d’abord, sachez que tous les sanitaires sont régulièrement désinfectés par le personnel, mais que vous avez en plus la possibilité de nettoyer votre cabine dans les vestiaires grâce à des équipements spécifiques mis à votre disposition, comme des lingettes désinfectantes. Un sac jetable, ou une housse, vous est également remis afin d’y déposer vos vêtements et tout autre accessoire (chaussures, notamment). 

Si vous effectuez une cure pour les voies respiratoires et que vous êtes autorisé à garder vos vêtements de ville, vous devez porter une surblouse et des surchausses jetables.

Différentes mesures sont également instaurées dans la zone de « cure » de votre établissement afin de garantir votre sécurité :

– nettoyage approfondi dans les vestiaires ;
– installation d’un pédiluve ou d’un tapis en entrée de soins (si votre centre n’en est pas équipé, vous avez la possibilité de désinfecter vos claquettes) ;
– lavage des mains avec du gel hydroalcoolique avant et après votre entrée dans la zone ;
– installation de points de distribution de gel hydroalcoolique tout au long de votre parcours ;
– suivi du zonage et de la signalétique affichée pour se conformer au sens de circulation ;
– installation de cloisons dans les postes de soins afin de respecter la distanciation spatiale ou banalisation d’un poste de soins sur deux.

Pour les soins collectifs en bassin, vous devez impérativement vous soumettre à plusieurs règles, comme le port du bonnet ou encore le passage par les douches et les pédiluves. Une fois dans l’eau, il vous faut bien évidemment continuer à pratiquer les gestes barrières (éternuer ou tousser dans votre coude et se laver les mains à la sortie du bassin). 

Afin de maintenir la distanciation physique dans le bassin :

– la fréquentation sera limitée à un baigneur pour 2 m² (de ce fait, certains cours ou soins pourront être effectués sur réservation) ;
– un écran physique peut être éventuellement installé pour garantir votre séparation d’avec les autres curistes ;
– les soins collectifs ORL (inhalation collective et rééducation respiratoire) ne sont, dans la plupart des établissements, pas effectués.

Chaque poste de soins est nettoyé et désinfecté entre chaque curiste et en fin de journée. Toutes les parties communes, ainsi que les surfaces de contact les plus utilisées, subissent également le même traitement de façon régulière. 

Lire aussi :  COVID-19 et cures thermales : existe-t-il un risque ?

Le séjour dans votre hébergement

En dehors de l’établissement thermal, les protocoles sanitaires sont aussi à l’œuvre et les hébergements que vous avez réservés sont dans l’obligation de les respecter. Vous serez donc amené à suivre les dispositions qui ont été mises en place pour assurer votre sécurité. On vous explique comment ça se passe si vous logez à l’hôtel.

Dès l’accueil, il faut suivre un sens de circulation spécifique afin de se conformer à la règle des distanciations sociales. Les hôtes et les hôtesses d’accueil sont placé(e)s à des postes de travail séparés, tandis qu’une barrière rigide est disposée afin d’assurer une protection entre vous et l’employé(e). Votre clé ou carte de chambre (ainsi que tout autre document) vous est remise dans une zone de dépose dédiée pour éviter tout contact. 

Il est impératif de respecter votre heure d’arrivée et votre heure de départ pour limiter au maximum le nombre de clients dans la salle de réception. Vous n’avez pas accès aux minibars, ni aux documents pouvant être touchés plusieurs fois consécutives dans la même journée, tels que les journaux, les revues, les plans… Malgré cela, votre hébergement est en capacité de vous fournir tout renseignement nécessaire.

Concernant le nettoyage, une désinfection régulière a lieu et concerne notamment les poignées de porte, les boutons, les rampes d’escalier, les ascenseurs, etc. Vous avez la possibilité, dès votre arrivée, de vous désinfecter les mains à l’aide de gel hydroalcoolique, de savon ou de lingettes.

Dans votre chambre, le nettoyage est intensifié. Il est, par exemple, possible que l’équipe du matin s’occupe de nettoyer et de faire votre chambre, tandis que l’équipe du soir se charge de la défaire et de la désinfecter. Un agent de nettoyage prend soin, après s’être lavé les mains, de récurer tous les objets que vous auriez potentiellement touchés. 

Pour la restauration, si votre hébergement abrite un restaurant (et que vous souhaitez en profiter !), sachez que des règles sanitaires sont instaurées, comme vous en avez désormais l’habitude, si vous y êtes retourné depuis le déconfinement. 

Lire aussi :  Comment le personnel de l’établissement thermal est-il formé au protocole sanitaire ?

Vos activités en dehors de la cure 

L’Officiel du Thermalisme sait combien sont importantes les activités complémentaires à votre cure thermale pour la réussite de votre séjour. C’est pourquoi nous vous faisons un petit point sur leur déroulement que vous soyez adeptes des activités de bien-être comme le spa et/ ou des activités de plein air comme la randonnée.

Activités de bien-être

Tout d’abord, les accès aux activités de l’espace bien-être sont réglementés afin de ne pas créer de regroupement. Un nombre limité de personnes par activité est donc instauré.

