À bicyclette : du côté du port de Riberou, à Saujon

Dans , 7 octobre 2020

Chaque semaine, grimpez sur le porte-bagages de L’Officiel du thermalisme pour partir à la découverte d’un lieu remarquable abrité par une station thermale et profiter ainsi de votre temps libre lors de votre cure.


En quelques coups de pédales, nous voilà arrivés cette semaine au charmant port de Riberou, à Saujon. Venez découvrir avec nous l’histoire de ce port emblématique !

© sn6200 – Flickr (CC BY 2.0)

Ce petit port de pêche et de plaisance, situé à l’estuaire de la Seudre à Saujon, est une étape à ne pas manquer lors de votre séjour thermal à Saujon. Une petite balade suffit pour vous dépayser et vous imprégner du bon air marin de la Charente-Maritime.

Un peu d’histoire…

© François Lambert – Flickr (CC BY-SA 2.0)

Ce joli petit port de pêche est actif depuis le 11ème siècle mais ne prend son aspect actuel qu’en 1842. À sa création, aménagé au coeur d’une région de marais salants, il sert à faire vivre le commerce du sel, mais aussi du vin ou bien des céréales, qui étaient exportés dans toute l’Europe.  Avec l’influence d’Aliénor D’Aquitaine, quelques temps plus tard, le port de Ribérou voit affluer d’immenses navires, cette fois-ci chargés de viandes ou encore de laine.

Durant les décennies qui ont suivi, le port a connu des phases de modernisations qui n’ont pourtant pas été une grande réussite. C’est en 1839, sous l’impulsion du ministre des travaux publics Jules Dufaure, que le port se trouve transformé : aménagement des quais, construction d’une capitainerie… 

 

Enfin, le port de Ribérou fait l’objet d’un grande rénovation urbaine en 2011, par l’architecte Sophie Blanchet : création d’une esplanade piétonne, aménagement de mobilier urbain contemporain, etc.

Un petit port certes, mais rempli d’une grande histoire !

© sn6200 – Flickr (CC BY 2.0)

Une balade à ne pas manquer

Cet ancien port de commerce, devenu port de pêche et de plaisance, a gardé tout son charme et vous propose donc un joli moment d’escapade. Vous pouvez vous balader le long des sentiers bordant La Seudre, jusqu’au pont à écluses du port, qui marque la séparation entre les eaux douces et les eaux salées. Si vous avez un peu de chance, vous pourrez même apercevoir des carrelets !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.