COVID-19 : Les nouvelles mesures sanitaires pour votre cure thermale en 2022

Dans 11 mars 2022

Dernière mise à jour le 17 mai 2022.

Senior piscine
Le protocole sanitaire pour l’année 2022 vient d’être transmis aux thermes. Découvrez les mesures, différentes et maintenues du référentiel 2021, que mettent en place les centres thermaux pour vous accueillir en cure en toute sécurité. 

La saison thermale 2022 a repris depuis plusieurs semaines déjà pour de nombreux établissements thermaux. Jusque-là, les mesures sanitaires appliquées face au Covid-19 étaient celles déjà mises en place en 2021. 

Or, au vu de l’évolution actuelle de la pandémie de Covid-19 et de l’allégement progressif des mesures mises en place par le gouvernement, les professionnels du secteur du thermalisme ont entamé des négociations afin de mettre à jour le référentiel sanitaire thermal pour l’année 2022. 

C’est chose faite puisqu’une nouvelle version du référentiel a été éditée, validée par le ministère de l’Économie et des Finances, après une première lecture du Centre de Crise Sanitaire (DGS), rattaché au ministère de l’Intérieur. Les principaux aménagements à retenir concernent un assouplissement des mesures issues de la précédente version du référentiel sanitaire thermal. 

Les règles sanitaires assouplies pour les cures thermales en 2022 

femme salle attente cure thermale

Les conditions d’accès aux thermes 

Les centres thermaux ne sont pas soumis au pass vaccinal, ni au pass sanitaire. Dans le cas où vous ne présentez pas de schéma vaccinal complet ou un certificat de rétablissement, la présentation d’un test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 24 heures n’est plus obligatoire mais recommandée, selon le choix de l’établissement. 

➡️ Découvrez le protocole sanitaire mis en place pour chaque centre concernant le port du masque et les conditions d’accès aux cures thermales. ⬅️

Dans le cas où vous n’avez pas pu effectuer de test dans les 24 heures avant le début de votre cure thermale, vous pouvez réaliser un test antigénique directement sur place, avec un résultat visible en moins de 30 minutes, lorsque le centre le permet. 

À lire aussi :  Partir en cure thermale à Noël, c’est possible ?

Par définition, un schéma vaccinal complet intervient : 

  • 7 jours après la 2ème injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ; 
  • 28 jours après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson&Johnson) ; 
  • 7 jours après l’injection chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection) : 
  • Après la dose de rappel comprise dans un délai de 4 mois après la dernière injection. 

C’est votre médecin thermal, lors de votre première consultation, qui s’assurera que vous répondez aux conditions d’accès établies préalablement par le centre thermal. Nous vous invitons à contacter votre établissement pour connaître les règles mises en vigueur concernant l’accès aux cures. 

Contrairement à l’année dernière, les autotests bihebdomadaires ne sont plus requis si vous accédez aux thermes sans être vaccinés. En cas de symptômes évocateurs du Covid-19, la réalisation d’un test RT-PCR ou antigénique vous sera demandé. Si le résultat est positif, le protocole de l’assurance maladie s’applique, auquel le personnel thermal est formé. 

Le port du masque en intérieur 

Jusque-là, le port du masque était obligatoire dès l’entrée des thermes et pendant toute la durée des soins. Aujourd’hui, même s’il n’y a plus d’obligation générale du port du masque à partir du 14 mars 2022, il reste fortement recommandé dans les espaces collectifs clos des thermes. Notamment pour les personnes à risque, en sortie d’isolement ou fragiles. 

En revanche, à partir du 14 mars 2022, le port du masque et le pass vaccinal ne seront plus demandés dans les infrastructures autres que les thermes comme : 

  • les centres thermoludiques ; 
  • les spas ; 
  • les piscines ; 
  • les restaurants. 
À lire aussi :  Les nouveaux espaces bien-être qui vous attendent en station thermale en 2022

Les soins collectifs 

Personnes âgées en cure thermale
En 2020 et 2021, certains soins collectifs potentialisant la diffusion du virus par vaporisation ou aérosolisation avaient été suspendus. Le référentiel 2022 annonce qu’une jauge est désormais mise en place pour assurer à nouveau ces soins, traduite par : 

  • L’installation d’une paroi de séparation entre les deux patients ; 
  • Le respect de la distanciation physique d’au moins 2 mètres entre les patients. 

