Port du masque : comment prendre soin de sa peau ?

Dans , 9 novembre 2020

Vous avez tous vu ces images de visages irrités par le masque, peut-être en avez-vous fait l’expérience vous-même. Le port du masque pendant plusieurs heures d’affilée peut causer des problèmes de peau, dus aux frottements, à l’humidité et la transpiration. Une dermatologue nous donne ses conseils pour éviter ces désagréments.

Le port du masque fait désormais parti de notre quotidien, depuis plusieurs mois maintenant. Comme cette protection doit être maximale et recouvrir entièrement le nez et la bouche de manière hermétique, vous être peut-être sujet à des dommages cutanés. La transpiration liée aux masques provoque des frictions et entraîne parfois des problèmes de pression sur le nez et sur les joues, voire des lésions de la peau.

Une irritation plus ou moins grave

Comme le précise Brigitte Milpied, dermatologue et membre de la Société française de dermatologie, si vous souffrez déjà « d’acné, d’eczéma, de rosacé » ou si vous avez « une peau atopique, sèche et irritable, [vous êtes] plus à risque ». De plus, si vous êtes amené à porter un masque plus de six heures par jour, vous pouvez développer une dermite d’irritation. « Elle se manifeste par des rougeurs, une sécheresse, une sensibilité cutanée et parfois des démangeaisons, notamment au niveau de l’arête nasale », explique la spécialiste. Un temps d’adaptation est nécessaire pour ne plus sentir la sensation de frottement.

Alors, quelle est la solution ? Appliquez une crème hydratante, matin et soir. Pour les cas les plus gênants, utilisez une crème cicatrisante. N’hésitez pas à contacter un dermatologue en cas de doute, la téléconsultation étant encore possible.

Une peau qui respire mal

Selon la dermatologue, l’autre problème est celui qu’elle qualifie de « dermite de confinement ». Comme la peau se retrouve confinée sous ce masque, parfois pendant des heures, une folliculite ou encore une dermite séborrhéique peuvent apparaître.

La spécialiste conseille alors « d’éviter les produits comédogènes, comme les fonds de teint et les crèmes grasses, mal adaptés ». 

Si vous avez une peau naturellement grasse ou acnéiforme, assurez-vous de bien nettoyer votre visage matin et soir, en passant par un démaquillage irréprochable. Privilégiez l’application d’une eau en spray pour calmer vos irritations et d’une crème hydratante légère.

Une allergie au masque ?

C’est possible… mais c’est très rare ! La barre métallique que l’on retrouve sur les masques chirurgicaux est garantie sans nickel, et donc non allergisante. Cependant, si vous remarquez l’apparition de squames, d’érosions ou une aggravation de la dermatose malgré une application de crème, joignez un professionnel de santé, qui saura vous proposer un traitement adapté.

Prenez grand soin de vous !

© Freepik

Un commentaire

  • William BEAUMOND says:

    Bonjour.
    En ce qui me concerne, j’ai acheté en pharmacie une boîte de 50 masques de marque NUÜR dûment fabriqués en Chine (!), afin de respecter la règle de protection des autres dans les lieux publics tels que transports en commun, salon de coiffure, etc…
    J’ai payé la boîte au prix maximum autorisé de 0,95€ soit 47,50€ (on trouve les mêmes sans marque NUÜR à 42,99€ sur Amazon, car avec la marque, ils sont indiqués comme étant réservés aux établissements et personnels de santé !)
    J’ai ressenti quasi immédiatement après le positionnement du premier masque sur mon visage (avec les mains nettoyées au gel hydroalcoolique) la présence de micro-particules dans les poumons et suis pris de toux sèche depuis.
    Aucune composition indiquée sur la boîte !
    La seule norme fournie est : EN 149:2001+A1:2009, c’est à dire “filtrants contre les particules” !!!
    Que faire, et si je puis me permettre, “C’EST QUOI CETTE MERDE !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.