Le gouvernement lance le « plan Destinations thermales » pour 2022

Dans 15 mars 2022

Plan destinations thermales

Vendredi 11 mars, Jean-Baptiste Lemoyne a présenté le plan Destinations thermales pour soutenir le développement des stations thermales. Que prévoit-il exactement ? Quel sera son impact sur les cures thermales dans les années à venir ? Explications.

Avez-vous entendu parler du nouveau plan Destinations thermales ? Ce projet a pour but de mener à bien la relance du thermalisme, notamment suite à la crise sanitaire, et d’identifier les mesures de sauvegarde de la filière thermale grâce à une feuille de route spécifique.

Ce plan a été dévoilé le 11 mars 2022 par Jean-Baptiste Lemoyne, ministre délégué chargé du Tourisme, des Français de l’étranger, de la Francophonie et des PME. Il fait suite à des études sur les nouvelles attentes de la clientèle des stations thermales.

Les réflexions ont notamment mis l’accent sur le bien-être, qui influe sur la santé physique et psychologique des curistes. Ce secteur stratégique en France constitue ainsi une voie porteuse de développement que souhaite emprunter le plan Destinations thermales.

Le Premier ministre a confié la coordination du plan à Jean-Yves Gouttebel, chargé de la relance du thermalisme et du tourisme de montagne. Aujourd’hui, trois pistes principales d’évolution sont mises en œuvre. Quelles sont-elles et en quoi consistent-elles ? Nous vous expliquons ce qu’il en est.

11 projets d’investissement pour améliorer l’offre thermale en France

En premier lieu, la Banque des territoires – un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts qui conseille et finance des projets territoriaux – accompagne, à ce jour, plus d’un tiers des communes et établissements thermaux pour un montant évalué à près de 1 M€.

Le plan Destinations thermales prévoit d’aller plus loin avec la Banque des territoires. En effet, cette dernière a validé 11 projets d’investissement pour la filière thermale avec 28 M€ de fonds propres, permettant ainsi de débloquer près de 200 M€ d’opérations. Concrètement, ces projets visent principalement à :

  • rénover les centres thermaux;
  • étendre les espaces dédiés au bien-être;
  • créer des offres d’hébergement supplémentaires.

Ces axes d’amélioration ont été identifiés afin de répondre à de véritables besoins constatés chez les curistes. Plusieurs de ces projets devraient être engagés entre 2022 et 2023.

Une enveloppe budgétaire réservée aux stations thermales de montagne

Le plan Destinations thermales inscrit aussi en profondeur les communes thermales dans le plan Avenir montagnes. Lancé par le Premier ministre en mai 2021, ce projet vise à accompagner les territoires de montagne dans leur stratégie de développement touristique.

Dans le cadre des actions à mener, l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) a réservé une enveloppe spécifique de 10 M€ du fonds Avenir montagne pour les projets portés par les stations thermales de montagne. En tout, six projets ont été retenus en 2021 et soutenus par des aides de l’État s’élevant à 7,7 M€. Parmi eux :

  1. La rénovation et la modernisation des deux piscines des thermes de Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence) ;
  2. La sécurisation et la restauration de l’accès à la ressource thermale de Berthemont-Roquebilière après la tempête Alex (Alpes-Maritimes) ;
  3. La réhabilitation du centre thermoludique de Caleden à Chaudes-Aigues (Cantal) ;
  4. La rénovation des Grands Thermes de La Bourboule et le renouvellement de l’offre thermale de bien-être (Puy-de-Dôme) ;
  5. La rénovation des thermes de Luchon (Haute-Garonne).

Des projets supplémentaires feront l’objet de financements dans le courant de l’année 2022.

Un soutien supplémentaire pour les actions de communication

Enfin, Atout France, l’agence de développement touristique de la France, contribue également à la réalisation du plan Destinations thermales au côté de la Banque des territoires et de l’ANCT. Elle apporte son expertise et son financement sur deux volets en particulier :

  1. La mise à disposition de son programme « France Tourisme Ingénierie» qui permet de concrétiser des projets d’investissement régionaux, grâce à la mobilisation d’experts et de financements spécifiques pour des expertises complémentaires ;
  2. Le financement d’actions ciblées de communication via la presse et les réseaux sociaux à hauteur d’un montant pouvant aller jusqu’à 500 000 €. Le but étant de développer la clientèle loisirs du thermalisme à travers cette campagne.