Pour rappel, les soins collectifs concernés sont les suivants : 

  • Le vaporarium ; 
  • L’émanotarium ; 
  • La rééducation respiratoire collective ; 
  • L’aérosol collectif ; 
  • L’inhalation collective ; 
  • Le bain de vapeur collectif ; 
  • La rééducation respiratoire collective ; 
  • Le drainage postural en salle commune. 

La distanciation physique en piscine 

La distanciation physique doit rester maintenue dans l’enceinte des thermes. En revanche, en piscine, cette dernière est ramenée à 1 baigneur par mètre carré. 

La vaccination obligatoire pour le personnel 

Depuis le 5 août 2021, la vaccination contre le Covid-19 est rendue obligatoire pour les professionnels de santé. Dans les centres thermaux, sont concernés par cette obligation : 

  • Médecins ; 
  • Sages-femmes ; 
  • Infirmières ; 
  • Masseurs-kinésithérapeutes ; 
  • Pédicures – Podologues ; 
  • Diététicien(nes) ; 
  • Psychologues ; 
  • Ostéopathes ; 
  • Chiropracteurs ; 
  • Toutes personnes travaillant dans les mêmes locaux que ces professionnels. 

Les mesures supprimées

Certaines mesures qui avaient été prises afin de réduire les sources de contamination importée du virus sont supprimées. Elles concernent :

  • le nettoyage et la désinfection des claquettes à l’entrée aux soins ;
  • le houssage des vêtements ;
  • le port de surblouse et surchausses pour les curistes en Voies respiratoires ;
  • l’utilisation du sèche-cheveux.

Les mesures sanitaires de 2022 qui se prolongent  

station de gel main
Des mesures d’encadrement à la prévention et à la gestion de la crise sanitaire de COVID-19 continuent d’être instaurées, de la même manière que lors de vos cures thermales en 2020 et 2021, parmi lesquelles : 

  • Installation d’une cellule COVID-19 dans les communes thermales pour coordonner l’information et le suivi des recommandations des autorités sanitaires ; 
  • Formation des personnels des centres thermaux au référentiel « Prévention et gestion du risque COVID-19 » ; 
  • Application d’un plan de zonage, identifiant principalement les zones sèches et les zones humides ; 
  • Port d’équipementsde protection individuelle (gants, gilets, combinaisons, chaussures, casques, harnais de sécurité, protections auditives, etc.) adaptés aux différentes catégories de personnels ; 
  • Affichage des consignes sanitaires ; 
  • Respect des règles de distanciation physique dans l’établissement thermal (parties communes et postes de soins) ; 
  • Désinfection des mains à l’entrée et à l’intérieur de l’établissement, lavages fréquents avec l’installation de « stations » dédiées ; 
  • Parcours client balisé respectant les règles de distanciation sociale ; 
  • Renforcement du nettoyage et de la désinfection des équipements, installations, sols, meubles, postes de travail et postes de soins ; 
  • Aération fréquente des locaux ; 
  • Etc. 
À lire aussi :  Quels centres thermaux passent d'une gestion publique à une gestion privée en 2022 ?

Ces règles peuvent être révisées en fonction de l’allégement des mesures prévues par le gouvernement dans les semaines ou mois à venir. Les professionnels du secteur poursuivent leurs démarches pour espérer obtenir un retour à la normale des soins en cure thermale, dès que la situation sanitaire le permettra.  

Nous vous tenons au courant de toute évolution de la situation. Pour rester informé, rendez-vous sur notre page Facebook ou inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter. 

