COVID-19 : prendre en charge les affections respiratoires en cure thermale

Dans 11 mars 2021

cure thermale covid-19

Les maladies respiratoires chroniques augmentent le risque de développer des formes graves de la COVID-19. Le thermalisme pourrait jouer un rôle dans la prévention de ces pathologies ou l’accompagnement des patients en rémission.

Si vous souffrez d’affections chroniques, vous savez que celles-ci peuvent vous rendre plus vulnérables face à l’infection au coronavirus. Afin de limiter au maximum les facteurs aggravants, la balnéothérapie peut présenter des bénéfices. En particulier si vous êtes atteint de problèmes respiratoires.

Prévenir les formes sévères de la COVID-19

La présence d’affections provoquant un essoufflement, une respiration sifflante ou des problèmes pulmonaires augmenterait la probabilité de contracter une forme grave de la COVID-19. C’est ce qu’a révélé une analyse réalisée par une équipe de l’University College London (Royaume-Uni), publiée en mai 2020.

Ainsi, les patients souffrant d’un essoufflement présenteraient 3,7 fois plus de risques de connaître une forme aiguë. Ils seraient aussi 6,6 fois plus susceptibles d’avoir besoin de soins intensifs. Pour les personnes atteintes de BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive), les risques sont encore accrus. La possibilité d’être admis en soins intensifs est 17,8 fois plus importante.

Selon l’ESPA, association représentant les stations thermales européennes, l’intérêt des cures est double si vous souffrez d’affections respiratoires. D’une part, pour prévenir et limiter les symptômes. D’autre part, en post COVID, pour prendre en charge les patients en rémission après une infection par le virus SARS-CoV-2.

Atténuer les symptômes respiratoires

Les stations thermales spécialisées dans les troubles respiratoires présenteraient ainsi plusieurs avantages. Tout d’abord, leur localisation, souvent en haute montagne. Les praticiens se fondent d’ailleurs sur les connaissances en hygiène de l’air et en bioclimatologie.

Mais aussi les soins prodigués. Si vous suivez une cure thermale dans l’orientation « Voies respiratoires », différents types de traitements à base d’eau thermale seront proposés. Cure de boisson, inhalations, gargarismes, bains nasaux, etc. À cela s’ajoutent des séances de rééducation respiratoire, des massages, etc.

Le programme cible plusieurs objectifs : restitution de la muqueuse des voies respiratoires, atténuation des manifestations inflammatoires, élimination des dysfonctionnements musculaires dans la région thoracique, amélioration des paramètres respiratoires et de la condition physique, etc.

Différentes études scientifiques ont d’ailleurs souligné les effets positifs de ces séjours thermaux : baisse des crises d’asthme et des exacerbations chez les malades chroniques, stabilisation du rythme cardiaque et de la pression artérielle, amélioration des paramètres fonctionnels des poumons.

Pour connaître les stations thermales françaises qui prennent en charge les affections respiratoires, rendez-vous sur notre carte des établissements thermaux.

© okskukuruza – stock.adobe.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.