Journée mondiale du sommeil : prenez soin de votre sommeil !

Dans 12 mars 2020

Vendredi 13 mars, le sommeil est à l’honneur. Facteur de risque pour un certain nombre de maladies chroniques, un sommeil de mauvaise qualité ne retentit pas seulement sur votre qualité de vie, mais aussi sur votre santé

Vendredi 13 mars 2020, 20e Journée du Sommeil

Comme chaque année, à l’occasion de la journée du sommeil, qui célèbre en 2020 sa 20e édition, l’Institut national du sommeil et la vigilance (INSV) invite les Français à faire le point sur leur sommeil.

Ainsi, en partenariat avec la mutuelle MGEN, une enquête a été commanditée à OpinionWay. Réalisé en janvier dernier auprès de près de 1 000 adultes de moins de 65 ans, le sondage montre une hausse de l’utilisation des écrans le soir. D’ailleurs, près de 45% des Français affirment consulter un écran le soir, au lit. Et ce, alors que les spécialistes soulignent l’importance d’un « couvre-feu digital » (ou déconnexion des écrans avant le coucher).

En parallèle, de nombreux réveils nocturnes causés par les téléphones sont observés : presqu’un tiers des 18-35 ans est ainsi réveillé la nuit par la sonnerie de son portable. Le Dr Marc Rey, neurologue, explique que cet « effet sentinelle, qui consiste à rester en veille de peur de passer à côté d’une information (tweets, commentaires sur réseau social, SMS…), participe à accentuer la dette sommeil chez les plus jeunes ».

Comment améliorer la qualité de votre sommeil

Pour vous assurer un sommeil de qualité, plusieurs critères entrent en jeu. Par exemple, l’activité physique, à hauteur de 30 minutes par jour minimum, est particulièrement bénéfique. Tout comme la limitation de l’exposition aux écrans. Les conditions de travail ont aussi un impact significatif. En effet, le Dr Rey estime que le télétravail doit être encouragé.

Du côté des enfants, il est recommandé d’aller au lit avant 21h et d’éviter les écarts entre l’heure de coucher la semaine et le weekend.

En plus de ces différentes mesures, l’INSV insiste sur les bienfaits de la sieste, et ce pour tous les âges. Elle permettrait de réduire le stress, de renforcer le système immunitaire ou encore de mieux résister à la douleur.

Par ailleurs, il est important de rappeler que les conséquences d’une mauvaise nuit sont nombreuses, comme la somnolence, le surpoids ou encore les problèmes d’apprentissage.

 

La cure thermale, une solution pour mieux dormir

Si vous faites face à des troubles du sommeil, la cure thermale peut présenter une solution naturelle. En effet, des établissements proposent un suivi médical adapté, des activités physiques et des soins d’hydrothérapie. Au programme :

  • lit hydromassant,
  • bain de kaolin en apesanteur,
  • douche pénétrante hydromassante,
  • douche générale,
  • jets de forte pression en piscine,
  • bain de brouillard en lumière de wood,
  • bain de vapeur avec chromothérapie,
  • marche nordique,
  • watsu,
  • atelier diététique,
  • sophrologie, etc.

Ces troubles relèvent de l’orientation affections psychosomatiques. Ces séjours thermaux peuvent donc faire l’objet d’une prescription de votre médecin traitant et être ainsi entièrement prises en charge. Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre rubrique La cure pas à pas.

Vous souhaitez réagir ? Laissez un commentaire ci-dessous !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.