AlloCovid : une intelligence artificielle pour vous diagnostiquer

Dans , 30 avril 2020

Ce numéro, avec un robot au bout du fil, permettra de vous diagnostiquer, puis de vous orienter selon vos symptômes. Il repérera aussi les éventuels foyers de propagation.

Vous l’avez sûrement constaté, beaucoup de moyens sont mis en place pour lutter contre le COVID-19, y compris l’intelligence artificielle ! Dernièrement, un nouveau numéro dédié au coronavirus, géré par un robot, vient d’être instauré par les chercheurs de l’Inserm, en collaboration avec des entreprises privées (e-Voyageurs SNCF pour l’ingénierie et Allo-Media pour la reconnaissance vocale). Disponible depuis le début de semaine, cette agente virtuelle « intelligente » répond aux appels.

Comment ça marche ?

Si vous avez plus de 15 ans et que vous présentez des signes évocateurs du COVID-19, cet outil est là pour vous aider ! Il vous suffit de composer le 0 806 800 540 (prix d’un appel normal) et un robot s’occupera de vous. Laissez-vous guider par la série de questions de l’agente virtuelle, qui vous demandera des informations sur votre âge, votre taille ou encore votre poids, puis vous interrogera de manière plus précise : « Avez-vous été dans l’impossibilité de boire ou de manger ces dernières 24 heures ? » Il vous suffira principalement de répondre par oui ou par non, l’entretien durant en moyenne 3 minutes.

Et après ? Trois options possibles ! Si vos symptômes sont mineurs, le robot vous incitera à rester chez vous. En cas de symptômes plus marqués, il vous conseillera de vous rapprocher de votre médecin généraliste (si possible par téléconsultation). Enfin, si vous présentez des signes de gravité, il vous faudra appeler le 15.  

Une source précieuse

N’ayez crainte, l’appel reste anonyme, votre numéro de téléphone ne sera pas stocké. Seul votre code postal vous sera demandé. Pourquoi ? Eh bien, cela permettra d’identifier des foyers de résurgence de l’épidémie, rapidement et localement. Comme l’explique le cardiologue et épidémiologiste Xavier Jouven, qui participe au projet : « L’intérêt principal, c’est de pouvoir identifier en direct les communes en France où les cas sont en train d’augmenter ».

En tout , mille robots sont donc prêts à répondre à mille appels simultanés. L’équipe de l’Inserm se dit apte à multiplier par deux, voire par trois, le nombre de robots pour intercepter le plus d’appels possible et affiner la vision de l’évolution du virus.

 

Alors n’hésitez pas, en cas de symptômes suspects, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

© Engin Akyurt – Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.