Partir en cure thermale quand on est retraité : suivez le guide !

Dans 4 octobre 2021

Curistes retraités en train d'attendre des soins

Douleurs rhumatismales, perte de mobilité, problèmes circulatoires ou digestifs… Comme beaucoup de seniors, vous souffrez de maux chroniques qui impactent votre qualité de vie ? Plébiscitée par les retraités, la cure thermale constitue une alternative thérapeutique efficace pour soigner les maladies liées à l’âge.

En France, les seniors sont les principaux bénéficiaires de la médecine thermale : 65 % des curistes ont plus de 60 ans, et 35 % plus de 70 ans. Le temps libre retrouvé à l’âge de la retraite est en effet propice aux cures thermales conventionnées de trois semaines. Le thermalisme permet en outre une prise en charge globale des petits et grands maux de la vieillesse.

Pathologies traitées, choix de l’établissement, remboursement des frais, déroulement du séjour… L’Officiel du Thermalisme vous livre toutes ses astuces pour faire une cure thermale quand on est retraité.

Quelles sont les principales pathologies liées à l’âge traitées par le thermalisme ?

L’arthrose et les rhumatismes

À partir de 60 ans, les maladies rhumatologiques telles que l’arthrose du genou ou de la hanche, l’ostéoporose et la polyarthrite rhumatoïde sont courantes. Ainsi, 80 % des plus de 70 ans souffrent d’arthrose.

La cure thermale en Rhumatologie constitue une réponse efficace à ces pathologies chroniques liées à l’âge. Cette orientation thérapeutique concerne 79 % des curistes. Grâce aux propriétés sédatives et décontracturantes de l’eau thermale, la cure thermale pour l’arthrose permet de :

  • renforcer le tonus musculaire et améliorer la mobilité ;
  • soulager les douleurs articulaires ;
  • diminuer la prise de médicaments anti-inflammatoires.

Les maladies neuro-dégénératives

La maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson sont les deux principales affections neurologiques liées à l’âge. Elles touchent respectivement 900 000 et 200 000 personnes en France. La prise en charge thermale permet d’améliorer la qualité de vie des patients :

Les maladies urologiques et gynécologiques

Le thermalisme permet de lutter contre les problèmes urinaires ou gynécologiques qui peuvent survenir avec l’âge. Du côté des hommes, la cure thermale est indiquée pour soigner les troubles de la prostate, fréquents à partir de la cinquantaine. Chez les femmes, elle contribue à atténuer les effets secondaires de la ménopause : bouffées de chaleur, insomnies, fatigue, irritabilité, etc.

Curistes retraités faisant des exercices en piscine

Cure thermale pour les seniors : comment choisir sa destination thermale ?

La composition et les propriétés des eaux thermales varient selon la source dont elles sont issues. Chaque station thermale possède ainsi une ou plusieurs orientations thérapeutiques. Les pathologies liées à l’âge sont pour la plupart associées aux sept orientations suivantes :

Si vous souffrez de plusieurs maladies chroniques appartenant à deux orientations différentes, vous pouvez suivre une cure thermale double orientation. Pour trouver les établissements thermaux adaptés à votre ou vos pathologie(s), cochez la ou les orientation(s) souhaitée(s) sur notre carte interactive des centres thermaux.

Les soins thermaux sont-ils remboursés par l’Assurance maladie ?

La Sécurité sociale peut prendre en charge une partie des frais liés à votre cure thermale si elle :

Vous avez le droit à une seule cure thermale remboursée par année civile pour la même affection. Votre caisse d’assurance maladie prend alors en charge :

  • 70 % du forfait de surveillance médicale (80 € pour une cure simple orientation et 120 € pour une cure double orientation) ;
  • 65 % du forfait thermal (variable selon les soins réalisés).

Vous pouvez également bénéficier d’un remboursement forfaitaire des frais de transport et d’hébergement sous conditions de ressources.

Médecin traitant prescrivant une cure thermale à un patient retraité

Comment se déroule une cure thermale conventionnée ?

En début de cure, le médecin thermal consulte votre dossier et vous prescrit un programme de soins adaptés à vos besoins : bains thermaux, douches, massages, modelages, application de boue thermale, enveloppement d’algues, etc. En complément, il peut vous prescrire des séances de kinésithérapie, de rééducation, de gymnastique douce, de relaxation, etc. Des conférences, tables rondes et ateliers éducatifs sont également souvent proposés.

La durée de la cure conventionnée est de trois semaines. Les soins hydrothermaux vous sont prodigués tous les jours sauf le dimanche, pendant 1 h 30 à 2 h 30, généralement le matin. Vous pouvez consacrer le reste du temps à vous détendre et visiter la région. Dans de nombreux centres thermaux, une navette thermale est mise à votre disposition pour faciliter vos trajets entre la gare, votre hébergement et les thermes.

Pour en savoir plus sur l’organisation de votre cure thermale, consultez notre guide pratique « La cure pas-à-pas ».

Un commentaire

  • GALLEANO Robert dit:

    Opéré du cancer de la prostate en janvier 2016, j’ ai encore aujourd’hui quelques problèmes de fuites urinaires bien désagréables : quels sont les établissements qui correspondraient à une cure de soins de 18 jours.
    Parallèlement , je souhaiterai suivre  » un double soins  » remise en forme – perte de poids  » …. Ancien sportif , treks, athlétisme, musculation et marche … j’ai 75 ans en octobre, en forme, mais je suis en surcharge pondérale depuis une dizaine d’année …: 1m81 et 107/110 kg selon les moments de l ‘année (J’habite en Alsace ou les spécialités régionales sont délicieuses) …
    Merci de ces renseignements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.