L’eau dans tous ses états : cap sur les eaux d’outre-Rhin

Dans , 21 juillet 2020

Chaque mardi, notre rendez-vous autour de l’eau. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser nous le demander !


Par Michel Bontemps

Fondateur et directeur général du Concours international des Eaux Gourmet AQUÆ-Paris 2020.
Expert international des Eaux Gourmet et de santé.

 


L’Allemagne est de loin le pays où l’on trouve le plus de marques d’eau en bouteille en Europe. Il faut dire que les Allemands se classent parmi les premiers consommateurs dans le monde. Le pays dénombre quelque 400 marques d’eau minérale, gazeuses pour la plupart. Grand pays de thermalisme et de spa, l’Allemagne a inscrit l’eau dans sa culture tant pour la santé que pour la gastronomie. Tour d’horizon des plus populaires d’entre elles chez nos amis d’outre-Rhin. 

Comme beaucoup de pays d’eaux, l’Allemagne bénéficie d’un écosystème exceptionnel. Dans plusieurs régions, le relief est montagneux, avec notamment les Alpes bavaroises et les Alpes de Berchtesgaden, qui culminent à près de 3 000 m d’altitude. Un terrain idéal pour les sources d’eau minérale qui ont pu s’enrichir pendant plusieurs millénaires des minéraux essentiels à leur composition. Un des premiers pays de thermalisme en Europe, l’Allemagne compte près d’une centaine de stations thermales (à l’instar de la France) et de nombreuses thalassos. C’est dire si l’eau est ancrée dans la culture des populations, qui se retrouvent dans ces centres pour profiter des bienfaits de l’eau ! Côté boisson, le marché repose sur quelque 200 entreprises d’embouteillage, dont certaines sont très implantées sur la scène internationale.  

AhrtalQuelle : Cette eau est issue de la vallée de l’Ahr – située près de Cologne et de Bonn –, qu’on surnomme le « Paradis du vin rouge ». Elle jaillit au milieu des vignes. C’est une eau équilibrée, avec un effet rafraîchissant. Riche en magnésium et en hydrogénocarbonate naturel, elle est particulièrement conseillée pour les personnes âgées et les sportifs. Il est à noter qu’elle existe en trois types, avec plus ou moins de carbonations. 

Apollinaris : C’est l’une des eaux les plus connues en Allemagne. Grâce à sa teneur en magnésium (108 mg/l), elle est réputée pour lutter contre la fatigue et redonner du tonus. Elle provient de la station thermale de Bad Neuenahr. Très bicarbonée, elle a été découverte en 1852 par Georges Kreuzberg, un viticulteur local qui l’a baptisée du nom de la statue de Saint-Apollinaire.

Bad Harzburger : Née en 1569, au pied de la colline du château de Bad Harzburger, une charmante bourgade du centre de l’Allemagne en Basse-Saxe bien connue pour ses établissements thermaux, cette eau maintes fois primée dans les concours est ce qu’on appelle un « produit type » de la région. Eau de caractère (1 152 mg/l), elle est riche en sodium et conviendra aux amateurs de régimes. Comme beaucoup d’eaux minérales allemandes, elle existe en plusieurs versions, avec une carbonation plus ou moins marquée.

Bad Vilbeler Urquelle : Produite par le groupe Hassia, un des leaders du marché, cette eau a été reconnue par le célèbre SGS Institut Fresenius, qui compte parmi les plus importants laboratoires du pays, pour ses qualités biologiques. Mise au jour en 1875 par Frédéric Grosholz, dont le portrait orne l’étiquette, cette très belle eau jaillit dans le land de Hesse, à quelques kilomètres de Francfort-sur-le-Main. Elle est très équilibrée et sa pétillance s’avère légère.

Bio Kristall : Cette eau, distribuée par le petit brasseur Lamnsbräu, est puisée à 76 m de profondeur. Très équilibrée, elle est riche en calcium (69 mg/l) et en magnésium, idéale pour les sportifs. Elle est certifiée bio, mais cela fait grincer les dents de ses concurrents, qui réfutent cette notion de « bio » pour une eau. En tout cas, sa pureté remporte tous les suffrages, tandis que son goût neutre et son faible taux de sodium lui permettent de se marier avec tous les plats.  

Gerolsteiner : À tout seigneur, tout honneur, « la Gerolsteiner » est l’eau la plus populaire d’Allemagne. Découverte en 1888 dans la région de Vulkaneifel, dans le nord de la Rhénanie, sur la route des volcans et des maars, ces lacs de montagne qui constituent un écosystème de rêve, c’est une eau de caractère calcique bicarbonatée, avec une bonne dose de magnésium. Elle cumule les bons points tant pour la santé que pour le goût et convient à toute la famille. Découvrez son site très pédagogique et son application, pour tout savoir sur l’eau et les minéraux.

Krumbach : Cette eau puisée à plus de 100 m de profondeur est née dans la magnifique réserve naturelle des Alpes d’Allgäu, au sud-ouest de la Bavière. Dans cette région thermale, les sources sont légion, mais celle du village de Kiblegg est exploitée depuis le milieu du XIXe siècle. Sa composition équilibrée et sa très faible teneur en sodium (8,8 mg/l) et en nitrate en font l’eau parfaite pour les enfants et l’alimentation des nourrissons. 

Staatl. Fachingen : Depuis 1742, cette eau qui surgit dans le district de Rhin-Lahn, en Rhénanie-Palatinat, est connue pour ses bienfaits pour la santé, notamment digestifs. Cette eau de caractère (2 800 mg/l de résidu sec) et « médicinale » est certainement la plus consommée en Allemagne. Sa teneur élevée en carbonate d’hydrogène, associée à un fort taux de calcium (564 mg/l) et de magnésium, lui vaut une foule de fans. On la retrouve ainsi sur de nombreuses tables de restaurant dans sa version Premium.  

St. Léonhards : Révélée au XVIIIe siècle, en Bavière, à proximité d’un ancien temple romain, cette eau très équilibrée, bicarbonatée calcique (93 mg/l), est depuis toujours très réputée pour son impact bénéfique sur la santé. À tel point que les pèlerins venaient de tout le pays faire le plein « d’eau bénite ». Depuis 1996, la famille Abfalter exploite cette source avec beaucoup d’exigence sur la qualité des process, le respect de l’environnement et celui des valeurs de développement durable. 

Tönissteiner : C’est la plus ancienne source romaine d’Allemagne. Elle est puisée à 652 m de profondeur, dans la réserve naturelle de Pöntertal, en Rhénanie-Palatinat. C’est certainement l’une des eaux du pays les plus riches en magnésium (134 mg/l) et en calcium. Elle existe en différentes versions : plate, légèrement gazeuse ou classique, avec une pétillance très vivace dans le verre. 

© Pixabay

2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.