43 commentaires

  • LE BOURVELLEC dit:

    bonjour j aimerais savoir les conditions d acces aux thermes que vous donnez sont fausses car la chaine du soleil et valvital ne les appliquent pas vous mettez pass vaccinal et sanitaire ne sont plus soumis et que les non vaccinés n ont pas de test RT PCR OB LIGATOIRES alors que je viens de les appeler ils appliquent les tests obligatoirement pourquoi merci mettez vos informations a jour pourquoi ne previent on pas les gens

    Répondre moderated
  • Lüthy dit:

    Bonjour, je suis heureuse de pouvoir enfin faire une cure et ainsi avoir accès à ses bienfaits. Je suis contre le « pass » et la discrimination surtout face à la santé et à la culture. Nous sommes supposés être dans un état de liberté de choix et de pensée.. Je comprends que certains se fassent injectés, je respecte leur choix, mais que ceux qui ne le veulent pas puissent s’exprimer et le refuser. L’injection à ARN messager n’est pas un vaccin, j’espère que vous l’aurez tous compris. Cette injection n’immunise pas, c’est pour cette raison que les injections peuvent être innombrables. Demandons nous alors pourquoi on nous y oblige. Pour ma part ma peur serait de subir cette injection et le risque d’ effets secondaires. Qui se déclarent rapidement ou peut-être sur le long terme. J’ai peur de cela pour moi et bien sûr pour les autres. Je mange bio et j’évite tout pesticide ou substance génétiquement modifiée, ce n’est pas pour recevoir une substance mal connue dans mon système sanguin. Je trouve bien sûr normal de prévenir le risque infectieux chez les personnes fragiles mais je suis, comme on me l’a appris et comme on l’apprend aux médecins, pour la prévention. Elle existe et est efficace, il suffit de se renseigner. Et je suis pour l’immunité naturelle, la seule vraiment durable. Portez vous bien et retrouvons la joie d’être ensemble!

  • Hernandez dit:

    a partir du moment ou le port du masque est encore obligatoir en milieu hospitalier il parait judicieux de le laisser dans les ets de thermes etant donné l age moyen des curistes

  • RENOUARD dit:

    Continuer à demander le pass sanitaire et ou vaccinal à jour à l’entrée des thermes.
    Bien conserver les gestes barrières, y compris douche obligatoire savonnée avant les soins et pédiluve avant piscine. Fermer les fontaines à eau avec touches manuelles, le pire des vecteurs de contamination.
    Ne pas stationner entre les soins surtout dans les atmosphères de brouillard humide ou simple buée.
    Bien vérifier que les curistes n’arrivent pas dans les thermes avec déjà aux pieds leurs sandales de soins et qui ont donc ramassé toutes les saletés en ville.
    L’épidémie de BA 2 est en train de prendre l’ascendant, plus contagieuse encore qu’Omicron. Il est donc indispensable de garder le masque ou une protection bouche- nez dans les thermes et en intérieurs. Bien que l’approche des élections ait incité les politiques à les annuler (pour l’instant) et tout à fait temporairement à mon avis vis la vitesse de progression.
    Si vous ne croyez pas à la réalité du virus ou à l’efficacité du vaccin, c’est un geste citoyen indispensable. Si vous ne craignez rien pour vous, au moins faites le par respect pour les autres, les plus âgés, les malades ou opérés récemment et les plus immunodéprimés, donc plus susceptibles d’être contaminés.

  • lefebvre dit:

    je suis ashmatique & plusieurs opérations pendant covid je ne lache pas le masque je fait irm & radios pour ma santé avec PCR, je ne touche aucunes poignées, je vais chez le kiné, mon appart nettoyé chaque jour heureusement pas de covid prenez soins de vous tous

  • DUPONT dit:

    La raison revient petit à petit mais c’est manifestement pas encore gagné chez tout le monde tant nous avons été soumis à un discours « terrorisant ».

    Le seul geste barrière qui obtient un consensus scientifique, c’est de se laver les mains au savon voire au gel hydro-alcoolique. D’ailleurs, il fut une époque où on apprenait à l’école (et nos parents nous le disaient) qu’il fallait souvent se laver les mains et particulièrement avant de manger… mais ces règles de bon sens ont été perdues de vue par beaucoup de gens. Avec cette crise et la mise à dispo de gel, on a vu beaucoup d’épidémies disparaître ou fortemement baisser comme les gastri-entérites. Il me parait donc de bon sens de conserver ce geste barrière qui est la mise à dispo de gel hydro-alcolique.

    Quant au port du masqur de chirurgien, il est clairement utile en salle d’opération mais il n’y a pas de consensus médical sur l’intérêt du port du masque en population générale… Il y a cependant une exception, également de bon sens, c’est pour les gens qui sont symptomatiques et qui pourraient limiter le risque de transmission de rhume quand ils portent un masque.

