Nouvelle-Aquitaine : le thermalisme misera sur l’innovation et la santé en 2023

Dans 21 novembre 2022

Innovation dans le thermalisme en Nouelle-Aquitaine

Tandis que la saison thermale se clôture pour l’année 2022, les thermes de Nouvelle-Aquitaine se préparent pour la saison prochaine avec la volonté de renforcer leur leadership en matière de thermalisme de santé et d’innovation. Pour ce faire, le cluster AQUI O Thermes développe une plateforme pour améliorer l’accueil des curistes en station, ainsi qu’un essai clinique pour proposer des cures fractionnées.

L’année 2022 aura été meilleure que la précédente pour les centres thermaux néo-aquitains, bien que la fréquentation enregistre une perte de 20 à 25 % par rapport à 2019, année de référence dans le secteur, selon les prévisions. Le début d’année 2022, encore fortement marqué par le Covid-19, ainsi que les élections présidentielles au mois de juin, a généré moins de cures qu’à l’accoutumée.

Pour autant, le secteur reste positif : « Je pense que pour la fin de la saison thermale, de septembre à novembre, nous sommes sur une fréquentation quasiment égale à celle de 2019 », affirme Laurence Delpy, directrice du cluster AQUI O Thermes, l’association des acteurs du thermalisme en Nouvelle-Aquitaine. C’est dans cette optique que le cluster participe à l’élaboration du nouveau plan thermal 2023-2028 de la région Nouvelle-Aquitaine, socle de la stratégie de développement de la filière. Au programme des actions à venir : innovation et santé.

Thermassist, une plateforme en ligne pour accompagner le curiste

Grande nouveauté pour les curistes néo-aquitains : un site internet et, à venir, une application mobile pour faciliter leurs démarches avant, pendant et après la cure thermale. « L’objectif était de trouver comment mieux faire le lien et mieux accueillir le curiste dans la station et en centre thermal », explique Laurence Delpy.

Concrètement, la plateforme Thermassist permettra de :

  • retrouver son planning de soins ;
  • accéder au plan du centre thermal ;
  • consulter les noms du personnel encadrant ;
  • découvrir les activités de la station en fonction de ses affinités et de ses préférences ;
  • se renseigner sur l’accessibilité de la station et comment s’y déplacer une fois sur place ;
  • recevoir des notifications en cas de changement dans le planning de soins ;
  • etc.

Thermassist existe pour le moment en tant que site internet. AQUI O Thermes travaille sur une version mobile pour permettre aux curistes d’utiliser le service directement sur leur téléphone. « Nous sommes encore à la phase de développement pour l’application mobile. Entre mars 2023 et juin 2023, elle sera mise en application directe dans les centres, mais nous aurons la possibilité de procéder à quelques ajustements. Le but du jeu est d’avoir une mise en service officielle auprès des curistes à partir de juin 2023 », affirme la présidente d’AQUI O Thermes.

Plateforme Thermassist

Plateforme Thermassist © AQUI O Thermes

Bientôt la possibilité d’effectuer une cure en plusieurs fois ?

En parallèle, le cluster AQUI O Thermes souhaite mettre en place un essai clinique pour déterminer les bienfaits d’une cure fractionnée. Cela permettrait aux personnes actives, exerçant un métier difficile, d’effectuer une cure thermale en plusieurs fois, ajustée à leur travail. « Nous aimerions tester ce dispositif, car nous pensons que la cure thermale peut permettre de diminuer la pénibilité dans certains métiers, avec une amélioration de la qualité de vie au travail. Également du côté de l’employeur, cela permettrait de diminuer le taux d’absentéisme », déclare Laurence Delpy.

Pour le moment, le projet est en phase d’écriture et le cluster est en recherche de co-financements : « Nous sommes en train de structurer la démarche de manière à pouvoir proposer un essai clinique d’abord, afin d’avoir des résultats de recherche qui soient incontestables », déclare la présidente d’AQUI O Thermes. L’essai clinique pourrait être mis en place courant de l’année 2023.

Les actions annoncées dans le plan thermal 2023-2028 de la région Nouvelle-Aquitaine seront votées définitivement au mois de février prochain.

© AdobeStock


Sources :

  • Entretien avec Laurence Delpy, 17 novembre 2022.
  • Communiqué de presse, AQUI O thermes mise sur l’innovation et la santé pour relancer la filière thermale néo-aquitaine, 8 novembre 2022.

4 commentaires

  • André Brigitte dit:

    je trouve ça très bien pour les personnes en activités .Mais je pensais qu il fallait 3 semaines d affilées pour les bien faits

    Répondre moderated
  • GRIMAUD dit:

    oui pourquoi pas , cela permettre de tout retrouver sur un même site
    mais il faut que ce soit facile, pas de nous renvoyer à un autre site,
    a voir

  • Lemaire dit:

    Thermassit peut être intéressant mais pas pour les plannings ni les changements de planning. Un échange verbal est toujours plus constructif et adapté à chaque situation du curiste

  • Belle initiative que de proposer une cure thermale fractionnée. Votre expertise me le dira, mais je pensais que la durée des soins sur 3 semaines permettaient de bénéficier des « changements d’air » lorsqu’on change de région, pour ce faire, une immersion totale dans la « sphère cure » pour se détacher du quotidien, à tous les niveaux de l’Etre. La cure fractionnée ne proposera pas cela ….c ‘est un fait . Autre chose, je voudrais savoir où en sont les restrictions sanitaires pour tous les curistes (vaccinés/non vaccinés) car maintenant les injections sont lointaines . Je suis moi-même non vaccinée et je ne souhaite pas reprendre mes cures en étant tous les 3 jours dans l’obligation d’être testée. Bonjour le sentiment de liberté quelque peu égratigné…Merci de rédiger un article dans ce sens. Je crois que 3 saisons après 2020 il y aura des améliorations , le port du masque peut être suffisant et quelques autres gestes barrières. Merci pour votre réponse

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.