Parodontopathies : la cure thermale pour préserver les dents

Dans , 9 janvier 2022

Dernière mise à jour le 29 mars 2022.Femme chez le dentiste pour un mal de dent

Les parodontopathies figurent parmi les maladies dentaires les plus répandues. Généralement d’origine bactérienne, cette atteinte des gencives et de l’os de la mâchoire représente la principale cause de perte de dents chez l’adulte. La cure thermale pour les parodontopathies contribue à ralentir l’évolution de ces pathologies.

La parodontopathie se caractérise par l’inflammation et la destruction progressive des tissus de soutien de la dent (parodonte) : gencive, cément, ligament, racines et support osseux. Elle se développe le plus souvent en raison d’une mauvaise hygiène bucco-dentaire. D’autres causes entrent également en jeu : anomalies du microbiote de la bouche, tabagisme, obésité, diabète, bronchite chronique, maladies auto-immunes, stress, bruxisme (contraction des mâchoires), etc.

Quels sont les différents types de parodontopathies ?

On distingue deux grandes catégories de maladies inflammatoires du parodonte : les gingivites et les parodontites.

La gingivite, une inflammation des tissus parodontaux superficiels

Les gingivites touchent environ une personne sur deux, enfants comme adultes. Elles sont majoritairement liées à un excès de tartre ou de plaque dentaire (amas de bactéries à la surface des dents). Les symptômes de la gingivite sont :

  • des gencives rouges et enflées ;
  • des saignements fréquents en particulier lors du nettoyage des dents ou des repas.

La parodontite, une atteinte du parodonte profond

Une gingivite non soignée peut évoluer en parodontite. L’os et le tissu de soutien des dents sont alors endommagés de manière irréversible. Cette pathologie entraîne :

  • la création d’une poche parodontale entre la dent et la gencive ;
  • une mauvaise haleine ;
  • des douleurs dentaires ;
  • des abcès gingivaux ;
  • une mobilité dentaire et un déchaussement des dents.
À lire aussi :  Votre cure à Contrexéville : faites de votre santé une priorité

À son stade le plus avancé, la parodontite provoque la chute des dents. Le traitement par le dentiste repose sur un nettoyage parodontal profond, éventuellement associé à une intervention chirurgicale pour ôter les tissus atteints.

Quels sont les bénéfices d’une cure thermale pour les parodontopathies ?

La cure thermale « Affections des Muqueuses Bucco-linguales » (AMB) est préconisée pour soigner les maladies parodontales (gingivites et parodontites) ou à la suite d’une chirurgie parodontale. Les vertus thérapeutiques des eaux thermales riches en sels minéraux et oligo-éléments permettent de :

  • nettoyer les poches parodontales et les espaces interdentaires ;
  • calmer les douleurs ;
  • favoriser la cicatrisation des muqueuses ;
  • lutter contre les bactéries responsables de l’infection ;
  • assainir et tonifier les gencives ;
  • reminéraliser le parodonte.

Curiste buvant de l'eau thermale

Les curistes constatent une nette diminution des saignements gingivaux (voire une disparition totale) dès le milieu de la cure, ainsi qu’une réduction de l’inflammation en fin de séjour. Après trois années de cures thermales successives, on observe une diminution de la fréquence des parodontites et une stabilisation de la mobilité dentaire.

Quels sont les soins thermaux prescrits pour soigner les maladies parodontales ?

La cure thermale pour les parodontopathies associe une cure de boisson à des soins d’hydrothérapie au niveau de la cavité buccale :

  • bains thermaux locaux ;
  • pulvérisations d’eau thermale ;
  • douches gingivales ;
  • douches filiformes buccales (fins jets d’eau thermale sous forte pression) ;
  • compresses ;
  • bains de bouche ;
  • gargarismes, etc.

Pendant les trois semaines de cure, le patient est suivi par le médecin thermal et par un chirurgien-dentiste, qui veillent à adapter le traitement à ses besoins. En parallèle des soins thermaux, des ateliers d’éducation thérapeutique inculquent les bons gestes d’hygiène bucco-dentaire : brossage des dents, passage du fil dentaire, etc.

À lire aussi :  Une cure thermale pour soulager la maladie de Crohn

Où suivre une cure thermale pour les parodontopathies ?

En France, 10 établissements thermaux prennent en charge l’orientation thérapeutique Affections des Muqueuses Bucco-linguales :

La cure thermale conventionnée est remboursée par la Sécurité sociale et nécessite une prescription du médecin traitant ou du chirurgien-dentiste. Un détartrage des dents doit être effectué au préalable afin d’en optimiser les résultats.

Pour en savoir plus sur l’organisation de votre séjour thermal, demandez notre guide gratuit de la cure thermale !

© AdobeStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.