Thermes de Salins-les-Bains : pas de repreneur privé pour 2023

Dans 16 décembre 2022

Vue extérieure de l'établissement ThermaSalina à Salins-les-Bains

Vue extérieure de l’établissement ThermaSalina à Salins-les-Bains © ThermaSalina

Alors que le centre thermal de Salins-les-Bains (Jura) se trouve dans une situation financière délicate depuis la crise sanitaire du Covid-19, la Ville n’a pas trouvé de délégataire privé pour assurer la gestion des thermes en 2023. Ces derniers restent sous régie municipale. 

Depuis plusieurs mois, il était question pour Michel Cêtre, maire de la station thermale de Salins-les-Bains, de confier la gestion de l’établissement thermal à un exploitant privé, spécialiste du secteur. Il s’agissait d’opter pour une gestion des thermes sous forme de délégation de service public (DSP). Autrement dit, la Ville restait propriétaire du bâtiment et des sources, tandis que l’exploitation était assurée par un prestataire privé. 

Cette décision aurait permis de combler le déficit financier dans lequel se trouvent aujourd’hui les thermes, mais également d’investir à hauteur de plusieurs millions d’euros dans le développement du centre afin de lui donner un second souffle. 

La DSP ne verra pas le jour en 2023 

Faute d’accords trouvés entre de potentiels repreneurs privés et la Ville, cette dernière restera seule gestionnaire de l’établissement thermal en 2023. La municipalité devra alors couvrir le déficit des thermes, s’élevant à 400 000 euros en 2021, avec ses fonds propres. Les élus salinois entretiennent des échanges avec les parlementaires de la région afin de trouver des aides financières de la part de l’État, comme cela a déjà été le cas en 2020. 

Aujourd’hui, les moyens de la Ville permettent d’assurer le fonctionnement de l’établissement thermal. Pour autant, Clément Forêt, premier-adjoint à la Ville de Salins-les-Bains, se veut prudent au micro de nos confrères de Plein Air : « La Ville a les moyens de faire fonctionner l’établissement thermal mais elle n’a pas les moyens de le développer. Il est vrai qu’un établissement thermal, qui est un outil économique d’une ville, a toujours besoin de développement, et la ville doit trouver des solutions pour assurer ce développement. »

Un commentaire

  • Jeanaud05 dit:

    Dans une situation financière délicate ; cela ne les a pas empêchés de refuser les curistes qui n’étaient pas à jour du vaccin covid. Ils étaient les seuls en mai 2022 à maintenir le pass sanitaire, alors que les restrictions liées au Covid 19, étaient levées dans tous les autres centres thermaux. Ils ont, en ce qui me concerne, perdu deux curistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.