Burn-out : une cure thermale pour combattre le stress au travail

Dans , 1 avril 2022

Burn-out

Stress, fatigue, perte de motivation… Le burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel est un phénomène de plus en plus fréquent dans nos sociétés modernes. La cure thermale pour le burn-out aide les personnes surmenées à prendre du recul pour envisager un retour au travail plus serein.

L’Organisation mondiale de la santé reconnaît le burn-out comme un syndrome d’épuisement physique et psychique relatif à un stress chronique dans le cadre professionnel. Selon l’Institut de veille sanitaire, 480 000 Français sont en situation de détresse psychologique au travail, et 30 000 d’entre eux souffrent d’épuisement professionnel. Le surmenage touche tous les travailleurs, salariés comme indépendants. Il peut également survenir dans la sphère personnelle, sous forme de burn-out parental par exemple.

Quels sont les symptômes du burn-out ?

Le syndrome d’épuisement professionnel se caractérise par :

  • des signes physiques : fatigue extrême, crampes abdominales, insomnies, céphalées, perte ou gain de poids, mal de dos, infections fréquentes ;
  • une souffrance psychologique : irritabilité, démotivation, anxiété, sentiment d’échec, détachement émotionnel, dépression pouvant parfois conduire jusqu’au suicide.

Que faire face à l’épuisement professionnel ?

Si vous pensez souffrir de burn-out, vous devez impérativement consulter un médecin. Celui-ci vous prescrira un arrêt de travail et vous orientera vers un suivi psychothérapeutique. Selon votre état de santé, un traitement antidépresseur et une hospitalisation pourront compléter la prise en charge médicale. Il est possible d’effectuer une cure thermale pour le burn-out dès les premiers signes d’épuisement, ou pour aborder plus sereinement la reprise de l’activité professionnelle.

Quels sont les bienfaits du thermalisme sur le burn-out ?

La cure thermale en affections psychosomatiques (PSY) apporte une réponse globale naturelle et sans effets secondaires au syndrome d’épuisement professionnel :

  • les soins à base d’eaux thermales riches en sels minéraux et oligo-éléments (notamment magnésium et lithium) procurent un apaisement du corps et de l’esprit ;
  • les trois semaines de cure conventionnée dans un environnement propice à la détente permettent un éloignement des facteurs de stress.
  • la prise en charge pluridisciplinaire offre au curiste des outils pour mieux faire face à la pression professionnelle.

Selon l’étude clinique STOP-TAG menée en 2006, la cure thermale possède une efficacité supérieure à celle de l’antidépresseur de référence.

Bienfaits de la cure thermale

Quels soins thermaux sont dispensés en cas de surmenage ?

Des soins relaxants à base d’eau et de boue thermales

La cure contre le burn-out comprend les soins d’hydrothérapie et de pélothérapie suivants :

  • bains thermaux : aérobains (bains bouillonnants), bains avec douche ventrale ;
  • douches thermales : douches générales au jet, douches en immersion ;
  • séances en piscine thermale : mobilisation, aquadétente ;
  • massages sous affusion d’eau thermale prodigués par un·e kinésithérapeute ;
  • cataplasmes de boue thermale.

Ces soins ont lieu généralement le matin, ce qui vous laisse du temps libre pour vous reposer, pratiquer des activités ou visiter la région.

Des ateliers psycho-éducatifs pour apprendre à gérer le stress

En parallèle des soins de crénothérapie, certains centres thermaux proposent des modules spécifiques pour les curistes atteints d’épuisement professionnel. Ces programmes d’éducation thérapeutique incluent :

  • des conférences et tables rondes pour mieux comprendre les mécanismes du burn-out ;
  • des séances de relaxation : sophrologie, musicothérapie, automassages ;
  • un accompagnement psychologique : groupes de parole, entretiens avec un·e thérapeute, techniques de gestion du stress ;
  • des activités sportives adaptées : gymnastique douce, étirements, Pilates, marche nordique, etc.

Où faire une cure thermale pour le burn-out ?

En France, 5 stations thermales possèdent l’orientation thérapeutique « affections psychosomatiques » :

Les cures thermales conventionnées sont remboursées par la Sécurité sociale. Elles comportent 18 jours de soins et nécessitent une prescription médicale (médecin traitant ou spécialiste). Vous pouvez suivre une cure en double orientation si vous souffrez d’une autre pathologie chronique. Certains établissements thermaux organisent des mini-cures anti-stress de 3 à 12 jours. Ces séjours thermaux courts ne sont pas pris en charge par votre caisse d’assurance maladie.

Pour plus d’informations sur les démarches à effectuer, téléchargez notre guide gratuit de la cure thermale.

© AdobeStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.