Dans les eaux de Salins-les-Bains : immersion culturelle entre le Doubs et le Jura

Dans 13 janvier 2023

galeries à Salins-les-Bains

Les galeries souterraines de la grande saline de Salins-les-Bains ©AdobeStock

Sur les rives de la Furieuse, la paisible station thermale de Salins-les-Bains et ses environs abritent des trésors. Une saline royale à Arc-et-Senans, des souterrains médiévaux à Salins-les-Bains ou encore les fabuleux musées Courbet et Pasteur : petit tour d’horizon parmi ces sites incontournables.

Thermes avec vue

Dès votre arrivée, direction les eaux de ThermaSalina. Région historique d’extraction du sel, la Bourgogne-Franche-Comté a vu ce secteur économique péricliter au fil des décennies. Pourtant, les thermes de la commune de Salins-les-Bains continuent vaillamment de remplir leur fonction régénérante. Rénové en 2017, le site emploie les grands moyens : bain d’eau chaude naturellement doté en oligo-éléments, sauna, hammam, et surtout, des bassins avec un panorama dégagé sur la ville jurassienne et sa nature. De quoi donner envie de barboter immédiatement.

Sur la route mouvementée du sel

S’il ne fallait explorer qu’un seul lieu témoignant de la grandeur architecturale du patrimoine industriel français, la saline royale d’Arc-et-Senans serait tout indiquée. Dès sa construction au 18e siècle par Claude-Nicolas Ledoux, son faste et ses lignes démesurées fascinent. Ce précurseur du courant utopiste, tombé en disgrâce à la Révolution, imagina ce site de production, en activité jusqu’en 1895, dans une contrée riche en gisements de sel. Véritable petite ville, on y transformait alors la saumure extraite des salines voisines de Salins-les-Bains. Las, l’endroit est péniblement rentable, concurrencé ensuite par l’approvisionnement ferroviaire, puis malmené durant des années.

La Saline Royale d'Arc-et-Senans

La saline royale d’Arc-et-Senans © AdobeStock

La renaissance de lieux d’exception

Fruit d’intenses campagnes de mobilisation artistique et intellectuelle, la saline royale d’Arc-et-Senans et la grande saline de Salins-les-Bains regagneront par la suite leur lustre d’antan. La première sera inscrite en 1982 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, rejointe en 2009 par la seconde. Sur place, commencez votre visite par les souterrains de l’édifice majeur de Salins-les-Bains : la grande saline. Filez après cela arpenter les allées monumentales d’Arc-et-Senans et son Musée du sel, pourvu de passionnantes notices. Un voyage sur les traces du passé, encadré par les paysages majestueux des alentours.

En attendant les beaux jours, nos autres idées d’excursions

Premier arrêt, le très riche musée Gustave Courbet d’Ornans, ville d’origine du peintre et sculpteur français. Au rythme d’une scénographie ludique et d’explications détaillées, on y contemple une soixantaine d’œuvres de l’artiste.

À Dole, le musée Louis Pasteur met en lumière toutes les facettes de l’illustre savant. Objets et documents personnels décrivent le génie scientifique de l’enfant du pays ainsi que ses nombreux travaux, à découvrir dans sa maison natale classée aux monuments historiques.

À 30 minutes de route de Salins-les-Bains, la maison du comté de Poligny mérite le détour. Les espaces d’expositions et animations s’enchaînent, avant la dégustation de quelques crus fromagers soigneusement affinés.


  • Informations : Office du tourisme du Jura
  • Y aller : 2h30 de route depuis Lyon, 3h depuis Strasbourg / En train depuis Paris via Besançon

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.