Cures interrompues : comment se passe la prise en charge ?

Dans , 17 juin 2020

Vous aviez débuté votre cure et celle-ci s’est arrêtée lorsque les établissements thermaux ont dû fermer leurs portes le 12 mars dernier ? Nous vous expliquons aujourd’hui comment votre séjour suspendu sera pris en charge.

La réouverture des établissements thermaux se fera progressivement dans les jours à venir. Peut-être que certains d’entre vous souhaitent reprendre leur cure interrompue lorsque la phase de confinement a été instaurée. Ou, au contraire, vous préférez attendre encore un peu avant de repartir en cure. Dans tous les cas, comment ça marche ? Comment devez-vous procéder ? Nous avons mené l’enquête auprès de la Cnam (Caisse nationale d’assurance maladie) et du Cneth (Conseil national des établissements thermaux) afin de répondre au maximum à vos interrogations.

Une prise en charge en fonction du nombre de jours de cure comptabilisés

Si vous avez entamé une cure thermale et qu’elle a été arrêtée à compter du 12 mars 2020, elle sera prise en charge au prorata du nombre de journées de soins que vous aurez effectuées, l’interruption pour cas de force majeure s’appliquant ici.

De ce fait, vous avez la possibilité de poursuivre votre cure ayant été interrompue au cours de la seconde partie de l’année 2020, en fonction du nombre de jours qu’il vous restait à effectuer, et ce, peu importe combien. En revanche, vous ne pourrez pas reprendre intégralement votre cure depuis le début.

Que vous ayez commencé ou non votre cure prévue pour 2020 avant la fermeture des établissements thermaux et si vous souhaitez la poursuivre/reporter avant la fin de l’année, vous n’aurez pas à demander une nouvelle prescription médicale, de même pour l’accord administratif de prise en charge délivré par l’assurance maladie, valide jusqu’au 31 décembre 2020. Cependant, dans le cadre d’un report en 2021, il vous faudra faire une nouvelle demande de prise en charge auprès de votre caisse d’assurance maladie.

Deux cas de prise en charge possibles

Si vous ne voulez pas ou que vous ne pouvez pas poursuivre la deuxième partie de votre cure thermale, la facturation sera réalisée au prorata temporis, c’est-à-dire en fonction des journées de soins exécutées.

Si vous souhaitez terminer votre cure entamée avant le 12 mars 2020, votre traitement sera facturé en une seule fois, à l’issue de la réalisation de l’intégralité de vos soins. Si votre établissement a déjà facturé les soins dispensés avant la fermeture, deux solutions sont pour le moment envisageables :
– soit la facturation sera effectuée au prorata de la deuxième partie de votre séjour thermal ;
– soit la facturation prendra en compte l’intégralité de vos soins et vous recevrez ensuite un avoir correspondant à la première partie des soins pratiqués.

Ce point est encore en discussion entre le Cneth et la Cnam, nous ne manquerons pas de vous tenir informé dès qu’une alternative aura été trouvée ! 

Ne manquez plus aucun article !

Afin de rester informé de l’évolution de la situation, abonnez-vous à notre newsletter en bas de cet article (carré vert à droite 😉 ), surveillez notre blog et n’hésitez pas à nous poser des questions sur notre page Facebook, en précisant le nom de votre station. Nous vous tiendrons au courant !

En attendant, prenez bien soin de vous !

L’équipe de L’Officiel du thermalisme 😉

© Fotolia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.