Idée reçue n° 5 : cure thermale et thalasso, c’est la même chose

Dans 4 janvier 2022

Dernière mise à jour le 29 mars 2022.Femme en thalassothérapie

L’Officiel du Thermalisme s’attaque aux idées reçues qui planent autour des cures thermales. Médecine thermale, curistes, thermes… Nous décryptons tous les sujets pour rétablir la vérité. Le préjugé du jour ? Les cures thermales, c’est pareil que la thalassothérapie.

Cette pensée s’avère légitime lorsque l’on ne connaît pas grand-chose aux cures thermales et au thermalisme en général. En effet, le thermalisme et la thalassothérapie sont deux activités qui évoquent le bien-être grâce aux vertus de l’eau. Mais on l’affirme ici, afin de commencer sur de bonnes bases : le thermalisme et la thalassothérapie, ce sont deux choses différentes.

Maintenant, c’est une chose de le savoir, c’en est une autre de comprendre pourquoi… Ça tombe bien, on va tout vous expliquer !

La grosse différence, c’est la nature de l’eau

Et cela se devine par l’étymologie même des mots. En effet, thalassothérapie est la contraction du mot grec « thalassa » qui signifie « mer » et de « therapeia » qui signifie « soin ». Vous l’aurez donc compris, la thalassothérapie consiste à réaliser des soins avec de l’eau de mer.

La crénothérapie (autre nom du thermalisme), quant à elle, vient du mot « kréne » qui veut dire « source ». Ainsi, le thermalisme caractérise les soins à base d’eaux minérales. Les eaux thermales sont prélevées à la source et possèdent des propriétés différentes en fonction de leur lieu d’origine.

Guide de la cure thermale 2022

Les objectifs ne sont pas les mêmes

Un séjour en thalassothérapie a pour vocation première la relaxation et la détente. En effet, la cure de thalasso se pratique avant tout pour le plaisir et pour apporter du bien-être à son corps. Les soins réalisés se font à base d’algues et de boues marines, ainsi que d’eau de mer à travers des bains bouillonnants ou des hydromassages.

La cure thermale, quant à elle, a pour objectif de soigner. En effet, les soins thermaux prodigués ont une véritable vocation thérapeutique, en plus de contribuer à la détente. Les curistes sont d’ailleurs suivis par un médecin thermal et réalisent leur cure dans une orientation thérapeutique bien précise. Le but du thermalisme est de lutter contre une pathologie et d’améliorer le quotidien des personnes malades. La cure thermale permet, sur le long terme, de réduire la consommation médicamenteuse et constitue ainsi une alternative naturelle pour le traitement d’une pathologie.

À lire aussi :  Idée reçue n°3 : La cure thermale, ça ne sert à rien

La cure thermale est remboursée, la thalassothérapie non

Effectivement, depuis 1998, la thalassothérapie n’est plus remboursée. Sa pratique relève simplement du plaisir et du bien-être physique.

Le thermalisme, de son côté, a fait l’objet de plusieurs études qui ont prouvé l’efficacité des soins à base d’eau thermale et leurs bienfaits sur les maladies chroniques. Reconnue par le milieu médical, la cure thermale conventionnée est prise en charge par la Sécurité sociale. Elle doit pour cela être prescrite par un médecin et répondre à un programme adapté à la pathologie traitée.

À lire aussi :  Comment faire une cure thermale ?

Pour tout connaître sur le thermalisme et l’organisation de votre cure thermale, précommandez gratuitement le guide de la cure thermale 2022 !

Il est à venir retirer gratuitement au salon Les Thermalies au Carrousel du Louvre à Paris, du 20 au 23 janvier sur le stand C01 Bis. D’ailleurs, ne confondez pas le pavillon thalassothérapie et le pavillon thermalisme ! 😉

3 commentaires

  • sevin myriam dit:

    et oui les personnes confondes cure et thalasso, pour moi personellement je préfère la cure, soit 18 jours ou la minicure cela permet de se refaire une santé

  • la cure est une prescription médicale, la thalasso est un soin de bien être .

  • Bonjour
    vous faites une différence entre les deux basée sur l’utilisation des deux thérapie. Or il n’y a pas, à ma connaissance d’étude sur 18 jours de thalasso en utilisant les mêmetechniques de crénothérapie. Mon maître, le Pr Boulangé de Nancy, sommité dans la spécialité, parlait de l’eau de mer comme d’une eau chlorurée sodique riche en iode aux vertus thérapeutiques! C’est l’utilisation différente des deux méthodes qui vous donne votre avis et non pas la science médicale.
    Dr. Bernard Krebs, médecin du sport, diplomé de médecine thermale, curiste. ( dans certains centres de rééducation fonctionnelle l’eau de mer est utilisée depuis longtemps- Berck sur Mer ou Granville ou encore les CERS sont des exemples)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.