Recherche thermale : démontrer les effets thérapeutiques de la cure thermale

Dans 22 décembre 2021

Dernière mise à jour le 29 mars 2022.Statistiques issues de la recherche thermale

De nombreuses études cliniques sont menées dans le cadre de la recherche thermale. L’objectif est de montrer quel est le service médical rendu des cures thermales. Petit tour d’horizon des études sur le sujet et des résultats obtenus.

Quel est le but de la recherche thermale ?

Le thermalisme est une discipline médicale reconnue par l’Académie nationale de médecine. De ce fait, une cure thermale peut être prise en charge par la Sécurité sociale. Cette reconnaissance impose à l’Académie nationale de médecine le devoir de donner son avis sur le rôle thérapeutique des cures thermales.

Ainsi, des évaluations doivent être menées pour répondre à cette mission. Les études sur le thermalisme doivent respecter plusieurs critères scientifiques, définis par la Commission « Thermalisme et Eaux Minérales ».

Qui s’occupe de mener les études cliniques sur le thermalisme ?

L’Association française pour la Recherche Thermale (AFRETh), créée en 2004, est une entité indépendante. Elle a pour objectif de promouvoir la recherche appliquée à l’activité des centres thermaux et la recherche médicale. De manière générale, les projets de recherche visent à évaluer le « service médical rendu » des cures thermales.

Le conseil scientifique de l’AFRETh regroupe douze professeurs de médecine indépendants. Ces derniers mettent en place des procédures strictes qui garantissent la régularité, le sérieux et l’utilité des projets de recherche. Elles se rapportent aux études sur le service rendu ou par exemple à la validation de formats de cure.

Quelles études ont déjà été menées sur le thermalisme ?

Depuis sa création, l’AFRETh a pu coordonner 41 études cliniques, à une hauteur financière de plus de 13 M€. Voici les principales :

  • STOPTAG (2006) : étude qui compare l’efficacité du thermalisme à orientation psychosomatique à celle d’un traitement de référence : la Paroxétine (DEROXAT®), bénéficiant de l’AMM pour l’indication des troubles anxieux généralisés (TAG). Selon cette étude, l’anxiété est réduite d’au moins 50 % pour 56 % des curistes (contre 28 % avec un traitement médicamenteux), avec un effet maintenu à 6 mois.
À lire aussi :  Dépression : la cure thermale pour soigner son mental
  • THERMARTHROSE (2009) : étude qui démontre que la cure thermale est plus efficace que les traitements habituels contre la gonarthrose. Par rapport aux patients témoins, 25 % des curistes ont connu une amélioration. Ainsi qu’une diminution de la douleur toujours présente même 9 mois après la cure.
À lire aussi :  La cure thermale pour l'arthrose
  • MAÂTHERMES (2010) : étude prouvant que le thermalisme est une alternative efficace dans la prise en charge du surpoids et de l’obésité grâce aux programmes spéciaux. En effet, 57 % des curistes de l’étude ont perdu au moins 5 % de leur poids corporel, une année après la cure.
  • THERM&VEINES (2013) : étude sur la prise en charge en cure thermale de l’insuffisance veineuse, portant sur plus de 400 patients. Elle a permis d’observer notamment une diminution significative du score de sévérité (douleurs comprises) de la maladie veineuse avec des résultats stables à un an. Autre amélioration : la qualité de vie, jusqu’à 18 mois après la cure.
À lire aussi :  Lymphœdème : la cure thermale pour réduire les symptômes

Quelles sont les études à venir dans le cadre de la recherche thermale ?

D’autres études sont en cours de réalisation ou en cours de mise en place, notamment :

  • PSOTHERM : une étude consacrée à la prise en charge thermale du psoriasis cutané, dont le protocole est en cours d’écriture avec le concours du groupe psoriasis de la Société Française de Dermatologie.
  • PROSTATHERM : il s’agit d’une première approche de l’impact du thermalisme sur les symptômes urinaires liés à l’hypertrophie bénigne de la prostate.
  • SOMNOTHERM : le but est de mesurer l’efficacité d’un programme éducatif en cure thermale pour réduire les troubles du sommeil.

Pour en savoir plus sur les bienfaits du thermalisme et en quoi une cure thermale peut vous être utile, inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter. Vous recevrez une fois par semaine votre dose d’information pratique sur la cure thermale !

© AdobeStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.