La cure thermale pour soulager la rhinite

Dans , 6 décembre 2021

Dernière mise à jour le 29 mars 2022.Femme souffrant de rhinite

Nez qui coule, picotements, éternuements à répétition… Qu’elle soit aigüe ou chronique, la rhinite perturbe le quotidien des patients. En complément des traitements classiques, la cure thermale soulage durablement les symptômes de cette affection respiratoire.

La rhinite, une inflammation de la muqueuse nasale

Plus communément appelée rhume, la rhinite se caractérise par une irritation des cavités nasales. Elle se manifeste notamment par les symptômes suivants :

  • écoulement nasal ;
  • éternuements fréquents ;
  • démangeaisons ;
  • congestion nasale (sensation de « nez bouché »).

Lorsque ces symptômes se prolongent pendant plusieurs mois, on parle de rhinite chronique. Cette dernière peut survenir au contact d’un allergène : pollen, poils d’animaux, moisissures, etc. La rhinite allergique ou rhume des foins touche environ 30 % des Français. Elle s’accompagne parfois d’une conjonctivite (irritation des yeux), de maux de tête, d’asthme ou de sinusite.

Quels sont les bienfaits de la cure thermale en cas de rhinite ?

La cure thermale orientation Voies respiratoires est indiquée si vous souffrez de rhinites chroniques, en complément des thérapies classiques (éviction de l’allergène, lavages des fosses nasales, corticoïdes, anti-histaminiques et désensibilisation). Les propriétés anti-infectieuses et anti-inflammatoires de l’eau thermale permettent en effet :

  • d’apaiser les muqueuses nasales ;
  • d’améliorer la ventilation des voies aériennes ;
  • de réduire les symptômes de la rhinite (écoulement nasal, congestion, picotements…) ;
  • et ainsi de diminuer la consommation de médicaments.

En outre, les stations thermales offrent une rupture avec l’environnement quotidien souvent pollué et source d’allergènes. Les cures thermales conventionnées de trois semaines prises en charge par l’Assurance maladie procurent le temps nécessaire à la régénération des muqueuses.

À lire aussi :  Surcharge pondérale : la cure thermale pour maigrir durablement

Paysage du Mont-Dore

Quels sont les soins thermaux proposés pour traiter la rhinite ?

La cure thermale pour la rhinite exploite les bienfaits des eaux thermales à travers des soins hydrothermaux ciblés sur la sphère ORL :

  • bain nasal ;
  • humage de gaz thermaux ;
  • douche nasale ou pharyngienne ;
  • aérosols : inhalations de fines gouttelettes d’eau thermale ;
  • gargarismes : lavage de la bouche et de la gorge ;
  • pulvérisations locales ;
  • lavage des sinus par la méthode de Proëtz.

Ces soins thermaux quotidiens visent à nettoyer, désinfecter et décongestionner les voies nasales.

Où faire une cure thermale pour la rhinite ?

En France, 35 établissements thermaux possèdent l’orientation thérapeutique Voies respiratoires :

Souvent situées en moyenne montagne, ces stations thermales offrent un air sain et pur qui contribue à l’efficacité des soins thermaux. Les eaux thermales riches en soufre aux propriétés antibactériennes sont particulièrement indiquées pour soigner les affections respiratoires.

Vous souhaitez suivre une cure thermale pour la rhinite ? Pour choisir votre destination thermale et organiser votre séjour en toute sérénité, téléchargez notre guide gratuit du voyage thermal.

© Adobestock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.