Règles douloureuses : la cure thermale pour les dysménorrhées

Dans , 29 janvier 2022

Dernière mise à jour le 29 mars 2022.Femme souffrant de règles douloureuses

Les règles douloureuses ou dysménorrhées touchent de nombreuses femmes de la puberté à la ménopause. Ces douleurs menstruelles impactent fortement la qualité de vie et peuvent avoir d’importantes conséquences au niveau scolaire et professionnel. La cure thermale pour les dysménorrhées représente une solution efficace en complément des traitements habituels.

Les douleurs liées aux règles concernent trois adolescentes sur quatre et 10 % des femmes en âge de procréer. Elles constituent la principale cause d’absentéisme à l’école et au travail chez les filles et jeunes femmes. Qu’est-ce que la dysménorrhée et comment le thermalisme peut-il aider à la soulager ? Quelles sont les stations thermales spécialisées dans le traitement des règles douloureuses ? On vous dit tout.

Quels sont les symptômes de la dysménorrhée ?

La dysménorrhée se manifeste essentiellement par des douleurs pelviennes avant et pendant les menstruations. La douleur peut également irradier dans le bas du dos et les jambes. Les règles douloureuses s’accompagnent parfois d’autres troubles menstruels :

  • fièvre, fatigue et irritabilité ;
  • seins gonflés et sensibles ;
  • maux de tête et vertiges ;
  • nausées, vomissements, ballonnements et diarrhée.

Quelles sont les causes des règles douloureuses ?

Les douleurs pelviennes ont des origines différentes selon qu’il s’agit d’une dysménorrhée primaire, la plus fréquente, ou d’une dysménorrhée secondaire.

Dysménorrhées primaires

La dysménorrhée primaire n’est liée à aucune pathologie gynécologique structurelle. Les crampes dans le bas-ventre sont dues à des contractions anormales de l’utérus, qui peuvent résulter de problèmes hormonaux. Les symptômes apparaissent à l’adolescence dès les premières règles et ont tendance à s’estomper avec l’âge et après la grossesse. Dans 5 à 15 % des cas, les douleurs deviennent invalidantes et perturbent la vie quotidienne.

Dysménorrhées secondaires

La dysménorrhée secondaire concerne 10 % des femmes qui souffrent de règles douloureuses. Elle débute généralement à l’âge adulte en raison d’une anomalie pelvienne comme l’endométriose ou un fibrome utérin. Les symptômes peuvent inclure des douleurs et des saignements en dehors des menstruations.

Pourquoi faire une cure thermale pour les dysménorrhées ?

En complément d’un traitement médical adapté (anti-inflammatoires, contraceptifs hormonaux), la cure thermale en gynécologie permet de soulager les règles douloureuses.

Curiste dans un bain thermal

Riches en oligo-éléments et sels minéraux, les eaux thermales procurent une action antalgique, décongestionnante et anti-inflammatoire qui aide à :

  • réduire les douleurs pelviennes de manière durable ;
  • améliorer la qualité des muqueuses.

L’efficacité de la cure thermale se prolonge souvent pendant plusieurs mois. Reconnues par l’Académie de médecine, les cures thermales conventionnées de trois semaines bénéficient d’une prise en charge par l’Assurance maladie. Elles nécessitent une prescription médicale de votre médecin traitant ou de votre gynécologue.

À lire aussi :  Que faire si mon médecin traitant ne veut pas me prescrire de cure thermale ?

Quels soins thermaux soulagent les douleurs de règles ?

La cure thermale pour la dysménorrhée utilise différentes techniques thermales internes et externes :

  • bains thermaux, hydromassages (bains avec jets d’eau de pression variable) et aérobains (bains avec bulles d’air comprimé) ;
  • douches au jet générales ou localisées sur le dos et le pelvis ;
  • cataplasmes de boue thermale ;
  • pulvérisations d’eau thermale sur le col utérin ;
  • irrigations vaginales (instillation douce d’eau thermale à l’intérieur du vagin) ;
  • compresses d’eau thermale ;
  • tampons de boues et columnisation (pose d’une compresse d’eau mère à l’arrière du vagin).
À lire aussi :  Combien de temps durent les soins en cure thermale ?

Où effectuer une cure thermale pour les règles douloureuses ?

Vous pouvez suivre une cure thermale pour la dysménorrhée dans l’un des 14 établissements thermaux français indiqués pour l’orientation thérapeutique Gynécologie (GYN):

Pour plus d’informations sur les différents centres thermaux et sur l’organisation de votre séjour, téléchargez gratuitement notre guide de la cure thermale !

© AdobeStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.