La cure thermale pour venir à bout de l’urticaire rebelle

Dans , 8 janvier 2022

Dernière mise à jour le 29 mars 2022.Urticaire rebelle

Plaques rouges, démangeaisons… L’urticaire touche une personne sur cinq au moins une fois dans sa vie. Si les crises sont généralement brèves et isolées, cette affection cutanée peut parfois devenir chronique. En cas d’échec des traitements médicamenteux, la cure thermale pour l’urticaire rebelle permet de soulager la peau de manière durable.

L’urticaire est une dermatose qui se caractérise par des plaques rouges ou rosées en relief et de forme arrondie, semblables à des piqûres d’ortie (à l’origine du mot urticaire). L’éruption cutanée s’accompagne de démangeaisons ou prurit. On distingue deux sortes d’urticaires :

  • urticaire aiguë : crise d’urticaire isolée d’une durée de quelques heures à quelques jours, le plus souvent d’origine allergique ;
  • urticaire chronique : poussées d’urticaire se répétant au moins deux fois par semaine pendant plus de six semaines.

L’urticaire chronique n’est pas une allergie, mais une maladie inflammatoire de la peau, à l’instar du psoriasis. Les crises peuvent être associées à de la fièvre, des maux de ventre et des douleurs articulaires. Environ 40 % des urticaires chroniques persistent après un an.

Quels sont les causes et le traitement de l’urticaire ?

L’urticaire est due à la libération d’histamine par les mastocytes, des cellules immunitaires situées dans les couches superficielles de la peau, sous l’effet de certains facteurs déclencheurs :

  • aliments ou additifs alimentaires ;
  • médicaments (en particulier les anti-inflammatoires non stéroïdiens) ;
  • contact avec des plantes, poils d’animaux, substances chimiques ;
  • stimulation physique extérieure : frottements, froid, chaleur, soleil, vibrations, etc.

Le traitement de l’urticaire repose essentiellement sur les antihistaminiques. Dans 20 % des cas, les médicaments s’avèrent inefficaces : on parle d’urticaire rebelle.

Guide de la cure thermale 2022

Quels sont les soins dispensés lors d’une cure pour l’urticaire ?

Sans effets secondaires, la cure thermale en dermatologie est indiquée pour prendre en charge les affections de la peau telles que l’urticaire chronique. Les soins thermaux sont adaptés à chaque curiste par le médecin thermal en début de cure. Voici une liste des principales techniques de cure utilisées en dermatologie :

  • bain thermal local, général ou avec douche sous immersion ;
  • aérobain : bain dans une baignoire remplie de bulles d’air comprimé ;
  • douche thermale générale ou locale ;
  • douche filiforme : jet fin sous haute pression ;
  • pulvérisations d’eau thermale ;
  • applications de boue thermale (cataplasmes ou illutations) ;
  • massages ;
  • cure de boisson.
À lire aussi :  Comment se déroule la journée type d’un curiste ?

Quels sont les bienfaits du thermalisme sur l’urticaire ?

Les eaux thermales d’indication dermatologique procurent un effet immunomodulateur au niveau de la peau qui freine la réaction histaminique. Les soins thermaux contribuent ainsi à :

  • calmer les démangeaisons;
  • diminuer la fréquence et l’intensité des poussées;
  • limiter la consommation de médicaments (antihistaminiques notamment).

Curiste relaxée pendant un soin

La cure thermale constitue également une parenthèse de détente et de repos qui aide à réduire le stress, facteur aggravant voire déclenchant de l’urticaire. Les ateliers d’éducation thérapeutique sont un moment privilégiés pour échanger avec d’autres curistes souffrant d’urticaire et apprendre à mieux gérer la maladie au quotidien.

À lire aussi :  Idée reçue n°1 : En cure thermale, on est seul

Où suivre une cure thermale pour l’urticaire rebelle ?

Pour bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance maladie, la cure pour l’urticaire doit être réalisée dans l’une des 9 stations thermales françaises possédant l’orientation thérapeutique Dermatologie (DER) :

Une cure thermale conventionnée dure trois semaines, dont 18 jours consacrés aux soins. Une prescription médicale du médecin traitant ou d’un(e) dermatologue est nécessaire.

Pour plus d’informations sur les établissements thermaux et sur l’organisation de votre séjour, commandez votre guide de la cure thermale !

© AdobeStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.