Les églises les plus originales des stations thermales françaises

Dans 25 mars 2021

Dernière mise à jour le 6 avril 2021.Clocher d'église

Les stations thermales françaises abritent de nombreuses beautés architecturales. Aujourd’hui, nous nous intéressons à leurs églises, mais pas n’importe lesquelles… La rédaction a déniché pour vous cinq lieux particulièrement atypiques !

L’église Notre-Dame-des-Neiges à Cilaos (La Réunion)

Cette église catholique a été construite en remplacement d’un édifice plus ancien, érigé en 1858, devenu trop vieux et trop petit alors que Cilaos était en pleine expansion. La première pierre fut posée en 1937 et les travaux durèrent trois ans. C’est le premier maire de Cilaos, Irénée Accot, à l’origine menuisier, qui a confectionné le mobilier de l’église en 1942.

L’église Saint-Joseph à Enghien-les-Bains (Île-de-France)

Surnommée « Le petit Sacré-Cœur », cette église paroissiale catholique a été édifiée en 1860. C’est au fur et à mesure des années qui ont suivi qu’elle a connu de nombreuses modifications. Elle est en effet agrandie dès 1866 avec deux bas-côtés. Deux travées sont ensuite ajoutées en 1927. Un nouveau clocher apparaît, accompagné de deux clochetons, dans les années 1930.

L’église Saint-Louis à Rochefort (Charente-Maritime)

La particularité de cette église est qu’elle est construite sur les fondations du couvent royal des Capucins, créé en 1672 sur ordre de Louis XIV. C’est vers 1704 que le bâtiment est agrandi grâce à une subvention royale et le clocher y est ajouté en 1768. Menacé de ruine, le bâtiment est restauré en 1830. Il devient ensuite officiellement une église paroissiale en 1838.

L’église Saint-Blaise de Vichy (Allier)

C’est entre 1925 et 1931 que l’église Saint-Blaise, originellement bâtie en 1714, prend ce style étonnant d’Art déco. Ce nouvel édifice prolonge l’ancienne chapelle du château du Duc Louis II de Bourbon. En 1956, le clocher de l’église est achevé mais n’est inauguré qu’en 1959. L’église fut inscrite aux Monuments historiques en 1991.

L’église Saint-Joseph à La Bourboule (Puy-de-Dôme)

Cette église a été construite entre 1885 et 1888 par l’architecte Gardin, ancien maire de la station thermale. De style néo-roman auvergnat, elle est constituée de lave blanche accompagnée de divers matériaux volcaniques. Si sa composition est déjà originale, ses 20 chapiteaux sculptés tout autour en 1941 constituent son autre particularité.

 

Voici la sélection de la rédaction des églises originales des stations thermales françaises. Pour vous, laquelle est la plus surprenante ? Dites-le-nous en commentaire ! D’ailleurs, si vous en avez d’autres en tête qui ne figurent pas dans ce classement, n’hésitez à nous le faire savoir…

 

© AdobeStock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.