Artérite des membres inférieurs : une cure thermale pour soulager la douleur et augmenter le périmètre de marche

Dans , 8 novembre 2022

Artérite des membres inférieurs cure thermale

L’artérite ou artériopathie est une pathologie cardio-vasculaire qui touche les artères des membres inférieurs. En complément du traitement médicamenteux, la cure thermale pour l’artérite améliore la circulation sanguine et procure un effet bénéfique sur la douleur et la mobilité.

En France, environ 20 % des personnes de plus de 65 ans souffrent d’artérite ou artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI). Cette affection artérielle périphérique se caractérise par l’obstruction partielle ou totale des artères des jambes, pieds, cuisses, hanches et fesses.

Quels sont les symptômes de l’artérite des jambes ?

L’occlusion des artères entrave la circulation du sang et donc l’oxygénation des muscles, ce qui entraîne des douleurs et des difficultés pour marcher. La classification de Leriche et Fontaine distingue quatre stades d’évolution de la maladie :

  • stade 1 : artérite asymptomatique (absence de signes cliniques) ;
  • stade 2 : douleurs à l’effort (de type crampes) et claudication ;
  • stade 3 : douleurs au repos (surtout en position allongée), parfois permanentes ;
  • stade 4 : ulcères ou nécroses de la peau.

Quelles sont les causes de l’artériopathie oblitérante ?

Dans la grande majorité des cas, l’artérite des membres inférieurs est favorisée par l’athérosclérose, c’est-à-dire le dépôt de plaques d’athérome sur la paroi artérielle (formées à partir de mauvais cholestérol). Les facteurs de risques sont les mêmes que pour les autres maladies cardio-vasculaires :

  • tabagisme ;
  • diabète ;
  • taux élevé de « mauvais » cholestérol LDL et de triglycérides dans le sang ;
  • hypertension artérielle ;
  • surcharge pondérale ;
  • sédentarité ;
  • antécédents familiaux de pathologies cardiaques ou artérielles ;
  • âge et sexe masculin.

Pratique du sport pour lutter contre l'artérite des membres inférieurs

Comment soigner l’artérite des membres inférieurs ?

La prise en charge de l’artériopathie repose d’abord sur la mise en place de mesures hygiéno-diététiques pour limiter les risques cardio-vasculaires :

  • arrêt de la cigarette ;
  • pratique d’une activité physique régulière ;
  • rééquilibrage alimentaire ;
  • lutte contre le surpoids.

À cela s’ajoutent des médicaments pour fluidifier le sang, réduire l’hypertension artérielle et l’excès de cholestérol. Ce traitement médical fonctionne chez 70 à 80 % des patients et peut s’accompagner de soins complémentaires comme une cure thermale pour l’artérite des membres inférieurs.

En cas d’échec, une intervention chirurgicale (angioplastie ou pontage) est pratiquée pour rétablir la circulation sanguine. Au stade ultime de la maladie, une amputation du pied ou de la jambe gangréné(e) peut s’avérer nécessaire pour éviter une infection généralisée.

Quels sont les soins thermaux dispensés pour soulager l’artériopathie ?

La cure en orientation thérapeutique « maladies cardio-artérielles » (MCA) est indiquée pour le traitement de l’artérite des membres inférieurs, notamment chez les patients diabétiques. Le curiste reçoit quatre soins thermaux quotidiens :

  • soins de carbothérapie thermale (bains thermaux en eau carbogazeuse, bains de gaz thermal sec) favorisant le passage transcutané de dioxyde de carbone au pouvoir vasodilatateur ;
  • douches thermales spéciales artérite ;
  • mobilisation en piscine d’eau thermale ;
  • couloir de marche.

Les cures thermales conventionnées sont remboursées par la caisse d’assurance maladie dans le cadre d’une prescription médicale.

Douche thermale pour l’artérite des membres inférieurs 

Quels sont les bienfaits de la cure thermale pour l’AOMI ?

Des travaux menés en 2009 par l’Institut de recherches cardio-vasculaires de Royat ont prouvé l’efficacité de la carbothérapie thermale dans le traitement de l’artérite des membres inférieurs. La chaleur et l’effet vasodilatateur de l’eau thermale bicarbonatée gazeuse contribuent à :

  • dilater les vaisseaux sanguins ;
  • stimuler la circulation du sang ;
  • développer un réseau artériel collatéral de suppléance en aval des lésions ;
  • soulager les douleurs ;
  • augmenter la distance de marche.

Où faire une cure thermale pour l’artérite des membres inférieurs ?

Vous pouvez suivre une cure contre l’artériopathie dans l’une des quatre stations thermales françaises spécialisées dans le traitement des maladies cardio-artérielles :

Téléchargez gratuitement notre guide de la cure thermale pour tout savoir sur les démarches à effectuer.

© AdobeStock


Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.