Cure thermale pour l’ichtyose : des bienfaits physiques et psychologiques

Dans , 9 décembre 2021

Homme qui souffre d'ichtyose sur les jambes

Peau extrêmement sèche, desquamation, rougeurs… L’ichtyose est une dermatose chronique aux répercussions physiques et socio-psychologiques majeures. La cure thermale constitue une prise en charge globale pour améliorer la qualité de vie des patients atteints d’ichtyose.

Qu’est-ce que l’ichtyose ?

L’ichtyose (du grec « ichtyos », poisson) est une maladie génétique rare touchant environ un millier de Français. Cette affection dermatologique chronique se caractérise par :

  • une peau extrêmement sèche et rugueuse ;
  • un excès de squames (pellicules de peau morte) ;
  • éventuellement, une inflammation et/ou des fissures.

Souvent présents dès la naissance, ces symptômes cutanés impactent fortement le quotidien du patient. L’accumulation de squames et les lésions peuvent affecter l’audition, les yeux et la mobilité. La peau est plus sensible aux agressions extérieures (infections, chaleur) et peut diffuser une odeur désagréable.

Ces signes cliniques inesthétiques et douloureux entraînent également d’importantes conséquences psycho-sociologiques : dégradation de l’image de soi, sentiment d’exclusion, difficultés d’intégration scolaire et professionnelle, etc.

En quoi consiste la prise en charge thermale de l’ichtyose ?

En complément des traitements thérapeutiques classiques (crèmes, pommades, comprimés), les personnes souffrant d’ichtyose peuvent bénéficier d’une cure thermale en dermatologie. À l’instar de la cure thermale pour le psoriasis, la cure thermale pour l’ichtyose apporte un mieux-être à la fois physique et psychologique.

Des soins d’hydrothérapie pour améliorer la qualité de la peau

La cure pour l’ichtyose comprend des soins thermaux généraux et locaux : bains thermaux, douches filiformes, massages, enveloppements, applications de crème, etc. Les propriétés anti-prurigineuses, anti-inflammatoires et apaisantes des eaux thermales permettent de :

  • réduire les squames ;
  • réhydrater l’épiderme en profondeur ;
  • calmer les démangeaisons ;
  • diminuer l’inflammation et les rougeurs ;
  • accélérer la cicatrisation des lésions ;
  • assouplir la peau.

Une étude menée en 2009 aux thermes d’Avène sur des curistes atteints d’ichtyose a montré une amélioration significative des signes cliniques et de la qualité de vie jusqu’à 6 mois après la cure. Les bienfaits de l’eau thermale sont reconnus par l’Assurance maladie : les cures thermales conventionnées sont remboursées sur prescription médicale du médecin-traitant.

Curiste bénéficiant d'un soin thermal pour soigner son ichtyose

Un accompagnement pour apprendre à mieux vivre avec l’ichtyose

Au-delà des bienfaits cutanés, l’efficacité du thermalisme est renforcée par des soins complémentaires organisés par les établissements thermaux :

  • consultations psychologiques ;
  • éducation thérapeutique ;
  • ateliers pratiques (hydratation, maquillage correcteur) ;
  • relaxation et sophrologie ;
  • activités physiques adaptées, etc.

Les trois semaines de cure conventionnée constituent ainsi un moment privilégié pour se détendre, échanger avec les professionnels de santé et les autres curistes, et se réconcilier avec son image corporelle.

Où effectuer une cure thermale pour l’ichtyose ?

Vous pouvez suivre une cure thermale pour l’ichtyose dans l’une des neuf stations thermales possédant l’orientation thérapeutique Dermatologie:

 

Vous souhaitez vous faire prescrire une cure thermale pour l’ichtyose ? Consultez notre article consacré à l’organisation du séjour thermal pour tout savoir sur les démarches à effectuer !

© AdobeStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.