Complémentaires santé : « la main lourde » sur les augmentations en 2023

Dans 25 janvier 2023

Hausse des tarifs des complémentaires santé en 2023

© AdobeStock

Selon une enquête de l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, les tarifs des complémentaires santé s’envolent en 2023, avec une hausse de plus de 7 % des cotisations. Quels organismes sont concernés ? Quelles solutions envisagées selon le compte-rendu d’enquête ? On vous explique. 

Alors que l’inflation atteint des records, avec une augmentation des prix à la consommation de 5,3 % en 2022 selon l’Insee, certaines dépenses de la vie quotidienne sont de moins en moins faciles à assumer pour un grand nombre de Français. Selon une enquête annuelle réalisée par l’UFC-Que Choisir, les cotisations pour les mutuelles ne sont pas non plus épargnées par l’augmentation des prix. Ces dernières connaissent, en 2023, une hausse « encore plus importe que l’inflation ». 

Une augmentation moyenne de 126 € par an

L’enquête de l’UFC-Que Choisir, menée sur les tarifs des contrats individuels de complémentaires santé, a recueilli les avis d’échéance de consommateurs pour les années 2022 et 2023. Avec une analyse de 594 contrats individuels et de leurs caractéristiques, portant sur 128 organismes différents, l’association a constaté une hausse moyenne de 7,1 % entre les tarifs de 2022 et ceux de 2023. 

Cela correspond à « une augmentation médiane des cotisations de 126 € sur l’année ». Par ailleurs, l’enquête précise que « 20 % des consommateurs ont subi une hausse supérieure à 240 € ». 

Assurance, prévoyance, mutuelle

De manière générale, tous les types de complémentaires santé accusent une augmentation de leurs cotisations. D’après l’enquête, les assureurs arrivent en tête du classement avec une croissance de plus de 9 % sur leurs tarifs. Arrivent ensuite les institutions de prévoyance avec +8,8 %, puis les mutuelles avec une hausse des cotisations s’élevant à 6,9 % en moyenne. 

Dans le détail, l’UFC-Que Choisir affirme que trois des leaders du marché ont eu « la main lourde cette année » : 

  • Axa France avec une hausse de 9,7 % ; 
  • Harmonie Mutuelle avec une hausse de 9,1 % ; 
  • Malakoff Humanis avec une hausse de 7,2 %. 

Comment faire face à ces hausses ? 

L’association des consommateurs encourage fortement les adhérents à comparer les offres et faire jouer la concurrence. Pour rappel, depuis le 1er décembre 2020, vous pouvez résilier votre contrat d’assurance santé, après un an d’engagement, sans avoir à justifier d’un motif et sans pénalités. 

Pour autant, toujours selon l’analyse des avis d’échéance parvenus à l’UFC-Que Choisir, la plupart des complémentaires santé ne communiquent pas clairement à leurs adhérents « les informations qui [leur] permettraient de parfaitement prendre conscience de l’intérêt de faire jouer la concurrence ». En effet, sur les 594 contrats reçus, aucun ne mentionnait la hausse tarifaire en euros ou en pourcentage sur l’avis d’échéance, « alors que ces contrats sont renouvelés chaque année par tacite reconduction ». Pour l’association, le gouvernement devrait imposer aux organismes davantage de transparence dans leurs avis d’échéance. 


Source : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.