 

Concernant les futures actions, le plan Destinations thermales a repéré une piste à explorer en lien avec le Covid-19. Un appel à projets spécifique sur la prise en charge du Covid long en cure thermale a été lancé sous l’égide de l’Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales – Maladies infectieuses émergentes (ANRS-MIE). L’objectif est d’identifier les prochaines actions nécessaires dans ce domaine pour répondre aux besoins de la population.

En parallèle, l’Agence nationale de la recherche (ANR) se propose de venir en appui aux projets de recherche sur le thermalisme afin de mener les études nécessaires à la filière thermale.

© AdobeStock

6 commentaires

  • marie dit:

    vous avez raison si on va faire une cure c’est parce que ca nous fais du bien au corp et dans la tête aussi arrêter de dire que une cure c’est des vacances?? pour ma part je vais a Luxeuil les bains si je partais pour des vacances je choisirais une autre cure en bord de mer la cure nous soigne on ce délasse on change un peu mos habitude et ca fais du bien seule bémol c’est la manque de médecin thermale et de kiné mais bon on fais avec vive les cure et au revoir les douleurs pour quelques temps

  • perini dit:

    il manque de médecins spécialisés en thermalisme dans certaines stations ( ROCHEFORT par exemple ) et les curistes ont beaucoup de mal a obtenir des rendez vous .

  • chambon dit:

    Ce serait intéressant d’avoir une enquête scientifique sur l’efficacité des cures indépendamment de l’effet placébo et du plaisir avec par exemple une preuve chiffrée de la baisse de consommation des antalgiques, des anti-inflammatoires, des relaxants musculaires et ce, d’après les montants de rembousement de ces medicaments par la CPAM, etc

    • Lucie Lefebvre dit:

      Bonjour,

      Des études ont été effectuées et d’autres sont en cours de réalisation pour démontrer l’efficacité des cures thermales. Pour découvrir les preuves chiffrées, je vous invite à lire l’article que nous avons écrit à ce sujet : https://www.officiel-thermalisme.com/2021/12/22/recherche-thermale-demontrer-les-effets-therapeutiques-de-la-cure-thermale/ . Plus largement, vous pouvez également consulter cet article qui démontre les bienfaits du thermalisme : https://www.officiel-thermalisme.com/2021/11/08/en-quoi-une-cure-thermale-est-elle-efficace/ .

      En espérant avoir contribué à votre réflexion,

      Lucie de L’Officiel du Thermalisme

    • MAMOUNETTE dit:

      Vous n’êtes certainement pas trop handicapé par les troubles rhumatologiques et de dermatologie pour oser porter de telles accusations. Si vous voulez mes handicaps et vivre mes souffrances, je n’aurais plus besoin de cure et je pourrais critiquer les curistes !

      • REEMY dit:

        Mes deux fils dès le plus jeune âge avaient des problèmes de bronches , ce qui nous amenait à consulter fréquemment le médecin traitant. Ils ont suivi chacun deux cures au Mont Dore. Rapidement leur état de santé s’est amélioré et ils n’ont plus consulté pour ces problèmes.Mon épouse, ouvrière d’usine, a été opérée à quatre reprises de la colonne vertébrale. Elle souffrait de lombalgies. Depuis1995 elle va en cure en rhumatologie. Pour elle également les résultats sont positifs, plus d’anti-inflammatoires, ni d’antalgiques. Je tiens à préciser que je suis un ancien employé de la Sécurité Sociale et je peux vous assurer que les médecins conseils n’ accordent pas les cures thermales à la légère ! A noter que seuls le traitement thermal et son suivi nous sont remboursés, ce qui est correct, et que nous ne nous rendons pas à la guinguette les après-midi, comme nous avons pu le voir lors d’une émission de télévision il y a quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.