#OnVousRépond : Tongs, Crocs ou claquettes, quelles sandales choisir pour une cure thermale ?

Dans 8 mars 2022

Sandales cure thermale

Loin d’être un accessoire superflu, les sandales sont primordiales pour assurer le bon déroulement de votre cure thermale. Entre tongs, claquettes ou Crocs, lesquelles choisir ? On vous répond !

Pour vous rendre d’un soin à un autre et vous déplacer dans les thermes, les sandales sont obligatoires. D’abord pour une question d’hygiène, mais également pour votre sécurité. Vous devez être correctement chaussé afin d’éviter toute chute. Par ailleurs, c’est à vous de choisir la paire que vous souhaitez emporter pour votre cure. L’objectif étant d’opter pour des sandales que vous pourrez réutiliser d’une année à l’autre.

Alors, comment bien faire votre choix parmi les différents types de sandales existants ? Nous nous sommes basés sur le retour d’expérience de curistes pour vous guider au mieux dans votre achat.

Des sandales antidérapantes, avant toute chose !

Le premier critère que vous devez prendre en compte dans votre choix est l’aspect antidérapant. Durant votre cure, vous êtes en effet amené à vous déplacer dans des zones humides entre les soins : bords de piscines, locaux aux sols mouillés, etc. Il est primordial de porter des sandales qui vous évitent toute chute ou glissade.

De ce fait, les tongs ne sont pas les plus adaptées en raison de leur semelle toute lisse. Selon de nombreux curistes, les sandales ou claquettes de piscine sont l’idéal dans ce cas. Conçues spécialement pour se déplacer en zone humide, elles possèdent une semelle striée antidérapante. Les Crocs restent également plus adaptées que les tongs, mais ne sont pas prévues à cet effet. Elles peuvent aussi s’avérer très bruyantes lorsqu’elles sont en contact avec une surface mouillée.

Des sandales antidérapantes

Des chaussures de cure qui tiennent bien aux pieds

Au-delà de l’aspect antidérapant, votre paire de sandales doit aussi bien maintenir votre pied. Si celle-ci est trop grande, trop lâche ou mal attachée, vous risquez de chuter. Il est donc conseillé, dans la mesure du possible, d’essayer les sandales avant de les acheter et de les glisser dans votre valise de cure pour vous assurer de leur maintien.

Là aussi les tongs ne sont pas recommandées, car elles ne sont aucunement rattachées à votre pied. Les claquettes à scratch non plus ne sont pas idéales puisque l’attache peut facilement se défaire ou moins adhérer au fil du temps. Préférez-leur des :

  • claquettes ou sandales de piscine, imaginées dans le but de faire adhérer le pied à la chaussure et garantir son maintien, même sans attaches ;
  • Crocs, qui possèdent généralement des attaches derrière le pied permettant de ne pas perdre la chaussure ;
  • chaussons de piscine qui tiennent bien aux pieds, mais sont plus difficiles à enfiler entre les soins.

Crocs cure thermale

Une paire de sandales facilement identifiable

C’est un souci auquel sont confrontés plusieurs curistes chaque année : confondre sa paire de sandales avec celle de quelqu’un d’autre. En effet, vous pouvez posséder les mêmes sandales ou claquettes que d’autres curistes pendant les soins, notamment en période de forte affluence dans les thermes. Afin d’éviter toute méprise, nous vous conseillons de customiser votre paire de sandales, comme le font de nombreux curistes.

Que ce soit avec des dessins, des clips ou une simple étiquette à votre nom, trouvez un moyen de différencier vos sandales pour les reconnaître parmi les autres après vos soins. Si vous ne voulez pas vous embêter à les personnaliser, vous pouvez opter pour des sandales de couleur.

 

Et vous, avec quel type de sandales partez-vous en cure thermale ? Partagez vos recommandations en commentaire de cet article !

© AdobeStock

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.