Cystite : une cure thermale pour prévenir les infections urinaires

Dans , 20 juillet 2022

Dernière mise à jour le 20 juillet 2022.Cystite cure thermale

Mictions fréquentes, brûlures urinaires, douleurs dans le bas-ventre… La cystite est une affection de la vessie le plus souvent bénigne, mais qui peut impacter la qualité de vie en cas de récidive. La cure thermale pour la cystite aide à limiter la survenue des épisodes infectieux tout en réduisant la consommation d’antibiotiques.

La cystite est l’infection urinaire la plus courante et représente 1 à 2 % des consultations de médecine générale. Cette maladie principalement féminine touche une femme sur dix chaque année. Les deux tiers des femmes souffrent de cystite au moins une fois dans leur vie.

Qu’est-ce qu’une cystite ?

La cystite est une infection de la vessie causée dans 90 % des cas par la bactérie Escherichia coli, présente naturellement dans l’intestin. Elle se manifeste par les symptômes suivants :

  • envie d’uriner fréquente (pollakiurie) avec l’impression de ne pas pouvoir se retenir et un volume d’urine évacuée très faible ;
  • miction douloureuse ;
  • urines troubles et malodorantes, contenant parfois des traces de sang (hématurie) ;
  • pesanteur dans le bas-ventre.

Les femmes possèdent un urètre court, ce qui favorise la colonisation de la vessie et l’apparition de cystites. La grossesse, la ménopause, une hydratation insuffisante, une mauvaise hygiène intime, le diabète ou la constipation constituent également des facteurs de risque. Plus rares chez les hommes, les infections urinaires peuvent cependant survenir notamment en cas de pathologies de la prostate.

À lire aussi :  Ménopause : une cure thermale pour franchir le cap sereinement

Comment soigner une infection de la vessie ?

La cystite nécessite une prise en charge rapide afin d’éviter la propagation de l’infection vers les reins (pyélonéphrite). Le traitement repose essentiellement sur l’antibiothérapie et un apport d’eau suffisant.

Dans 20 % des cas, la cystite est suivie d’une rechute. On parle de cystite récidivante au-delà de quatre infections par an. La cure thermale constitue alors un complément thérapeutique bénéfique pour espacer les crises et limiter les effets secondaires des antibiotiques sur la flore intestinale.

À lire aussi :  Lithiase : la cure thermale pour éliminer les calculs rénaux

Bain d'eau thermale

Quels sont les soins thermaux dispensés en cas de cystite ?

La cure thermale en affections urinaires (AU) est indiquée pour soulager les cystites récidivantes à germes intestinaux, en particulier chez les jeunes femmes. Le traitement thermal se base essentiellement sur une cure de boisson, qui consiste à ingérer de l’eau minérale (1,5 litre par jour fractionné en huit prises). Le médecin thermal prescrit également plusieurs soins thermaux quotidiens :

  • balnéothérapie : aérobains, bains avec douche sous-marine ;
  • douches au jet générales ou locales ;
  • application de boue thermale ou de cataplasmes ;
  • massages sous l’eau ;
  • irrigation vaginale ;
  • entéroclyse (instillation d’eau thermale par le rectum) ;
  • pulvérisations anales ou périnéales.
À lire aussi :  Avez-vous droit à une cure thermale remboursée par la Sécurité sociale ?

Quels sont les bienfaits de la cure thermale pour la cystite ?

Les soins à base d’eaux thermales aux vertus antalgiques, diurétiques et antimicrobiennes contribuent à :

  • améliorer le confort urinaire ;
  • augmenter la diurèse (sécrétion d’urine par les reins) et ainsi nettoyer l’appareil urinaire et diminuer l’adhérence des bactéries ;
  • rééquilibrer la composition des urines ;
  • stimuler les défenses immunitaires locales de l’organisme ;
  • réduire la fréquence des infections ;
  • diviser par deux la consommation d’antibiotiques.

Bienfaits cure thermale

Les trois semaines de cure conventionnée comprennent également une éducation thérapeutique (hydratation, hygiène alimentaire, activité physique) pour mieux contrôler certains facteurs de risque. Les bienfaits se font ressentir dès le premier séjour pour deux curistes sur trois et se prolongent pendant plusieurs mois. La réalisation de cures annuelles renforce l’efficacité du traitement thermal et peut même conduire à la guérison.

À lire aussi :  Comment faire une cure thermale ?

Où suivre une cure thermale pour la cystite récidivante ?

Vous pouvez effectuer une cure contre la cystite dans l’une des huit stations thermales agréées pour l’orientation thérapeutique « Affections urinaires et maladies métaboliques » :

Pour plus d’information sur l’organisation de la cure, téléchargez notre guide gratuit du séjour thermal !

© AdobeStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.