Quelles sont les contre-indications d’une cure thermale ?

Dans 31 août 2022

Cure thermale contre indication

Réaliser une cure dans un centre thermal peut présenter des contre-indications d’ordre général ou bien spécifiques selon l’orientation thérapeutique : rhumatologie, voies respiratoires, dermatologie… Consultez la liste exhaustive des conditions et affections à prendre en compte.

Bien que la médecine thermale soit douce et naturelle, tout le monde ne peut malheureusement pas en bénéficier, en raison par exemple de la nature des traitements, de la fatigue qu’ils engendrent, du contact prolongé avec des eaux à la composition très particulière. Allergie à certains minéraux présents, infection potentiellement contagieuse pour les autres curistes, poussée inflammatoire particulièrement douloureuse… De nombreuses conditions nécessitent de renoncer à ce type de soins ou, plus souvent, de décaler le projet de cure de quelques semaines à quelques mois.

Les contre-indications générales à la cure thermale

Parmi les contre-indications liées au pratiques hydrothermales, on retrouve :

  • les problèmes cardiovasculaires et respiratoires incompatibles avec la balnéation ;
  • les allergies aux minéraux présents dans l’eau, notamment le soufre.

Les affections de nature infectieuse, inflammatoire ou cancéreuse ne sont pas conciliables avec la réalisation d’une cure thermale. En revanche, la situation peut être réévaluée dès que la pathologie est guérie ou équilibrée.

Les personnes souffrant d’une incontinence urinaire ou fécale ne peuvent pas accéder non plus aux espaces de soin partagés des établissements thermaux.

Si la grossesse n’est pas une contre-indication en soi, les femmes enceintes doivent rester vigilantes car ces cures peuvent être fatigantes. Le médecin prescripteur décide au cas par cas, en estimant si les soins thermaux sont vraiment indispensables ou s’il est préférable de les reporter.

Femme enceinte cure thermale

Les contre-indications spécifiques, selon l’orientation thérapeutique

Selon l’indication pour laquelle vous réaliser votre cure, plusieurs facteurs sont à considérer. Les patients souffrant de certaines affections propres à chaque domaine médical ne peuvent pas réaliser un séjour en établissement thermal.

Pour la rhumatologie

C’est le cas si :

  • vous suivez un traitement immunomodulateur ou immunosuppresseur ;
  • vous êtes en pleine poussée inflammatoire.

Pour les voies respiratoires

Les cures sont généralement contre-indiquées :

  • aux enfants souffrant d’une maladie infantile contagieuse;
  • aux patients souffrant d’une primo-infection récente;
  • aux affections en phase aiguë.

Pour les maladies cardio-artérielles

Il n’est pas recommandé de réaliser une cure thermale en cas :

  • d’insuffisance coronarienne sévère;
  • d’infarctus du myocarde datant de moins de 6 mois;
  • d’accidents vasculaires cérébraux répétés.

Pour la phlébologie

Les contre-indications sont :

  • la thrombose veineuse aiguë profonde;
  • l’infection en poussée.

Pour la neurologie

Les affections contre-indiquant les cures sont :

  • la démence vasculaire, liée à des troubles qui affectent les vaisseaux irrigant le cerveau ;
  • une épilepsie non équilibrée;
  • des troubles de la sensibilité cutanée, qui inhibent la sensation de brûlure lors de l’application de produits chauds.

Pour les affections psychosomatiques

Plusieurs problèmes touchant à la santé mentale ne sont pas compatibles avec la réalisation d’une cure thermale dans de bonnes conditions. Il s’agit :

  • des états aigus de toute nature: psychotiques, dépressifs, anxieux… ;
  • des troubles psychiatriques sévères: psychose, schizophrénie, hypocondrie… ;
  • des phobies handicapantes: agoraphobie, aquaphobie… ;
  • des démences séniles à un stade avancé.

Pour les affections urinaires et métaboliques

La tuberculose urinaire et l’insuffisance rénale sévère ne sont pas compatibles avec les traitements thermaux.

Pour la gynécologie

En cas d’intervention chirurgicale ou d’infection aiguë récente, il est préférable de repousser la cure.

Pour les affections digestives et métaboliques.

Plusieurs conditions ne sont pas conciliables avec la médecine thermale pratiquée dans les centres :

  • les hépatites actives et évolutives;
  • la rectocolite hémorragique ou la maladie de Crohn lors d’une phase aiguë ;
  • les ulcères gastroduodénaux en poussée ;
  • les cirrhoses;
  • les cholécystites chaudes;
  • les néoplasmes digestifs.

Pour la dermatologie

Si le patient souffre de bullose ou de dermatose infectieuse, qu’elle soit virale, mycosique ou parasitaire, il lui sera recommandé de décaler sa cure.

Pour les affections des muqueuses bucco-linguales

Tout problème dentaire doit être soigné avant d’envisager une cure dans un établissement thermal, quel qu’il soit. Cela concerne les caries, les prothèses mal adaptées, les bridges descellés, les gingivites…

© AdobeStock


Sources :

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.