Centres thermaux : les 4 plus gros budgets de construction et de rénovation en cours

Dans 6 janvier 2023

Coût des chantiers à venir pour les centres thermaux

Parmi les chantiers prévus dans vos établissements thermaux, découvrez ceux qui engendrent le plus de frais et ce qu’ils incluent dans les grandes lignes. 

Depuis plusieurs années, les stations thermales de l’Hexagone et leurs centres de cure ont consenti à d’importants investissements concernant la réalisation de travaux. Leur but ? Améliorer l’expérience des curistes et attirer une nouvelle clientèle davantage centrée sur le bien-être. 

Infrastructures, parcours de soins, équipements… Tout y passe et cela engendre des coûts parfois très importants ! Tour d’horizon des plus grosses enveloppes budgétaires accordées pour perfectionner votre accueil dans les centres thermaux. 

1/ 98 millions d’euros pour le complexe de Nancy Thermal (Meurthe-et-Moselle) 

C’est la grande nouvelle pour la saison thermale 2023 : l’ouverture d’un centre thermal dans la métropole de Nancy ! Les premières cures débuteront le 15 mai 2023 et s’inscriront dans un paysage plus large dédié à la fois à la santé, au bien-être et aux activités sportives et ludiques. 

Le complexe de Nancy Thermal s’articulera autour : 

  • d’un centre thermal prenant en charge la rhumatologie, accompagné d’un lieu dédié à la recherche médicale en milieu thermal avec ThermaSport et ThermaSanté ; 
  • d’un espace bien-être composé de bassins d’hydrothérapies, de piscine, de sauna, etc. ; 
  • d’un espace aqualudique et sportif abritant un bassin de natation, un bassin de loisirs nordique, un bassin de plongeon, un bassin olympique en extérieur, etc. 

Le complexe est dirigé sous forme de délégation de service public (DSP). Cela signifie que la métropole de Grand Nancy demeure propriétaire du complexe, tandis que l’exploitation technique se fait par la société privée Valvital. 

Parmi les 98 millions d’euros investis, 5 millions sont subventionnés par la Région et 20 millions par la Métropole elle-même.

Complexe aqualudique Nancy Thermal

Le futur complexe aqualudique de Nancy Thermal © Anne Demians / Chabanne + Partenaires

2/ Un chantier chiffré à 50 millions d’euros pour VY Resort Thermal (Allier) 

Après avoir racheté la Compagnie de Vichy en 2019, le groupe France Thermes a entamé d’importants travaux de rénovation au sein des thermes de la ville, ainsi qu’au niveau du spa et de l’hôtel. 

La livraison du nouveau complexe est prévue courant 2024. Le chantier a déjà commencé pour la partie thermale et le groupe a notamment choisi d’inculquer une nouvelle identité à la Compagnie en la renommant : VY Resort Thermal. Cela se traduit par « une reconfiguration profonde et ambitieuse autour de trois pôles d’excellence », selon France Thermes : 

  • le pôle de médecine thermale aux thermes Callou avec rénovation des zones d’accueil, création d’un pôle nutrition et d’un cabinet médical, etc. ; 
  • le pôle prévention santé aux thermes des Dômes avec la création d’un plateau dédié à l’activité physique, la présence d’un spa thermal, etc. ; 
  • le pôle luxe à l’hôtel et spa des Célestins avec une restructuration des lieux, un renforcement de la personnalisation des soins, etc.

Le coût total du programme de rénovation des bâtiments et de création du Resort est porté par VY Resort, soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la Ville de Vichy.

3/ Le centre de Bagnères-de-Luchon avec plus de 40 millions d’euros investis (Haute-Garonne) 

Démarré en juin 2022, le chantier de rénovation du centre thermal de Bagnères-de-Luchon se poursuivra jusqu’en mars 2024. Au programme ? Modernisation des espaces de soins et création d’un nouvel espace thermoludique. L’accent est notamment porté sur la rénovation du vaporarium, de la piscine ronde ou encore du parc thermal.  

En parallèle, un nouveau bâtiment sera édifié et abritera : 

  • une piscine thermale sur le toit ; 
  • des bains à bulle ; 
  • des espaces sensoriels ; 
  • etc. 

Au 1er janvier 2023, le groupe Arenadour est devenu l’exploitant officiel des lieux, dans le cadre d’une DSP avec la commune de Bagnères-de-Luchon. Il investit, parmi les 40 millions d’euros, 5 millions dans le renouvellement des mobiliers des différents espaces et dans l’équipement des cabines de soins. Les subventions publiques représentent 12,5 millions d’euros du budget global. Le reste est financé par la Société Immobilière de Luchon (SIL), constituée, spécifiquement pour ce projet, par la Banque des Territoires et la SAS Patrimoniale Occitanie.

Vue d'ensemble des futurs thermes de Luchon rénovés

Vue d’ensemble des futurs thermes de Luchon rénovés © Groupe Arenadour

4/ 40 millions d’investissement à venir pour les thermes de Royat-Chamalières (Puy-de-Dôme) 

Initialement annoncée à 32 millions d’euros, la rénovation de l’établissement thermal de Royat-Chamalières et de son spa Royatonic s’élèvera finalement à 40 millions. La modification de l’enveloppe budgétaire fait suite aux difficultés extérieures rencontrées depuis l’annonce des travaux : problèmes de source, augmentation du prix des matériaux, etc. 

« Ce chantier concerne essentiellement une rénovation de fond en comble de la totalité de l’activité thermale. Y compris la construction d’une résidence de 70 appartements, sur le même site », explique Bernard Riac, PDG du groupe Valvital, détenteur des thermes. Les espaces de soins, en passant par les cabines et les appareils, sans oublier les piscines… L’établissement entier fera peau neuve ! L’accueil sera également amélioré pour faciliter le cheminement à l’intérieur du bâtiment.  

Le permis de construire devrait être déposé courant de l’année 2023, pour un début de chantier prévu en 2024. Les travaux dureront ensuite trois ans. Les 40 millions d’euros d’investissement proviennent du groupe Valvital, de la Caisse des Dépôts et des diverses subventions de l’État et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

© AdobeStock

 


 

 Source : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.