    Quant aux injections dites « vaccins anti-covid », on constate clairement désormais qu’elles n’empêchaient nullement de porter le virus ni de le transmettre. Son seul intérêt semble être de limiter la gravité de la Covid en cas de maladie et encore, il n’y a pas non plus de consensus de la communauté scientifique sur le sujet.

    Il n’y a guère de communication officielle (pour ne pas dire de dissimulation),du moins pour l’instant, sur les effets secondaires de ces produits notamment sur les jeunes mais les choses devraient évoluer dans les prochaines semaines…

    En tout cas, la levée de ces mesures reste une bonne nouvelle bien qu’on ne puisse pas écarter l’hypothèses qu’elle est sous-tendue par des préoccupations purement électoralistes.

  • BLANCHET Pierre dit:

    Oui Madame je respecte votre sagesse. Je serai le premier à garder mon masque et respecter les règles sanitaires en vigueur en juin date de ma cure.

  • Renaux Christophe dit:

    Avec le regain des contaminations, je ne vois pas d’un bon œil les levées des restrictions sanitaire. Pour ma part je resterais hélas masqué et pourtant je ne fais pas parti des plus âgée de la cure …(schéma vaccinal complet).
    Christophe,

  • KoRyN dit:

    Stop à la psychose ! vacciné ou pas personne n’est protégé , marre de cette machination , hors de question d’effecteur une cure avec masque . Le masque , le désinfectant , les gestes barrières et la vaccination n’ont RIEN CHANGE ! donc, la cure ce sera sans moi s’il faut le masque . Pensez-vous qu’un masque dans une piscine sera utile ? l’eau arrête t’elle la contamination ? pensez-vous qu’assis et sans masque le virus ne vous atteint pas, mais debout oui ? A un moment il faut ôter vos oeillières .

    • AUBERT dit:

      Je suis d’accord, je n’ai pas bien compris s’ils vont plus ou moins obliger au port du masque et au « pass ». Ils ne sont pas clair, entre obligation, fortes recommandation, et « conseil » du médecin de cure. J’ai bien peur de devoir encore me passer de cure cette année et ça fera la 3ème…

  • GERARD dit:

    Il faudrait passer à autre chose maintenant.
    A l’heure actuelle, ce n’est plus qu’un simple rhume voire une simple grippe
    La grippe fait plus de 10000 morts par an et on n’en parle pas autant
    D’autant qu’à l’avenir il y aura d’autres virus plus ou moins dangereux
    Va-t-on arrêter de vivre socialement?
    Je suis vaccinée je le précise pour les prochaines critiques et je travaille dans le milieu médical mais là trop c’est trop

  • XEMARD Françoise dit:

    Le bon sens voudrait que tous les curistes soient vaccinés ! Ma hantise sera de côtoyer des inconscients non vaccinés. Les curistes sont en majorité des gens âges et vulnérables (j ai moi même 69 ans)

  • Priem chantal dit:

    Cela serait judicieux de laisser le port du masque dans l’enceinte de la cure surtout en groupe, pour les soins individuels cela ne me semble pas obligatoire

  • marie54 dit:

    quel plaisir de faire une cure sans la contrainte du masque et de revoir le sourire du personnel chacun fais comme il veut masque ou pas le principal me plus faire de tests avant et pendants la cure bonne cure a tous

  • Gegeti dit:

    Bonjour,
    L’espace Thermal est surchauffé, avec une circulation d’un air vaporisé de chaleur humide. Le public est très largement âgé et plus vulnérable. Par conséquent je considère que la période actuelle d’un regain du développement du Virus n’est pas du tout propice à un allégement des normes sanitaires et en particulier du pass sanitaire voire vaccinal.

  • Defer dit:

    Je garderai le masque et j’aurai mon gel sur moi

  • mg dit:

    Je serai plus sereine en continuant à porter le masque et à observer les gestes barrière.

  • HACHIN dit:

    je souhaite le maintien des gestes barrières sanitaires et regrette la suppression du passe sanitaire

  • parnisari gisèle dit:

    il faut toujours mettre le masque surtout dans les espaces confinés, mon mari est moi sommes vaccinés et cela
    nous à pas exclut d être contaminé, surtout en fréquentant personnes

  • Boutet Michel-André dit:

    Le port du masque doit être largement obligatoire.

