MENU

L'Officiel du Thermalisme - logo

Pourquoi les eaux thermales sont (parfois) chaudes ?

Dans Curiosités 6 août 2019

Parfois, pas toujours, mais la plupart du temps, les eaux thermales sont chaudes. Pourquoi ? Où ? Comment ? Petite leçon d’hydrogéologie pour répondre à toutes vos questions…

Pour commencer, un point sur l’étymologie. Le mot « thermes » vient du latin « thermae », définissant les « bains publics chauds », lui-même emprunté au grec « thermos », qui signifie chaud. Mais malgré ce que le mot laisse penser, toutes les eaux thermales ne sont pas chaudes… En effet leur température peut varier de 7°C, à Forges (76), à 81,5 °C, à Chaudes-Aigues (15). Mais là n’est pas la question du jour ! Nous allons donc nous concentrer sur les eaux thermales qui sont chaudes.

Origines des eaux thermales

Déjà, qu’est-ce qu’une eau thermale ? Une eau minérale naturelle est dite thermale lorsqu’elle possède des propriétés thérapeutiques provenant de sa composition en minéraux, sels, gaz et boues. D’origine souterraine, elles proviennent généralement d’un gisement naturel ou d’une nappe d’eau forée.

D’où viennent les différences de température et de composition ? C’est au centre de la Terre qu’il faut chercher la réponse. Et plus particulièrement dans un phénomène de « thermosiphon » : l’eau froide s’enfonce, elle se réchauffe, puis elle remonte. En fait, en atteignant les profondeurs de la Terre, la température de l’eau augmente. Alors, sa densité s’altère, ce qui facilite sa circulation et l’aide à remonter vers la surface. Ce passage en profondeur lui permet d’emmagasiner une chaleur accumulée depuis des centaines voire des millions d’années.

Différentes catégories d’eaux chaudes

Au fil de ce parcours souterrain, l’eau se charge en minéraux. Ce qui explique les différents types d’eaux thermales se distinguant :

  • Les eaux superficielles, froides, qui vont de 7 à 15°C.
  • Les eaux profondes dites « plutoniennes » ou « juvéniles ». Elles sont issues des gaz magmatiques. Ces derniers, en remontant vers la couche terrestre, se refroidissent, ce qui entraîne une condensation. Ce sont les plus chaudes. Elles peuvent atteindre 81°C et sont utilisées pour les traitements par inhalation, les douches et les bains de courte durée.
  • Les eaux mixtes dites « mésothermales ». Elles découlent de la rencontre entre eaux superficielles et eaux profondes qui survient au cours du processus de condensation et donc de montée vers la surface. Leur température, variant de 25 à 34°C, les rend propices aux bains prolongés.

En sortant des profondeurs, l’eau thermale est donc chargée en histoire et a parcouru un très long chemin avant d’arriver jusqu’à vous. Pensez-y lors de votre prochaine cure !

Vous avez une anecdote, une histoire à nous rapporter concernant l’eau thermale ou la cure ? L’espace “commentaires” vous attend !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.