Les thermes de Plombières-les-Bains rouvrent pour 18 jours

Dans 2 décembre 2022

 

Réouverture des Thermes Napoléon à Plombières-les-Bains

© Compagnie des Thermes de Plombières-les-Bains

Deux ans et demi après leur fermeture, les Thermes Napoléon de Plombières-les-Bains (Vosges) accueillent de nouveau une poignée de curistes pour une durée de trois semaines. 

Les thermes de Plombières-les-Bains ont annoncé leur réouverture, longtemps attendue, à compter du 1er décembre 2022. Ils fermeront de nouveau leurs portes le 21 décembre au soir, une dérogation leur ayant été accordée pour repousser leur fermeture afin de proposer aux patients une cure complète de 18 jours. La saison thermale 2023, quant à elle, devrait se tenir du mois de mars jusqu’à la fin novembre, voire début décembre, selon le groupe Avec, exploitant des thermes. Le groupe entend retrouver, dès l’année prochaine, sa capacité maximale d’accueil de 4 000 curistes sur une saison complète. 

Une réouverture courte mais essentielle selon la Compagnie des Thermes 

Ce sont donc une vingtaine de curistes, principalement issus de la région, qui ont retrouvé le chemin des thermes de la station plombinoise afin de recevoir leurs soins quotidiens dans le cadre de leur cure médicalisée. Même si, à peine rouverts, les thermes devront bientôt fermer pour la trêve hivernale. À ce sujet, le groupe Avec se confie : « Nos efforts ont été concentrés sur l’objectif d’une réouverture en 2022 car on avait à cœur de rouvrir avant 2023, même si ce n’est que pour trois semaines. ». 

La totalité des soins est assurée pour ces 18 jours de réouverture. Seule la partie bien-être, avec le spa thermal Calodaé, ne rouvrira pas avant 2023. 

Plusieurs reports successifs depuis 2020 

Avant que celle-ci ne soit officielle, la Compagnie des Thermes a reporté près de six fois sa réouverture en l’espace de deux ans. Selon le groupe Avec, plusieurs problématiques se sont cumulées, les poussant à retarder l’ouverture du centre : la crise sanitaire du COVID-19 puis la guerre en Ukraine ont engendré une augmentation des coûts des matières premières ainsi qu’une pénurie de certains matériaux. « On a pris double peine sur ce sujet », déplore l’exploitant. 

Puis, des traces de bactéries Legionnella et d’Escherichia coli ont retardé, deux fois encore, la réouverture. « Nous avons réalisé ce que l’Agence Régionale de la Santé (ARS) nous avait demandé. Nous avons tout renettoyé et fait le nécessaire pour obtenir un feu vert pour la réouverture », explique le groupe. 

 


Source : 

  • Entretien avec Sandrine Thomas, directrice de la communication du groupe Avec, 2 décembre 2022. 

Un commentaire

  • pruvot dit:

    maintenant que le centre thermal rouvre il ferait bien de payer les arrhes que l on reclame depuis deux ans ……suite a plusieurs reclamations..

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.