Une cure thermale pour la maladie de Charcot-Marie-Tooth

Dans , 27 mai 2022

Dernière mise à jour le 30 mai 2022.Maladie de Charcot

La maladie de Charcot-Marie-Tooth est une neuropathie sensitivo-motrice qui affecte progressivement les jambes et les bras. En l’absence de traitement curatif, la cure thermale contribue à ralentir l’évolution des symptômes et à améliorer la qualité de vie des patients.

La maladie de Charcot-Marie-Tooth (CMT) porte le nom des trois médecins qui l’ont découverte en 1886. C’est la maladie neurologique héréditaire la plus fréquente : elle concerne une naissance sur 2 500, soit 30 000 à 50 000 personnes en France. Cette atteinte des nerfs périphériques ne doit pas être confondue avec la maladie de Charcot ou sclérose latérale amyotrophique (SLA), une maladie beaucoup plus grave qui touche le système nerveux central (cerveau et moelle épinière).

Qu’est-ce que la maladie de Charcot-Marie-Tooth ?

La maladie de Charcot-Marie-Tooth se caractérise par une dégénérescence progressive des neurones périphériques moteurs et sensitifs qui entraîne :

  • faiblesse et atrophie musculaire (amyotrophie) au niveau des extrémités des membres (mollets, avant-bras) ;
  • déformations des mains et des pieds (pieds creux) ;
  • perte de sensibilité et/ou sensations anormales.

Ces symptômes se traduisent par des troubles de la motricité et de l’équilibre qui impactent le quotidien des malades. Ils apparaissent souvent chez l’enfant ou le jeune adulte avant l’âge de 20 ans. L’évolution lente n’affecte pas l’espérance de vie.

À l’heure actuelle, aucun traitement curatif ne permet de guérir la maladie de CMT, mais il existe des soins préventifs et de confort : kinésithérapie, port d’orthèses et cure thermale.

À lire aussi :  Une cure thermale pour ralentir la maladie de Parkinson

Comment se déroule la cure contre la maladie de Charcot-Marie-Tooth ?

Les patients souffrant de la maladie de Charcot-Marie-Tooth peuvent suivre une cure thermale conventionnée de trois semaines dans l’orientation thérapeutique neurologie (NEU), uniquement sur prescription médicale (médecin traitant ou spécialiste).

Les soins thermaux de la cure en neurologie

En début de cure, le médecin thermal prescrit quatre soins quotidiens pendant 18 jours, soit 72 soins à base de boues et d’eaux thermales :

  • bains thermaux chauds ;
  • douches thermales et douches au jet de forte pression ;
  • pulvérisations d’eau thermale ;
  • mobilisation en piscine ;
  • hydro-massage des membres ;
  • cataplasmes et bains de boue thermale ;
  • cure de boisson.

Bain d'eau thermale

Dans le cadre des cures thermales conventionnées, les consultations médicales et le forfait thermal sont remboursés par la caisse d’assurance maladie respectivement à hauteur de 70 et 65 %. Vous pouvez également bénéficier d’une prise en charge des frais d’hébergement et des frais de transport sous conditions de ressources.

À lire aussi :  Avez-vous droit à une cure thermale remboursée par la Sécurité sociale ?

Un programme spécifique Charcot-Marie-Tooth

En parallèle des soins d’hydrothérapie, certains centres thermaux organisent des modules complémentaires adaptés à la pathologie. La station thermale de Lamalou-les-Bains propose une cure spécifique « Charcot-Marie-Tooth ». Au programme :

  • conférences et tables rondes avec des médecins et des associations de patients ;
  • séances d’ergothérapie ;
  • activités physiques : gymnastique en piscine thermale, assouplissement musculaire ;
  • musicothérapie et art-thérapie ;
  • ateliers préhension, gestion de la douleur et de la fatigue.

Quels sont les effets du thermalisme sur la maladie de Charcot-Marie-Tooth ?

Associant les bienfaits de l’eau thermale et une prise en charge globale, la cure thermale pour la maladie de Charcot-Marie-Tooth vise à :

  • réduire les symptômes et ralentir leur évolution ;
  • calmer la douleur tout en évitant la surconsommation de médicaments ;
  • tonifier les muscles ;
  • améliorer la motricité ;
  • mieux comprendre et gérer la maladie au quotidien.

La plupart des curistes ressentent une meilleure qualité de vie suite au séjour thermal. La cure thermale est d’autant plus efficace qu’elle est réalisée tôt après la découverte de la maladie.

À lire aussi :  #OnVousRépond : Est-ce normal que les douleurs se réveillent pendant la cure thermale ?

Où faire une cure thermale pour la maladie de Charcot-Marie-Tooth ?

Vous pouvez effectuer une cure pour la maladie de Charcot-Marie-Tooth dans l’un des trois établissements thermaux français spécialisés en neurologie :

Il est possible de suivre une cure en double orientation dans deux orientations thérapeutiques proposées par ces stations thermales, par exemple neurologie/rhumatologie (NEU/RH) si vous souffrez également de pathologies articulaires chroniques.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’organisation et le déroulement du séjour thermal ? Téléchargez notre guide gratuit de la cure thermale.

© AdobeStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.