  • ERNOU Alain dit:

    tout à fait d’accord pour le maintien d’un certain protocole sanitaire.

  • ERNOU Alain dit:

    TOUT A FAIT D’ACCORD POUR LE MAINTIEN DE CERTAINES MESURES DE PROTECTION CONTRE LA COVID 19

  • sevin myriam dit:

    il faut garder son masque ,malgré le protocole très bien organisé dans les centres de cure les gestes barrières restes de de vigueur

  • pascal lafon dit:

    Pour le maintien du pass sanitaire et ou vaccinal, mais pour la suppression du masque en extérieur et en intérieur avec un contrôle plus poussé sur la douche dite obligatoire à l’entrée des soins.

  • Roegiers dit:

    J’aime bien les photos , mais où sont les bonnets des curistes ?

  • je pense que c est au libre choix des curistes mais il serait préférable de laisser le masque pour plus de précautions pour les autres curistes

  • Ge83 dit:

    La suppression du pass sanitaire me semble une aberration totale !

  • YANNICK GAILLARD dit:

    Nous sommes vaccinés avec 3 doses mais je suis pour le maintien des gestes barrières et le port du masque dans les espaces confinés. Hormis le COVID cela permet aussi de limiter le risque de contamination par les autres virus

  • Dalmas dit:

    Je suis pour le maintien de certaines mesures sanitaires.

  • Wawrzyniak Chritiane dit:

    Bonjour, je suis complètement vaccinée mais je continuerai de porter le masque en milieu clos. Celà évite de nombreuses maladies outre le covid – gastro – grippe qui sont tout aussi dangereuses pour ds personnes de notre âge. et surtout lavage des mains fréquents. Merci pour votre information.

  • karine dit:

    je pense qu’a l’h’eure actuelle et que les cas de contamination sont de nouveau à la hausse plus de 69 000 cas par jour il fallait laisser toutes les mesures barrières, ce sont des personnes à risque et c’est aussi du bon sens et de l’hygiène

  • Caurez dit:

    Dans une dictature sanitaire et celle là en est une, le mot (commentaire) est désuet, voire vide de sens parce qu’inutile.

  • Serge dit:

    Alors que les cas positifs sont plus nombreux à ce jour, pourquoi alléger le protocole sanitaire ? A mon avis c’est une erreur, mais je ne suis qu’un simple curiste. Pour ma part et celle de mon épouse, tous deux vaccination totale 3 doses (ce qui n’exclut pas d’être contaminé), nous pensons continuer à respecter les gestes « barrière » afin d’être protéger un maximum et également penser à notre environnement humain. La base d’un simple bon sens doit rester de rigueur!

  • Myriam dit:

    Il est grand temps d’abolir TOUTES ces restrictions qui n’ont jamais eues de sens. Vax ou pas, on sait tous que ces produits sont dangereux et inefficaces. Belle journée.

  • MEYER A. dit:

    Je préfère continuer à porter le masque en intérieur pour le moment. Même s’il n’y a plus d’obligation, le virus continue à circuler et est très contagieux. J’estime donc, qu’il est préférable de rester vigilant.

  • SIMON henri dit:

    Il faut toujours mettre le masque dans les espaces confinés; Je suis vacciné en parcours complet, mon épouse aussi. je me protège surtout de ceux qui ne le sont pas!

  • BEAUFORT COLETTE dit:

    Très bonne nouvelle, mais je continuerai à porter le masque…. et le respect des gestes barrières

  • LE BOURVELLEC dit:

    TRES BONNE NOUVELLE JE VAIS ENFIN POUVOIR REFAIRE UNE CURE APRES 2 ANS D ABSENCE ET SURTOUT PAS DE TESTS A FAIRE

  • ANGOT dit:

    Il faut sans doute en fonction de la realite sanitaire, option (du nombre de malades) il faut adapter notre attitudec est a dire si l epidemei n ets pas jugulée il faut se proteger

  • Au vue de la reprise des contaminations il serait préférable que les curistes portent tous le masque en intérieur car pendant l’attente des soins nous sommes collés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.