Comment faire une cure thermale quand on est salarié(e) ?

Dans 12 octobre 2021

Dernière mise à jour le 13 octobre 2021.

soin bain individuel eau thermale

La cure thermale est un traitement médical, qui peut être conventionné, qui sert à soulager et soigner de nombreux problèmes de santé. Cela se fait grâce aux eaux provenant de sources minérales, aux gaz thermaux et à la boue. Un salarié peut tout à fait effectuer une cure thermale, pour une durée de temps et des conditions déterminées. Dans cet article, nous vous guidons parmi les règles et démarches à suivre lorsqu’on est salarié, pour bénéficier d’une cure thermale.

Faire une cure thermale quand on travaille: arrêt maladie ou congés ?

En tant que salarié, la cure thermale doit se faire pendant vos congés payés. A chaque règle ses exceptions, vous pouvez partir en cure thermale en dehors de vos congés payés dans les cas suivants :

  • Vous avez un prescription médicale faisant figurer des dates précises auxquelles vous devez effectuer votre cure thermale ; dans ce cas les dates indiquées sont impératives et s’imposent à l’employeur ;
  • Vous vous entendez avec votre employeur sur une date de départ pendant un congé non-rémunéré. A savoir, l’employeur n’a pas l’obligation d’accepter les dates de votre demande d’absence pour effectuer votre cure thermale, si la prescription ne précise pas de dates.

La cure thermale s’effectue dans le cadre d’un arrêt maladie si la pathologie, pour laquelle la cure est prescrite, entraine une incapacité de travail. Votre accord de prise en charge délivré par votre CPAM sert de justificatif d’arrêt à fournir à votre employeur.

Si vous bénéficiez des conditions de prise en charge de la cure thermale, vous pouvez profiter des indemnités journalières versées par la CPAM et votre salaire n’est plus versé par l’employeur.

Vous continuez à percevoir votre salaire seulement dans les deux cas suivants :

  • Votre cure thermale fait suite à un traitement thérapeutique entrainant un arrêt pour maladie ;
  • Votre cure thermale a lieu pendant les congés payés, vous percevez alors votre indemnité de congés payés.

massage sous l'eau cure thermale salarié

Lire aussi :  Partir en cure thermale alors que je travaille, c’est possible ?

Cure thermale du salarié : comment choisir la station thermale ?

Les eaux thermales possèdent des propriétés et des vertus différentes en fonction de la source dont elles sont issues. Ces propriétés définissent donc la ou les orientation(s) thérapeutique(s) de chaque station thermale. Le choix se fera sur conseils de et avec votre médecin, dans un établissement adapté selon le type de pathologie traité, les soins spécifiques associés et la localisation géographique.

Consultez notre guide pour bien choisir le lieu de cure thermale et connaître les 8 critères à considérer pour choisir la station thermale qui vous correspond le mieux.

Quelles pathologies donnent droit à une cure thermale remboursée ?

Rappelons que l’Assurance maladie ne prend pas en charge toutes les cures, mais uniquement celles motivées une pathologies relevant de l’une des 12 orientations thérapeutiques suivantes :

La cure thermale doit comporter 18 jours de traitements effectifs. Vous ne pouvez bénéficier que d’une seule cure par année civile pour une même affection (sauf dans des cas particuliers).

Les démarches à accomplir

Après la prescription de la cure thermale par votre médecin, vous allez devoir faire une demande de prise en charge, en remplissant le formulaire Cerfa n°11139*03. Celui-ci comporte deux parties :

  • un questionnaire de prise en charge, qui doit être rempli par votre médecin pour certifier l’existence d’une maladie précise;
  • ainsi qu’une déclaration de ressources, remplie par vos soins.

Vous devez l’adresser à la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM).

soin jet cure thermale salarié

 

Prise en charge de la cure thermale conventionnée par la Sécurité sociale

Pour bénéficier d’une prise en charge par l’Assurance maladie, votre cure thermale doit :

Votre caisse d’assurance maladie ne prend en charge qu’une seule cure thermale remboursée par année civile pour la même affection, selon les taux de remboursement suivants :

  • 70 % du forfait de surveillance médicale (80 € pour une cure simple orientation et 120 € pour une cure double orientation) ;
  • 65 % du forfait thermal (variable selon les soins réalisés).

Vous pouvez également bénéficier d’un remboursement forfaitaire des frais de transport et d’hébergement sous conditions de ressources. Renseignez-vous aussi auprès de votre mutuelle complémentaire qui pourra, selon les conditions établies par votre contrat, prendre en charge tout ou partie des frais restants.

Les prises en charge particulières

Nous rappelons que certaines mesures particulières de prise en charge sont possibles, si jamais l’une de ces situations se présente :

  • s’il s’agit d’une cure liée à une affection de longue durée, les frais seront pris en charge à 100 % et l’avis du service médical de votre caisse n’est pas nécessaire.
  • la prise en charge est totale, lorsque la cure est liée à un accident de travail ou à une maladie professionnelle.

Pour une cure avec hospitalisation, les règles sont identiques à celles d’une cure normale.

bassin remous eau thermale

Organiser facilement sa cure thermale avec L’Officiel du Thermalisme

Il n’a jamais été aussi simple d’organiser sa cure thermale avec L’Officiel du Thermalisme :

  1. La carte interactive pour choisir un établissement : trouver un établissement thermal adaptés à votre ou vos pathologie(s), grâce à notre carte interactive des centres thermaux de France : sélectionnez simplement la ou les orientations de votre choix et la carte vous montrera les établissements thermaux disponibles !
  2. Le guide pratique pour organiser sa cure pas à pas : pour tout savoir sur l’organisation d’une cure thermale, notre guide pratique « la cure pas-à-pas » est là pour vous guider dans les différentes étapes et règles à suivre;
  3. Le groupe d’échange entre curiste de L’Officiel du Thermalisme : échangez avec d’autres curistes, pour leur demander des conseils et connaître leur avis : L’Officiel du Thermalisme propose un groupe Facebook d’échange entre curistes confirmés et primo-curistes !
  4. Le guide gratuit à télécharger : Pour avoir toutes les réponses n’importe où et n’importe quand, téléchargez gratuitement notre guide du voyage thermal;
  5. La newsletter de L’Officiel du Thermalisme : ne manquez jamais une information en vous abonnant à la newsletter de L’Officiel du Thermalisme : actus, santé et pratique, nous donnons toutes les clés pour un séjour thermal réussi ! Abonnez-vous ici !

Rejoignez maintenant le groupe Curistes de France sur Facebook !

2 commentaires

  • Durut says:

    Je suis encore salariée et ne suis pas tout à fait d’accord avec votre article concernant le repos thermal. Depuis 4 ans, je vais sur amelie les bains pour 2 pathologies. Je suis reconnue travailleur handicapé et en invalidité 1. Mon employeur, pôle emploi, m’accorde mes jours de repos thermal dans le cadre de l’accord th. La cpam lui rembourse mes indemnités journalières. Ça ne viendrait pas à l’idée de prendre cela sur mes congés payés et surtout de ne pouvoir rien faire après par rapport à la fatigue et d’imposer cela a mon conjoint ou enfant par rapport aux lieux des vacances ! Cordialement

    • Alban says:

      Bonjour, merci de votre commentaire.
      Le fait de devoir faire une cure thermale en arrêt maladie ou sur des congés payés, ou non payés, ne relève pas d’un choix personnel mais de conditions et de règles établies par l’Assurance maladie. Merci d’avoir apporté des précisions sur votre situation qui pourront aider d’autres curistes salariés en recherche d’infos. Bien à vous. Alban de L’Officiel du Thermalisme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.