Une cure thermale pour soulager la maladie de Crohn

Dans 25 avril 2022

Maladie de Crohn

Maux de ventre, diarrhée, fatigue… La maladie de Crohn est une inflammation chronique de l’intestin handicapante et douloureuse. En complément des traitements médicamenteux, la cure thermale en affections digestives aide à soulager les symptômes et à espacer les poussées.

La maladie de Crohn doit son nom au médecin américain qui l’a découverte en 1932. Il s’agit d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI), tout comme la rectocolite hémorragique. Cette pathologie du système digestif se déclare généralement à l’adolescence ou chez le jeune adulte. La France compte environ 120 000 personnes souffrant de la maladie de Crohn, dont 10 à 15 % d’enfants.

La maladie de Crohn, une inflammation intestinale chronique

Qu’est-ce que la maladie de Crohn ?

La maladie de Crohn se caractérise par une inflammation chronique du tube digestif. Dans la plupart des cas, l’inflammation se localise au niveau du côlon (gros intestin) et de l’iléon (partie terminale de l’intestin grêle). Les signes cliniques incluent :

  • des symptômes digestifs : crampes abdominales, diarrhée, mauvaise absorption des vitamines et nutriments ;
  • une altération de l’état général : fatigue, fièvre, amaigrissement ;
  • des manifestations inflammatoires extra-digestives : uvéite (inflammation oculaire), lésions cutanées et douleurs articulaires.

La maladie évolue selon une alternance de phases aiguës ou « poussées » et de périodes de rémission asymptomatiques. L’inflammation chronique de la muqueuse intestinale peut entraîner diverses complications : fissures anales, ulcères, sténose intestinale (rétrécissement du diamètre de l’intestin), calculs urinaires.

À lire aussi :  Syndrome du côlon irritable : la cure thermale pour un meilleur confort intestinal

La maladie de Crohn semble impliquer des prédispositions génétiques, un dysfonctionnement du système immunitaire et des facteurs environnementaux (tabagisme, infections bactériennes et fongiques).

Comment soigner la maladie de Crohn ?

Actuellement, la maladie de Crohn ne se guérit pas, mais peut être contrôlée grâce à une prise en charge pluridisciplinaire :

  • mesures hygiéno-diététiques : arrêt du tabac, régime alimentaire pauvre en fibres et en sucre ;
  • traitements médicamenteux : anti-inflammatoires, corticoïdes, immunomodulateurs, antibiotiques ;
  • intervention chirurgicale pour enlever la partie lésée de l’intestin ;
  • cure thermale.

Les bienfaits du thermalisme sur la maladie de Crohn

En complément du traitement médical, les patients atteints de la maladie de Crohn peuvent suivre une cure thermale en orientation « affections digestives » (AD). La cure doit être réalisée en dehors des poussées. La richesse en sels minéraux et en oligo-éléments des eaux thermales, combinée à l’action thermique et mécanique des soins, contribue à :

  • calmer les douleurs abdominales ;
  • cicatriser les muqueuses digestives ;
  • rééquilibrer la flore intestinale.
À lire aussi :  Les différents types d’eaux thermales et leurs bienfaits

Des études menées à Plombières-les-Bains et à Châtel-Guyon ont mis en évidence les bénéfices de la cure thermale dans les formes légères à modérées de MICI. Les curistes rapportent notamment une amélioration durable de la qualité de vie et un espacement des poussées.

Cure de boisson eau thermale

Les soins de la cure thermale pour la maladie de Crohn

Le traitement thermal des colites inflammatoires chroniques repose sur les soins thermaux suivants :

  • soins externes : bains thermaux, aérobains, douches abdominales, massages sous l’eau, pulvérisations anales et périnéales, compresses d’eau thermale, cataplasmes de boue thermale ;
  • soins internes : cure de boisson (ingestion d’eau thermale avant les repas), goutte-à-goutte intestinal (instillation douce d’eau thermale dans le rectum).

Les cures thermales conventionnées durent trois semaines à raison de quatre soins quotidiens. Ces derniers sont remboursés à 100 % dans le cadre d’une affection de longue durée (ALD). La cure nécessite une prescription médicale du médecin traitant ou du gastro-entérologue.

À lire aussi :  Avez-vous droit à une cure thermale remboursée par la Sécurité sociale ?

En parallèle des soins, certains établissements thermaux proposent une éducation thérapeutique pour mieux vivre avec la maladie de Crohn : conseils diététiques, soutien psychologique, pratique d’activités physiques adaptées, etc.

Les centres thermaux qui traitent la maladie de Crohn

Vous pouvez effectuer une cure contre la maladie de Crohn dans l’une des 14 stations thermales françaises possédant l’orientation thérapeutique « affections digestives et maladies métaboliques »:

Vous souhaitez faire une cure thermale pour la maladie de Crohn ? Découvrez le détail des démarches à réaliser dans notre guide gratuit de la cure thermale.

© AdobeStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.