Comme dans le centre thermal que vous fréquentez, toutes les surfaces des cabines de soins sont désinfectées régulièrement. À la fin de votre séance, vous devez vous débarrasser de votre serviette utilisée, ainsi que de votre slip jetable, dans une poubelle réservée à cet effet, avec couvercle automatique ou pédale. Des distances de sécurité sont instaurées en salle de repos, avec 1 mètre de séparation entre les transats. Hélas, mesure de sécurité oblige, pas d’accès à la tisanerie en libre-service 🙁 Fermée afin d’éviter une manipulation trop fréquente d’objets ou de matériel.

Pour ce qui est du déroulement des soins, les mesures sanitaires appliquées sont les suivantes pour chaque spa :

le personnel doit obligatoirement porter un masque lors de la réalisation de vos soins ;
– l’enveloppement se fait par film à usage unique ;
– le praticien retire votre gommage à l’aide de gants et les massages duo sont interdits (sauf si vous et votre accompagnant habitez dans le même foyer) ;
– les couvertures et les lits chauffants sont désinfectés à l’aide de virucide ;
– vous pouvez bénéficier d’un gommage oriental avec des gants à usage unique et seulement s’il n’est pas réalisé dans une salle vapeur ;
– le gommage en hammam collectif est interdit. 

Les hammams et les saunas, de façon générale, par précaution, sont fermés. Mais s’ils l’étaient, vous devrez systématiquement y déposer votre serviette avant de vous asseoir. Leurs désinfections se fait fréquemment.

Pour les piscines, les contrôles de la qualité de l’eau sont renforcés et effectués au minimum une fois par jour, voire plus, en fonction des établissements. Les bains sont désinfectés à l’aide de pastilles de chlore agissant chaque nuit. Avant d’entrer dans la zone de piscine, il vous faut obligatoirement passer dans les douches savonnées ou les pédiluves. Autour des bassins, vous êtes tenu de respecter la distanciation d’1 mètre. Sur chaque transat, vous trouvez une housse jetable plutôt qu’une couverture ou un plaid. De plus, il est désinfecté régulièrement. Vous aurez à votre disposition un produit ou des lingettes désinfectantes pour nettoyer le matériel des activités aquatiques que vous êtes amené à pratiquer. Vous ne pouvez pas être plus d’une personne pour 2 m² de plan d’eau afin de maintenir la distanciation sociale. Enfin, les places de bassin sont désinfectées fréquemment.

Lire aussi :  Une charte sanitaire pour garantir votre sécurité dans toute la station thermale

Randonnées

La Fédération française de la randonnée pédestre (FFR) met régulièrement à jour des règles et des recommandations de reprise de leurs activités depuis le déconfinement. L’Officiel du Thermalisme vous les rappelle afin que vous soyez pleinement préparé pour vos sorties au grand air : 

Ce que vous devez respecter 

  1. Le port du masque est fortement conseillé avant et après la sortie. Cependant, vous n’avez pas à le porter pendant la randonnée, car cela risquerait de vous gêner.
  2. Si vous avez besoin d’un matériel particulier, apportez le vôtre.
  3. Si vous partez en groupe, vous devez bien évidemment privilégier une distanciation, à adapter en fonction de votre type de marche : 2 m entre chaque pratiquant pour une marche normale de 4 km/h ; 5 m pour une marche rapide ou nordique.
  4. Et pas plus de 10 personnes ! 5 si vous êtes considérées comme des personnes à risque (asthme, diabète, etc.).
  5. Partez en randonnée dans les espaces ouverts autorisés et en fonction de la situation de votre territoire.
  6. Favorisez les espaces ou les itinéraires les moins fréquentés.

Ce que vous devez éviter

  1. Changez-vous directement chez vous pour ne pas utiliser de vestiaires ou de locaux, qui sont soumis à des conditions relatives à chaque gestionnaire.
  2. Privilégiez le transport individuel pour vous rendre au point de rendez-vous : ne prenez pas les transports en commun ou les covoiturages (sauf si vous les partagez avec les personnes habitant sous le même toit que vous). Si vous les empruntez, assurez-vous de porter un masque. 
  3. Ne pratiquez pas une randonnée dont la technicité et les risques sont élevés. Évitez également toute sortie nécessitant une sécurisation par contact physique. Optez donc pour des sorties faciles et sans risque !
  4. Ne partagez pas votre repas pendant votre activité. Si vous tenez réellement à faire un pique-nique, maintenez les distanciations ! 

Ce qui est interdit

On le rappelle, ne partez pas en randonnée si vous présentez des symptômes du COVID-19, restez plutôt chez vous ! Prévenir immédiatement le Président du club si des signes apparaissent dans la semaine suivant une sortie de groupe.

N.-B. : les mentions présentées ci-dessus ont une valeur informative et sont susceptibles d’évoluer. Rapprochez-vous de votre centre thermal, de votre hébergement ou encore de votre espace de bien-être pour connaître précisément les mesures en vigueur.

© Freepik

3 commentaires

  • Charles says:

    Je serais dans un studio. Je répondrais au questionnaire de l’établissement thermal. S’il faut faire un test covid, je le ferais sur place en accord avec le médecin de la cure. Je part avec masques et gel hydroalcoolique.

  • Charles says:

    Ma cure est à Rochefort du 3 au 22 août et je part le 1er août (samedi) et dimanche 1er août je vois le médecin.

  • Gauthier Jean-Jacques says:

    Des explications utiles et précieuses – des conditions de séjours rassurantes.
    Les établissements thermaux ont mis au point des protocoles efficaces ; ils pourront ainsi continuer leurs missions de soins dans de bonnes conditions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.