Une cure thermale pour ralentir la maladie de Parkinson

Dans 9 avril 2022

Dernière mise à jour le 13 avril 2022.Maladie Parkinson

Tremblements, raideur musculaire, difficultés à se mouvoir… Les symptômes de la maladie de Parkinson réduisent progressivement l’autonomie et la qualité de vie des patients. En complément des traitements habituels, la cure thermale aide à améliorer la mobilité et le quotidien des parkinsoniens.

La maladie de Parkinson est une pathologie chronique évolutive du système nerveux central. La destruction progressive des neurones de la substance noire du cerveau entraîne un déficit en dopamine, un neurotransmetteur impliqué dans le contrôle des mouvements et des émotions. La maladie de Parkinson touche près de 200 000 personnes en France. C’est la deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer.

Quels sont les symptômes de la maladie de Parkinson ?

La maladie de Parkinson se caractérise principalement par des troubles moteurs évolutifs :

  • tremblements au repos ;
  • akinésie (lenteur des mouvements) ;
  • hypertonie (rigidité musculaire).

La majorité des parkinsoniens souffrent également de symptômes non moteurs : troubles du sommeil, problèmes cognitifs, perte de mémoire, anxiété, dépression, etc. Leur nature et leur intensité varient d’un patient à l’autre. Les premiers signes de la maladie apparaissent généralement entre 50 et 70 ans, puis s’aggravent lentement.

À lire aussi :  Une cure thermale pour mieux vivre avec la sclérose en plaques

Quels sont les traitements antiparkinsoniens disponibles ?

Actuellement, la maladie de Parkinson ne se guérit pas. La prise en charge vise à soulager les symptômes et à ralentir leur évolution à travers :

  • l’administration de dopamine pour pallier le déficit ;
  • un suivi non médicamenteux : kinésithérapie, ergothérapie, orthophonie ;
  • la stimulation cérébrale profonde (neurostimulation) pour les formes les plus aiguës.

En complément de ces traitements classiques, les malades de Parkinson peuvent également effectuer une cure thermale spécifique.

En quoi consiste la cure contre la maladie de Parkinson ?

La cure pour les malades parkinsoniens se base sur une cure thermale en neurologie (NEU) de trois semaines, à laquelle se greffe un module complémentaire spécifique.

Des soins thermaux en neurologie

L’orientation thérapeutique « neurologie » comprend les soins de crénothérapie suivants :

  • bains thermaux chauds individuels ;
  • douches thermales ;
  • massages sous affusion d’eau thermale ;
  • mobilisation en piscine ;
  • bains de boue thermale et cataplasmes, etc.

Les cures thermales conventionnées sont remboursées par l’Assurance maladie sur prescription médicale (médecin traitant ou neurologue). Une prise en charge des frais de transport et d’hébergement est possible sous conditions de ressources.

À lire aussi :  Comment faire une cure thermale ?

Bain à l'eau thermale

Des ateliers spécifiques pour la maladie de Parkinson

En parallèle des soins dispensés, les établissements thermaux proposent des activités spécialement dédiées aux parkinsoniens :

  • conférences médicales pour mieux connaître la maladie ;
  • séances de psychomotricité : gymnastique douce, orthophonie, ergothérapie ;
  • ateliers de gestion du stress : relaxation, sophrologie, art-thérapie (danse, chant, musique…) ;
  • groupes de parole pour les curistes et les proches aidants.
À lire aussi :  Idée reçue n°1 : En cure thermale, on est seul

Quels sont les effets du thermalisme sur les parkinsoniens ?

Riches en sels minéraux et en oligo-éléments, les eaux thermales possèdent des propriétés thérapeutiques reconnues par l’Académie de médecine. Les soins d’hydrothérapie à base d’eaux minérales chaudes antalgiques, relaxantes et antispasmodiques contribuent à soulager les symptômes de la maladie de Parkinson. Le séjour thermal constitue ainsi une prise en charge globale pour :

  • décontracter les muscles ;
  • favoriser la mobilité ;
  • apaiser les douleurs ;
  • réduire l’anxiété ;
  • améliorer la qualité de vie.

La réalisation d’une cure par année civile permet de renforcer l’efficacité des soins thermaux.

Où suivre une cure thermale pour la maladie de Parkinson ?

Des séjours spécifiques pour les patients atteints de la maladie de Parkinson sont proposés dans les trois centres thermaux français spécialisés en neurologie :

Ces stations thermales se distinguent par leur eau minérale riche en lithium, un oligo-élément qui possède un effet neurorégulateur sur le cerveau.

Vous souhaitez en savoir plus sur les démarches à effectuer pour faire une cure thermale contre la maladie de Parkinson ? Retrouvez toutes les informations nécessaires dans notre guide de la cure thermal à télécharger gratuitement.

© AdobeStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.